alexametrics
lundi 06 décembre 2021
Heure de Tunis : 03:19
Dernières news
Affaire des licences de taxis collectifs : 11 suspects dont deux anciens gouverneurs
23/10/2021 | 18:42
1 min
Affaire des licences de taxis collectifs : 11 suspects dont deux anciens gouverneurs


Le nombre de suspects interpellés dans le cadre d’une affaire de corruption administrative en lien avec l’attribution des licences de taxis collectifs est passé à onze, a indiqué la Tap samedi 23 octobre 2021, citant une source sécuritaire. 

Les prévenus ont tous comparu, dans la matinée de samedi, devant le Parquet près le Tribunal de première instance de la Manouba et ont été placés en garde à vue pour 48 heures supplémentaires après leur audition.

Selon la même source, il s’agit de deux membres du syndicat régional des taxis collectifs, deux représentants de ce même syndicat, deux anciens gouverneurs de la Manouba, un secrétaire général, un premier délégué, deux cadres dont un retraité et l’autre en exercice ainsi qu’un fonctionnaire du gouvernorat de la Manouba.  

Les prévenus sont accusés d’association de malfaiteurs, de faux et usage de faux et de piratage de système d’information. Ils devraient comparaître, lundi, devant le Tribunal de première instance de la Manouba. 

 

N.J. 

