alexametrics
lundi 27 juin 2022
Heure de Tunis : 22:14
Dernières news
Affaire de l’aéroport : cinq mois de prison pour Seif Eddine Makhlouf et Nidhal Saoudi
17/05/2022 | 09:41
1 min
Affaire de l’aéroport : cinq mois de prison pour Seif Eddine Makhlouf et Nidhal Saoudi


Les membres et députés d’Al Karama, Seif Eddine Makhlouf et Nidhal Saoudi, ont été condamnés à cinq mois de prison par le Tribunal militaire permanent de Tunis, a annoncé le député Samir Dilou, mardi 17 mai 2022.
 
 
Mehdi Zagrouba a, lui, été condamné à six mois de prison. Quant à Mohamed Affes, Lotfi Mejri et Maher Zid, le Tribunal a prononcé une peine de trois mois de prison. Un non-lieu a été prononcé en faveur d’Abdellatif Aloui, selon la même source.
 

Dans cette affaire, l’appel est suspensif. Cela veut dire que le jugement ne peut, temporairement, être exécuté, pendant le délai permettant de former appel.

 
 

 

Le Tribunal militaire de Tunis a, rappelons-le, prononcé son jugement dans cette affaire sans auditionner les suspects ou permettre à la défense de plaider, selon Samir Dilou. 
 
En mars 2021, un raid a été mené par les députés d'Al Karama sur l’aéroport de Tunis Carthage afin d’obliger les autorités de permettre à une femme fichée S17 de voyager. La scène a été filmée et massivement partagée sur les réseaux.
 
 

N.J. 

