alexametrics
mercredi 29 mai 2024
Heure de Tunis : 10:07
BN TV
Ahmed Amiri : un mouton convenable ne sera pas disponible à moins de 1500 dinars sur le marché
22/04/2024 | 10:53
1 min
Ahmed Amiri : un mouton convenable ne sera pas disponible à moins de 1500 dinars sur le marché

 

Le président de la chambre syndicale nationale des bouchers, Ahmed Amiri, est intervenu, lundi 22 avril 2024, dans la matinale de Mosaïque FM pour revenir sur les prix de la viande ovine à l’approche de l'Aïd el Kebir.

Il a expliqué, au micro de Jihen Miled, que le prix de la viande ovine de qualité supérieure atteint 58 dinars le kilo, précisant que les bouchers n’ont pas eu les quantités de viande promise et annoncées par les responsables.

« Qu’ils nous donnent cette viande afin que nous puissions la vendre à des prix symboliques aux citoyens, si nous avons le cheptel et les quantités suffisantes qu’on nous les donne. Nous n’avons rien, nous n’avons aucune information. Nous avons adressé des correspondances à tout le monde mais personne ne nous répond » a ajouté Ahmed Amiri.

Il a affirmé que le prix d’un « mouton convenable » atteint aujourd’hui 1500 dinars sur le marché, appelant les autorités à mettre en place une commission multipartite pour trouver des solutions et mettre en place un plan d’action efficace.

 

M.B.Z

22/04/2024 | 10:53
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Famous Corona
La solution est simple !!!
a posté le 22-04-2024 à 21:07
Les tunisiens n'ont qu'à le boycotter, ça fera baisser les prix !!!
DHEJ
Le mouton de ROBOCOP!
a posté le 22-04-2024 à 13:40
Oui ROBOCOP fera comme pour l'huile d'olives...


1 mouton par famille à 150 dinars tunisien TTC!
Agatacriztiz
Organiser ce secteur anarchique
a posté le 22-04-2024 à 12:29
Que la majorité des tunisiens se donnent le mot et n'acceptent que des moutons vendus au prix fixé au kilo par l'état.
Les vendeurs (et les autorités) n'ont qu'à s'organiser pour doter les points de vente (bien délimités) de bascules vérifiées par l'Office de la métrologie légale ainsi qu'un service de contrôle vétérinaire auquel on peut faire appel en cas de doute.
Quand les citoyens se dresseront contre les pratiques des "gacharas" et autres vendeurs de moutons à la sauvette, on finira peut être par contrôler ce secteur pour le bien de tous, et proposer que des bêtes saines à des prix abordables.
Juan
le mouton, ce n'est pas une obligation ....
a posté le à 18:27
il n'est pas dans le Coran.
le financier
eleve ton mouton et tu comprendras
a posté le à 15:05
ces tunisiens qui veulent rien payer et profiter sur le dos des agriculteurs ont qu a elever leur moutons et ils comprendront que la nourriture medicaments ... coutent chers
veritas
Le mouton a oublier cette année .
a posté le 22-04-2024 à 11:08
Si vous oubliez les moutons pour cette année l'Année prochaine le prix baissera de moitié au minimum et le kg d'agneau baissera de moitié aussi dans les prochains mois il faut apprendre à s'abstenir pour les bonnes caisses
veritas
'?'
a posté le à 12:16
'?'les bonnes causes '?'