alexametrics
mardi 17 mai 2022
Heure de Tunis : 09:28
Dernières news
En vidéo – Kaïs Saïed dit son ras-le-bol à Mechichi !
11/06/2021 | 19:15
2 min
En vidéo – Kaïs Saïed dit son ras-le-bol à Mechichi !

 

Le président de la République, Kaïs Saïed, a convoqué en urgence, ce vendredi 11 juin 2021, le chef du gouvernement, Hichem Mechichi et la ministre de la Justice Hasna Ben Slimane, afin de leur exprimer son mécontentement devant les récents évènements et dépassements qui ont eu lieu ces derniers jours.

 

Kaïs Saïed a vivement condamné les événements survenus notamment à Sidi Hassine, les jugeant inacceptables et a affirmé que certaines parties font exprès de semer le chaos dans le pays pour s’accaparer le pouvoir.

« Certains pensent que le pouvoir exécutif est ailleurs qu'à Carthage et à la KasbahJ’ai déjà prévenu que la constitution me donne de quoi mettre fin à ces tentatives qui visent à déstabiliser l'Etat, et je n’hésiterai pas à y recourir pour chacun assume ses responsabilités ! Ce qui s’est passé hier avec le jeune à Sidi Hassine et ce qui s’est passé dans les tribunaux est inacceptable ! Comment le parquet ne bouge pas quand des députés font intrusion dans le tribunal ! Que fait la justice alors que quinze dossiers de levée d’immunité lui sont parvenus sans qu’elle ne les remette au bureau de l’ARP ? Que fait-elle ? Que fait le parquet quand le président lui-même est la cible de campagnes sur les réseaux ? Ce n’est pas ainsi que doit fonctionner un Etat, la situation est grave et je le redis : Je ne laisserai personne discréditer l’Etat tunisien et ses institutions et symboles ! » A déploré le chef de l’Etat devant les ministres dépités.

 

Kaïs Saïed a affirmé que des lobbies tentent de semer le chaos dans le pays et sont derrière les tensions qui commencent à s’embraser dans certaines régions. « Il faut que le ministère public bouge immédiatement et chacun, peu importe qui c’est, devra assumer ses responsabilité devant la loi ! Je me suis beaucoup tu mais je ne laisserai pas mon pays en proie à ceux-là ! » A-t-il poursuivi.

« Je t’ai accordé ma confiance et tu dois être à la hauteur de l’engagement dont nous avons convenu. Ce qui se passe est inacceptable ! » A enfin lancé le chef de l’Etat à Hichem Mechichi.

 

 

 

M.B.Z

 

 

 

 

 

 