23/10/2021 | 18:42
1 min
Suivez-nous
Commentaires
takilas
Les nouveaux riches taxieurs haussent le ton.
a posté le 24-10-2021 à 13:02
Ils étaient déjà présent le 10 octobre 2021 pour être soi-disant avec nahdha, qui leur a remis auparavant lors des dix dernières années, et pèle-mêle, des autorisations de taxis à... Tunis; bien sûr la surpeuplée et qui grouille de clients potentiels.
Par ailleurs, il y a lieu de noter, que ces taxieurs sont allés jusqu'à aller à l'avenue Bourguiba de Tunis pour venger soi-disant le gouvernement qui ne leur a pas accordé des autorisations supplémentaires pour leurs enfants et leurs proches.
Toutefois leurs enfants ont sur leurs avis d'interrompre l'enseignement ni même de poursuivre une formation professionnelle pimuique ces taxieurs supposent qu'ils ont un héritage à leur léguer.
Une ignorance qui mène à la violence et tolérée, voire encouragée, par les arnaqueurs de l'ugtt qui à v'ce jour n'ont do'e aucune explication ni raison sur les recrutements anarchiques, par dizaines de milliers, lors troïka (de 2011 jusqu'à 2015 et même plus, des partisans et électeurs (sudistes) de nahdha et ce dans les ministeres et les sociétés publiques à Tunis la surpeuplée et que cela soit à Tunis et non dans leur régionon du sud-est .
Pourtant Tunis se trouve pour la plupart d'entre eux à six ou sept cents kilomètres de leur lieux de résidences, et plusieurs ont été déjà embauché et e' mieux près de chez eux.
C'est de l'aberration !
AB
l'UGTT
a posté le 24-10-2021 à 09:59
L'UGTT ne dit rien a ce sujet.. il faut faire le ménage des psodo-organisation syndicale dans les entreprises ...les pots de vins , il suffit d'un peu d'argent pour avoir un poste dans une entreprise.
alors reveillez vous et faite le ménage deans vos délégués qui la plus part font du bon travail. mais croyez moi certains mettent aussi plein les poches.
souilem
Quelle est la part de l'UGTT ?
a posté le 24-10-2021 à 09:30
Il faut aller tout doucement et commencer par les têtes. Le chemin est long et le sacrifice n'est plus à démontrer. Chaque Ministre doit porter dans son ordre du jour les 3 points suivants :
1 - raser la corruption (enquête, identification du mal et dépot du dossier à la justice)
2 - exécution de son plan d'action, suivi et évalution en informant les tunisiens
3 - Perspectives de développement du secteur et de la copération avec l'extérieur
il est à rappeler que le mal de la Tunisie provient aussi de l'UGTT qui s'est transformée en appareil politique, dérapage totale de sa mission syndicale. Il y a des mécanismes pour arrêter ces dépassements liés à la justice (voir la politique de Bourguiba). Bourguiba a mis en prison leur chef Achour quand il fallait le faire car il bloquait le développement économique par la multitude des grèves non justifiées dans des situations délicates. Taboubi n'est pas en mesure d'aider les pouvoirs publics à remonter la pente, notre situation économique est catastrophique et la Tunisie risque dé déposer le bilan, donc il ne faut pas en ajouter. Ses déclarations à propos du Président de la République ne sont pas les bienvenues, laissons KS travailler et l'UGTT proposera des solutions en tenant compte des ressources financières actuelles.
takilas
Ce secteur de bandits est la cause de toutes les défaillances économiques (et politiques) de la Tunisie
a posté le 24-10-2021 à 03:36
C'est l'une des bases des corruptions utilisée par nahdha.
Et puis qui n'ont qu'une seule devise " pas de bus ni de moyens de transport autre le leur" avec alibi et arnaque :
"alors vous 'voulez qu'on meurt de faoimm ?" et retirent leurs enfants de l'enseignement et ne les gurigent jamais vers la formation mais de leur léguer des autorisations de taxis; et leur syndicat est là pour protéger leur banditismes et répondre à leurs ordres pour qu'ils ne perdent pas leur source d'enrichissement extravagantes.
D'ailleurs ils trouveront toujours des excuses et des tournures pour éviter toute alternative à ce sujet.
Et gare aux administrateurs au ministère des transports qui osé parler de développer le parc des bus à Tunis, ou au ministère de l'équipement qui décide d'élargir les routes et les autoroutes à Tunis à trois ou quatre voies, car pour eux la route ne doit jamais être propice pour les bus.
Lexemple de la route qui relié Tunis à la goulette en est l'un des exemples, lorsque cette autoroute a connu plusieurs réaménagé mentis et rénovations et n'a jamais été conçue pour comprendre une possibilité de circulation pour les bus quoique possible même dans l'état actuel des contraintes imposées par ces combinards.
Les taxis ont tué l'économie tunisienne par démonstration et sont devenus de riches propriétaires en contrepartie, tout comme d'autres secteurs du commerce et ceux en relation de l'alimentaire ou du bâtiment les créneaux les plus lucratifs en Tunisie, et que d'autres.
Un pays conçu pour que la corruption soit possible voire imposée pour que l'état soit source d'allaitement des paresseux, des ignorants et des sedentaires.
Sans parler des terres agricole domaniales accordées aux partisans des partis politiques pour qu'ils deviennent des nababs, sans parler des terres agricoles privées confisquées à leurs propriétaires par les arnaques dans les administrations du gouvernorats, surtout celles qui ont des terres agricoles dans leurs zones, et la justice n'a jamais tranchée sauf en défaveur des propriétaires légitimes ?!
De quelle Tunisie s'agit-il ?
Celle où le parlement européen n'est au courant de rien sauf des théorèmes et des théories croyant dialoguer et traiter avec un pays scandinave et non pas du tiers monde.
takilas
Voilà un échantillon et rien qu'un échantillon de ce qu'est devenue la Tunisie depuis dix ans.
a posté le 24-10-2021 à 02:53
C'est facile ! Il n'y a qu'à faire le compte (recenser) le nombre, par dizaines de milliers, de taxis et le nombre de taxis collectifs qui circulent à Tunis la capitale bousillée, que l'on comprend qu'il y a un dérèglement et une mafia qui contrôle Tunis (avec l'ugtt) et qui sont devenus "propriétaires" de Tunis dont aucun d'eux n'est originaire faut-il le souligner ?
Houcine
Florilège de gens "propres".
a posté le 23-10-2021 à 21:43
Les passe-droits et les privilèges ou avantages accordés en violation des règles avec contre-partie ont fleuri comme un certain printemps.
