alexametrics
vendredi 21 janvier 2022
Heure de Tunis : 13:15
Dernières news
Samia Abbou : L’agression de Abir Moussi est une diversion suite aux révélations de l’affaire Akremi
02/07/2021 | 11:56
2 min
Samia Abbou : L’agression de Abir Moussi est une diversion suite aux révélations de l’affaire Akremi

 

La députée d'Attayar Samia Abbou est revenue, ce vendredi 2 juillet 2021, sur l’agression de Abir Moussi au parlement.

 

Au micro de Mohamed Bayar dans l'émission La Matinale sur Shems Fm, la députée a affirmé que « ce qui est arrivé au parlement est un scandale à tous les niveaux ». « Ne me dites pas que c’est arrivé dans les parlements dans le monde, car ça demeure un scandale. Et, si c’est arrivé, il faut voir la sanction et les mesures disciplinaires qu’a reçues l’agresseur », a-t-elle soutenu.

L’élue a martelé : « Sahbi Smara a commis une agression répugnante et un crime, en flagrant délit, en plein jour, devant les caméras et délibérément ».

 

 

Même si cela ne justifie en rien la violence, Mme Abbou a souligné que Abir Moussi n’a provoqué nullement Sahbi Smara et lui tournait carrément le dos lors des faits et que lui s’est levé puis s’est dirigé vers elle, avec assurance, avant de la gifler de toute sa force.

 

 

La députée considère que l’agression de la présidente du PDL est une diversion suite aux révélations du Comité de défense des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, concernant l’affaire Béchir Akremi. Elle a soutenu que Sahbi Smara est à la solde de son ami nadhaoui Saïd Ferjani et qu’habituellement Sahbi Smara ne vient pas au parlement et que habituellement il n'a cure de ce qu’y se passe. Son geste est soutenu par les agissements du chef du bloc d'Al Karama Seif Eddine Makhlouf. L’objectif final est de faire diversion, de ne pas parler du dossier Akermi mais de se focaliser sur la violence au parlement.

 

 

L’élue estime que les évènements survenus au parlement sont une atteinte envers le pouvoir législatif, chose qui est devenue habituelle et courante au sein de l’hémicycle, entravant régulièrement ses travaux, que ça soit par Abir Moussi et son bloc ou par les soutiens politiques du gouvernement qui violent ouvertement les lois. Et de souligner que les décisions du règlement intérieur ne peuvent être remises en question dès qu’elles sont publiées et qu’on ne peut faire aucun recours d’aucune sorte.

Samia Abbou pense que les soutiens politiques du gouvernement misent sur le chaos semé par le PDL pour faire passer ses lois, pour passer des opinions ou pour tergiverser.

 