11/06/2021 | 19:15
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Abel Chater
C'est vraiment incroyable !!!
a posté le 13-06-2021 à 10:07
Le président Kaïs Saïed passe par des moments des plus difficiles de sa vie. Il est tourmenté par une simple affaire communale entre le Maire du Kram Fathi Laâyouni et des journalistes d'une radio et par des députés qui protestent dans un tribunal, que par les milliers de Tunisiens qui meurent par le coronavirus ni par la souffrance de leurs familles ou par les gigantesques difficultés des hôpitaux.
Kaïs Saïed, ne perd aucun mot au sujet des agissements criminels de son propre clan des Abbou ni même de tous les dépassements de la Zalèma moussi. Non, le plus grand souci de sa vie, réside dans la petite commune du Kram, parce qu'on parle de son Maire Fathi Laâyouni, plus qu'on ne parle de lui. Lui le seul et unique président en Tunisie, grand chef suprême de toutes les forces armées, auteur et préparateur de son propre rêve putschiste autour d'un article 80, qu'il renvoie jusqu'à 1959, dans l'idée de pouvoir s'emparer d'un régime parlementaire, qui ne lui appartient nullement, ni de près ni de loin. Comme si la Tunisie était une république bananière.
Je me demande à quand les députés du peuple à l'ARP, vont-ils lui imposer une expertise médicale, du moment que l'ensemble des spécialistes dans le domaine psychiatrique en Tunisie et à l'étranger, lui témoignent un déséquilibre psychique, plus grave qu'on ne le pense. Un cas psychique visible à tout le monde.
Après avoir ordonné à la justice militaire de lui poursuivre ses opposants politiques, maintenant, Kaïs Saïed ordonne dictatorialement au procureur de l'Etat, de lui poursuivre ses adversaires politiques, sans tenir compte de leur immunité parlementaire. Et tout de suite. Leur odonna-t-il, sans avoir pensé, qu'il pourrait lui-même être inculpé, destitué et incarcéré même pour le crime de la fausse lettre empoisonnée, qu'il balaie avec tant d'autres trahisons, sous son tapis, prenant le peuple tunisien pour des débiles.
L'homme détruit l'Etat, tout en prétendant le protéger. L'homme détruit la Constitution, tout en prétendant la protéger. Il oublie que la Constitution comme toutes les autres lois, ne s'expliquent que par des juristes neutres. Il confond les intérêts de l'Etat tunisien, par ses propres intérêts personnels et par les intérêts de son frère Naofel et de son clan des Abbou.
Allah yostir Tounes.
Abel Chater
Messieurs-Dames, le premier ministre Hichem Mechichi ne travaille pas chez le président Kaïs Saïed ni que ce dernier ne pourra lui ordonner quoi que ce soit.
a posté le 12-06-2021 à 11:09
La Constitution tunisienne, dont le président Kaïs Saïed ne lui décortique que son article 80, ne préconise au président de la République, que la concertation avec le premier ministre et le président du parlement ARP. Non pas les convoquer par hautaineté ni leur ordonner quoi que ce soit ou les humilier devant l'opinion publique. Ce comportement arrogant, ne lui est même pas autorisé dans son travail d'enseignant universitaire.
Dans une autre vraie démocratie d'un régime parlementaire, tous les députés du peuple se seraient accordés autour d'une motion pour la destitution du président Kaïs Saïed. Dans un tel cas d'hostilité du président de la République contre les Institutions de l'Etat, il ne pourra y avoir d'adversaires ou d'opposants parmi l'ensemble des députés de l'ARP. Une faiblesse dont Kaïs Saïed, y profite à fond. L'homme ne veut pas être le président unificateur de la scène politique tunisienne. Il veut se transformer en le dictateur sans pouvoirs.
Allah yostir Tounes.
Ennaj
KS vs Mechichi
a posté le à 21:54
KS a le droit politique et moral de tirer les oreilles à ceux qui font preuve de laxisme et d'incompétence, c'est l'élu du peuple contrairement au 1er minisrre
cesarios
Une seule décision d'urgence vaut mieux que........
a posté le 12-06-2021 à 10:21
vraiment, c'est impensable, devant tous ces scandales et notre président qui est élu à PLUS DE 70 % par un peuple qui n'a pas cessé de crier au secours depuis toute une décennie et le voilà , il continue de parloter , de décrire, de discourir, de pérorer sans être conscient qu'il est devenu dépassé par de lourds événements et trop agaçant, aucun(e) de ses conseiller(e) n'a attiré son attention qu'il a trop dérapé et il n'est plus l'heure des constatations et c'est le moment ou jamais de sortir de sa coquille,et d'avoir le culot de se débarrasser de ses faux jetons qui ont prouvé leur échec cuisant de la gouvernance d'une nation qui est au bord de la faillite dan tous les domaines sans aucune exception et de sauver ce qui est d'urgence de le sauver et de siffler la fin d'une récréation qui est devenue un enfer infernal et très proche d' une explosion sociale d'une dangerosité imprévisible de conséquences , une seule décision que seul le président est sensé de la proclamer légalement , inscrite à notre constitution, suffit de mettre chaque instance à sa vraie valeur et sa réelle mission, c'est tout un peuple qui la cautionne et qui l'attend avec impatience
AntiKS
Fardè lkat okhthè...
a posté le 12-06-2021 à 08:05
La Vérité est que KS se nourrit d'une telle situation;c'est lui,qui le premier,a violé la Constitution;
Président élu sans programme,n'ayant rien à proposer aux Tunisiens,il fait son show après chaque événement dont il est le principal provocateur;
Ce n'est que comme cela qu'il espère être à la Une de l'Actualité;
Nommer EF,le plus impopulaire est une violation de la Constitution;Lui faire signer en catimini sa lettre de démission antidatée est une violation de la Constitution;Ne pas accepter le remaniement ministériel est une violation de la Constitution,déclarer que la Cour Constitutionnelle est périmée est une violation,flagrante de la Constitution;
Bref,tous ces politiques ont une Constitution akbér mén offèmhon,ébdè mén zmimhom ,le nommé KS Docteur d'état en "Comment Violer la Constitution:L'art et la manière" jusqu'au moindre élu,incapable de se rassembler avec un autre élu lorsqu'il s'agit de l'intérêt supérieur de la Nation.
Méskinè tounéss d'avoir si peu de patriotes à la tête de l'Etat:
Tous les mêmes:Fardè lkat okhthè.....
Tn
...un frustré...
a posté le 11-06-2021 à 22:36
Il doit être examiné le plutôt possible....
DHEJ
Il manque...
a posté le 11-06-2021 à 21:08
... le ministre des affaires sociales.


Travail de l'enfant ou traite ?
AR
198
a posté le 11-06-2021 à 21:05
C'est le num de tél de la protection civile, ça devrait être aussi celui du Président ?
Mr Le Président est allé faire le pompier pour essayer d'éteindre le feu à Sidi Hassine.
Le Président a reçu le le premier ministre, ministre de tous les ministères, en présence aussi de cette dame de la justice, plantée sur sa chaise, habillée tout en blanc comme un ange, avec l'éternel discours sonnant.
On arrête pas de se demander, mais quelle est le véritable rôle du Président ?
C'est pour, à chaque bourde, faire le pompier ?
C'est pour faire partie de l'équipe des mendiants ?
C'est pour interpeller les élèves paresseux pour leur tirer les oreilles et les gronder pour les rappeler qu'il doivent faire leurs devoirs ?
Mr Le Président, vous n'êtes plus à l'enseignement, c'est fini tout ça, vous êtes au courant que vous êtes maintenant Le Président de La République Tunisienne ?
'?tes vous au courant que votre bureau n'est pas l'amphithéâtre pour donner des cours ?
'?tes vous au courant que votre premier ministre possède une tête de mule avec un ressemblant de cervelle préprogrammée et commandée par ses employeurs Malfrats et qu'ils ne vont rien lâcher ?
Que vos menaces ne servent absolument à rien ?
Le peuple affecté commencer sérieusement à perdre patience, le peuple a besoin d'urgence d'actions, efficaces et porteuses de solutions et radicales.
Et si vous comptez sur votre premier ministre pour bouger ou tenter d'inquiéter cette bande mafieuse, vous pouvez attendre, si vous pouvez lire dans le regard de Mechichi, la réponse est évidente : vous pouvez toujours courir Mr le Président, faire votre Schows, ça va juste service à calmer la cavalerie, pour le reste on s'en charge, vous allez vous régaler à contempler les étoiles en plein été et au beau milieu de la journée. ( Ennjoum Felkhaila ).