On dira que la corruption avait ses coutumes, ses réseaux, et que le pouvoir savait et laissait faire.
Facilité pour couvrir d'un voile pudique les méfaits du présent ou plutôt d'hier.
Les pires malversations dans tous les domaines organisées, et non pas seulement couvertes, par les islamistes restent à traiter.
Ces mafieux, n'en déplaise à nos professeurs de morale qui voudraient salir ceux qui dénoncent les sales et leurs saletés, sont encore libres et ont des soutiens chez les complices objectifs de cette décennie noire.
Noire comme le drapeau de l'islamisme.
Noire comme leurs c'?urs.
Il en est qui se plaisent à défendre l'indéfendable à nous conter le mythe d'une révolution trahie.
Trahie non point par les siens, ceux qui l'ont faite en payant le prix de leyr vie, mais par les voyous qui l'ont raptée pour rafler la mise.
Ces gens "très propres" doivent subir les rigueurs de la loi.
Kais Saied à raison de conditionner toute conciliation.
C'est seulement lorsque la vérité sera faite sur les assassinats politiques, les commanditaires des actes terroristes, les vols et prébendes et le noyautage des appareils d'Etat qu'il sera possible de penser à un travail de conciliation.
Ceux qui nous insultent parce qu'on nomme les faits sont complices aussi des vilenies.
takilas
La mafia au pays des merveille.
a posté le 23-10-2021 à 20:24
Hahaha ! Les taxis ? C'est qui ?
C'est les propriétaires de Tunis.
Tunis la capitale qui arrange les monopolisateurs et les contrebandiers, et qui favorise l'arnaque et l'enrichissement illicite et le trafic indécent et inhumain. Voilà un échantillon des corruptions en Tunisie !
Les propriétaires indiscutables de Tunis dans le sens figure et le sens réel.
D'abord ils decident de tout, ce sont eux qui gouvernent le ministre du transport et qui décident de lui donner leur aval si tel ligne ou autre devrait avoir un bus de liaison ou non avec une localité ou une zone, puisque ces lignes leurs appartiennent ett ce sont eux qui assurent la liaison, et ils savent où trouver des "clients" (ou plutôt des dupes plus que d'autres) réciproquement plus aisés que d'autres, et savent les jours de salaire de tel ou tel employés ainsi que les effectifs de chaque société, administration ou usine; et bien les contacts téléphoniques ou les sms sont leurs moyens de liaison et d'information.
Et puis il y a tant de magouilles dans ce secteur mafieux plein de corruptions qu'on ne sait par quoi commencer.
Il y a lieu de parler de leur syndic qui décide de tout (un Taboubi UGTT en similaire) et qui réagit au quart de tour lors des augmentations de carburants, si minimes la plupart du temps soient-elles, et s'opposent (ou décident) des taxes (dérisoires), des prix d'achat des véhicules auprès des concessionnaires, très abordable d'après les recettes journalières.
D'ailleurs les recettes journalières nont pas de débit ni d'une fin, puisque le véhicule en question passe de main en main d'autant plus qu'il est renouvelable aisément;'?il y ae à qui ont tout un parc surtout les amis priv' ches du syndic, exactement pareil à l'ugtt devenue propriété privée de Taboubi, qu'il déclare publiquement que cet organisme (devenu fantoche et propice à l'arnaque) , est le sien, et qu'il envisage la construction d'un immense megapole (à Tunis bien sur la tant convoitée pour loger ces milices et ses bandits et surtout ses concitoyens du bled et ses amis.
D'infinis avantages sont accordés à ces taxis à Tunis (précisément Tunis) quoi sont parvenus en quelques jours de s'acheter plusieurs logements (appertements et villas) un peu partout à Tunis et même dans les lieux supposés huppés comme les berges du lac, la Marsa, sidi bou said, Hammamet et d'autres, et après l'on se demande les raisons d'autant de spéculations à Tunis dont l'influence s'est propagée même au delà des quatre gouvernorats de Tunis.
Il y a trop à parler sur ce fléau qui a été accentué durant les dix dernières années par les corruptions de nahdha (dites-le à ce parlement européen en sieste prolongée), comme le banditisme et l'arrogance de ces taxieurs qui refusent les courses de distance qu'ils jugent res'duites, et pourtant et paradoxalement ils se permettent de rouler à vide et osent s'opposer à prendre une vieille dame ou une fille esseulée, si elle n'est pas harcelée sexuellement ; tout le monde le sait et on a assisté à des scènes tous genres, connues, sans parler du rétroviseur qui commence les préparatifs.
L'essentiel pour eux maintenant c'est d'annuler l'arrivage des bus et de ne pas toucher leur source de richesse et de banditisme.
Ce sont eux qui étaient présents le 15 octobre 2021 par vengeance des initiatives du gouvernement pour l'acquisition de nouveaux bus.
Pire encore, et que d'autres ne peuvent pas connaître, ils s'opposent à lelarflgissementvdes routes de trous ou quatre voies pour trouver des alibis à ne pas mettre en circulation des bus.
Sans parler des fréquences de passages des métros et des trains qui sont carrément réduites pour désespérer les voyageurs à ne pas les utiliser et les horaires ne sont jamais affichés ou connus pour brouiller toute possibilité et se mêlent à des grèves et à des incitations qui les favorisent....
EL OUAFI
Merci takilas loin de connaitre toutes ces dérives !
a posté le à 22:01
Merci on apprend tous les jours ,vraiment , tous les secteurs sont atteints , c'est la catastrophe !
Comment pouvoir épurer toute cette ordure ? Une éternité et encore !
je suis abasourdi, ma pauvre Tunisie est sous les décombres, des monticules de gravas ! takilas vous avez du boulot ! Bon courage !
Une armée d'enquêteurs ! c'est quasiment impossible de nettoyer tous cela.
J'abandonne ça fait tourner la tète ! ce matin c'était R B Het ce soir les taxis JAUNES basta ! (Manai)
Citoyen_H
ALLER, HOP, AU TROU LA RACAILLE ET LES CHLéYéK BAGLA-LIHA
a posté le 23-10-2021 à 20:09
qui ont décimé sans aucune restriction, toutes les structures des administration de notre NATION.
Allah yéhlik'hom et yéhlik l'ensemble des membres de la troika, une horde, une meute, d'affamés incultes et analphabètes. La justice doit être implacable vis vis de cette gangrène rampante qui a pulvérisé tous les textes dictant la loi.
Tous des corrompus, tous des tah*na, tous, des ouléde el'hram, tous des vendus, tous des traitres, tous des corrompus.