I.N

02/07/2021 | 11:56
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Abel Chater
Lisez le discours inapproprié du président Kaïs Saïed à l'hôpital militaire, pour bien comprendre qu'il ne vient que des inepties de cette putschiste du Boukhoukhou.
a posté le 03-07-2021 à 19:19
Tant que ce couple de pieuvres putschistes Samia et Mohamed Abbou, se trouvent aux côtés du président Kaïs Saïed, ce dernier n'échappera jamais à leurs intrigues.
Comparez ces sottises de cette putschiste du Boukhoukhou, avec ce qu'a raconté le président Kaïs Saïed à l'inauguration d'un pavillon à l'hôpital militaire de Tunis, par son absurdité d'un coup préparé depuis trois jours, pour bien comprendre d'où Kaïs Saïed, nous apporte ses histoires à faire dormir debout, qu'il ne laisse aucune occasion inappropriée, pour les lancer à la surprise des présents.
Figurez-vous que lors de la présence de hauts cadres de la santé militaire tunisienne, le président Kaïs Saïed, leur parle des coups de poings à l'ARP!!!
Allez le raconter à Bourguiba, l'auteur de la Constitution de 1959.
Abir
ABIR a juré que la Tunisie va revenir aux Tunisiens et elle sait ce ne pas par le bla-bla-bla sur les plateaux
a posté le 03-07-2021 à 07:46
Ya abou , ABIR MOUSSI et ses collègues de PDL combattent les terroristes Kwanjias sur le champs pour leur arracher la Tunisie de leurs griffes, ils ne se cachent pas derrière leurs sièges comme toi et les autres , on les voit que sur les plateaux pour de bla-bla-bla mensongère !
ourwa
Samia Abbou, faux jeton un jour, faux jeton toujours
a posté le 03-07-2021 à 00:01
Non ! samia abbou se met à présent à défendre abir moussi et à condamner l'agression de celle-ci par l'islamo-fasciste Sahbi Smara ? Et la violence physique exercée le même jour, avant, par makloub sur abir moussi, elle l'agrée?... Pourquoi? est-ce que parce que al-karama, mercenaire de nahdha, est toujours un allié au parti de samia abbou et son "bloc-coussin " de la majorité islamo-fasciste de l'ARP ?
takilas
Pas clair de la part de cette dame caméléon.
a posté le 02-07-2021 à 15:18
Elle évite daccuser le principal destructeur de la Tunisie au cours de la dernière décennie, en l'occurrence la secte de nahdha des malfrats à l'évidence pour tout le monde.
Voldemort
Sbitar Razi
a posté le 02-07-2021 à 14:43
Chlaka we lkaat okhtha
EL OUAFI
C'est ce que je pensais Mr LAhyani Mansour
a posté le 02-07-2021 à 13:58
EL OUAFIChargé de mission par Ennahda !a posté le 02-07-2021 à 10:16Ce Sahbi Smara, on a jamais entendu parler de lui.
Ennahda comme d'habitude a parmi ses stratèges,des experts pour les diversions, les arnaques et autres.
Sahbi Smara chargé de mission pour cette intrépidité, faire diversion pour détourner l'attention sur deux sujets d'actualité qui peuvent être préjudiciables à leurs auteurs (le juge Akrmi et ses méthodes barbouziens) et l'autre sujet ce vote de fonds Qatari.
ENNAHDA commanditaire de ces actions, en spectatrice ! La vice-présidente, et le Gourou condamnations du bout des lèvres, Un fiasco pendant que le pays submergé par la pandémie est écarté de toutes Attentions.
Une classe politique qui travaille pour ses acquis personnels les sauvegarder et les amplifier. (Manai)
Mansour Lahyani
Bien vu, Si El Ouafi (Manaï) !
a posté le à 18:05
Oui, bravo pour votre perspicacité, qui fait si justement suite à celle de Mme Samia Abbou ! Cette agression avait pour propos de servir de digression aux révélations sur l'affaire Béchir Akremi, dont nous dénoncions depuis des années la trop évidente connexion avec le dessein de dérouter les regards et les considérations, forcément critiques, relatives à Akremi ET AU FONDS QATARI, la plus infâme tentative de néo-colonisation de ma Tunisie depuis un siècle, EN JOUISSANT DE LA COMPLICITE ASSASSINE D'ENNAHDHA !!! Bravo, Si El Ouafi (Manaï) ! Nous finirons par avoir leur peau !
MFH
A suivre de près.
a posté le 02-07-2021 à 13:12
Il faut se mobiliser et faire quelque chose de positif et pas seulement gueuler dans le vide. Lâcher prise et ne pas donner suite à cette grave atteinte à la démocratie et à la liberté d'expression est comme trahir et manquer au devoir de justice. Il faudrait donc tenir bon jusqu'à l'obtention de la levée de l'immunité de ce député paillasson et le passer devant la justice. La bonne justice, pas celle dont abuse Boujalgha sous le couvert de B'hiri et le juge, protecteur des terroristes, Akremi. Il y en a marre des chlayeks et leurs Kaffafas.
veritas
Y'a mahba samia'?'.
a posté le 02-07-2021 à 12:21
Le terrorisme est un épouvantail'?'mémoire courte a l'instar de toute la racaille tunisienne'?'.que la terre est basse '?'.!
Mansour Lahyani
VOILA' QUI EST PARLER !!!
a posté le 02-07-2021 à 12:14
Samia Abbou est décidément une grande dame du paysage politique tunisien ! Elle est, je crois bien, la seule qui ait vu ce qui se cachait derrière, ou sous, l'affaire de la violence dont a été victime Abir... J'espère qu'elle ne s'arrêtera pas en si bon chemin, et qu'elle ira jusqu'au bout de son indignation... et de ses recherches !