2011 fut l'année de tous les fléaux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Il faut leur ficher une amende conséquente et une peine de prison exemplaire.
On ne compte plus ce genre d'escroquerie. Les maskhines de la maudite troika nous en ont submergé !!!

Allah yéhlik'hom, Allah lè i-bérekil'hom.

Des khamjine, des nét'nine

@Takilas a tout dit sur le raz de marée des g3are qui ont déferlé sur la capitale, trainant avec eux, toutes leurs immondes coutumes de crapules et de de chléyék.

Allah yar'hame wéldik ya Kaissoune ya ghoul.
Aucune pitié envers ces criminels.
Que de scandales, que de trafics, que de malversations, que de détournements de fonds, de fuite de devise, et d'autres escroqueries remontées à la surface depuis le 25 juillet béni !!!!
Les porteurs de faux diplômes ont fait un carnage sans précédent.
Il faudrait mettre en place un service de contrôle de tous les diplômes, du passé et à venir.
Il faut flanquer tous les détenteurs et tous les corrompus qui leur ont livré toutes ces fausses pièces.
Vous verrez bien par la suite, une fois la grande lessive achevée, que la situation du pays ne fera qu'aller en s'améliorant.


Nous avons beaucoup de chances d'avoir eu enfin un président intègre, patriote, et implacable avec la racaille chamelière.
Que Dieu vous protège et vous bénisse, Kaissoune ya ghoul








zozo Zohra
Affrayant
a posté le 23-10-2021 à 19:55
Il va falloir pousser les mûrs des prisons. Terrible
Bientôt, on aurait serait obligé de demander aux voisins de nous prêter de l'espace, car on fait que commencer
EL OUAFI
@ zozo Zohra
a posté le à 22:05
Effrayant et hallucinant , il faudrait de l'espace pour murer tout ces escrocs !
zozo Zohra
Ahhhhh
a posté le à 10:27
Wallahi ya hlili woooooooooooooooh chnouwa hal hala