17/05/2022 | 09:41
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Ancien '?lu de la république française
J'ai honte pour la justice tunisienne militaire où civile
a posté le 18-05-2022 à 03:42
Franchement, j'ai honte pour l'image de Tunisie, je pense au futur le plus gros mangera le petit comme à la mer , la sanction doit être exemplaire pour un représentant du peuple pour donner l'exemple à la nouvelle génération, chacun il doit assumer sa responsabilité, je pense en Tunisie la justice protège les corrompus et les personnalités politiques, je pense au futur, il faut mieux être un corrompu où un homme où une femme politique les sanctions seront moins lourdes qu'un voleur de poule où une boite du thon
Mon.
Comment
a posté le 17-05-2022 à 17:54
Les sentences sont logiques, au temps de Ben Ali, ils auraient écopé du triple au moins! Dilou peut-t'il nous dire si ces députés voyous méritent ou non la prison après les faits graves qui se sont produits à l'aéroport ?
AR
Et finalement la montagne a accouché ...
a posté le à 19:56
Pou ceux qui ont la mémoire courte, un petit rappel des faits.
Suite au raid ( le mot parfait qu'il faut ) des bandits impunis sables d'Elkamama, Mechichi s'est précipité à l'aéroport juste pour calmer les esprits ( je vous rappelle aussi qu'il les a reçu à la Kasbah , pour bénéficier de leur soutien , en contrepartie bien-sûr ) , et puis il est allé pleurnicher aux genoux de son maître le gourou qui lui a signifié le niet absolu, le véto, pas question ! Pas touche à mes chiens !
Le dossier a ainsi glissé dans un tiroir pour le sommeil éternel.
Avec le valet Mechichi et la secte aux commandes jamais cette affaire n'aurait vu le jour, face à l'inertie de la justice civile, la militaire s'est chargé du dossier et c'est dans le rayon de ses compétences ( ce sujet évoqué par B.N ) .
Je vous rappelle également que Mechichi a accordé le visa pour cette association de malfaiteurs ( c'était la contrepartie ) , et aucun membre de cette bande n'a jamais été inquiété auparavant : discours de haine, violence caractérisée dans l'enceinte même du parlement, banalisation du terrorisme ( Kharrai a justifié le crime contre le professeur Paty en France ) , sans oublier Markhoufa et ses déboires avec le fisc, ses honoraires qui s'élèvent à 100 millions ( soda et pizza ) pour deffendre un accusé de terrorisme.
En rappelant aussi l'envahissement du tribunal pour intimider le juge chargé de l'affaire Bouballouta, les menaces contre ce juge et contre un procureur.
L'état a complètement perdu son autorité, sa notoriété, son charisme et même sa dignité, on aurait parié que c'est le bar Ali Wrak.
Après tout ces méfaits, débordements et actes de banditisme, ils écopent chacun d'un petit séjour de qqe mois !
Pendant que vous y êtes, des vacances aux frais de la princesse sur la côte d'Azur serait plus approprié.
Et notre cher ami Gz à qui j'adresse un salut au passage, réclame qu'on leur attribue des droits !
Vous m'etonnez cher Monsieur.
GZ
Addendum
a posté le à 05:03
Acquise d'avance, ce que je ne saurais me permettre de penser, ou élaborée à l'issue d'une audience respectueuse des droits de la défense, par la formation de jugement, la même décision ne prêterait pas le flanc à la critique par les personnes condamnées, une opposition et leurs soutiens qui n'en espéraient pas tant.
Mauvais calcul.
Les débats se seraient eternisés, arguties dilatoires ... dirait-on. La police de l'audience est confiée au présidentqui mène les débats.
Bien à vous.
GZ
La jolie coquille
a posté le à 03:47
Rebonjour AR.
"impunis sables", volontaire ou fortuite, la coquille vaut son pesant, je ne dirai pas de sable.
Les sables de la politique sont parfois mouvants. Certains payent le prix d'en avoir poussé trop loin l'aventure.
Bien à vous.
GZ
@AR
a posté le à 01:34
Bonjour AR.
Je sens la pointe d'agacement sinon de colère.
S'il vous est possible de dérouler mes commentaires sur cette affaire, mon commentaire sous la photo de ces personnes à l'issue de leur entrevue à la Kasbah etc. vous aurez la conviction que l'on ne saurait me soupçonner d'une quelconque complaisance si minime soit elle à l'endroit de cette engeance. Je sens que vous n'en ignorez rien. Pire, Makhlouf et consorts sont pour moi coupables de vulgarité. Oui, je crois bien que c'est pire. Ils n'ont pu accéder à la députation que par ruse et fourberie. Par leur présence, actes et propos ils ont souillé ce qui est le temple de la légalité.
La légalité est justement ce à quoi je reste attaché.
Certes la justice civile, celle de droit commun a failli dans cette affaire comme dans bien d'autres. Le nombre de casseroles muettes traînées par S.M. en rapporte la triste preuve. Il est juste et bon que cet individu et consorts en payent le prix. Pour autant, je trouve que la compétence d'un tribunal militaire pour connaître d'affaires de droit commun est une curiosité judiciaire qui n'augure rien de bon. La conservation de cette justice parallèle comme celle des textes scélérats de 1978 relatifs à l'état d'urgence également. J'étais à Tunis en février-mars de ladite année et j'ai vu ce qui fut commis en application de ces textes liberticides.
Mon sentiment est que nos dirigeants souvent mal élus qui, dans l'opposition en disent pis que pendre, s'en accomodent fort bien une fois au pouvoir comme d'une assurance vie.
Il n'y a dans ma pensée rien de surprenant. Un simple attachement à la légalité. On n'use pas de procédés dignes de régimes autoritaires. Un régime démocratique ne peut tolérer que ne soient pas respectés les droits de la défense, le principe du contradictoire, le double degré de juridiction, la simple procédure, etc... quel que soit le prvenu.
Les piétiner est foncièrement un mauvais calcul dont on finit par payer le prix..
Je vais être franc et probablement vous surprendre. J'ai "commis" un texte indigné sous l'info rapportant les conditions rocambolesques de S.M.
Dont, comme vous et bien d'autres, la condamnation me réjouit mais le déroulement du procès me laisse perplexe.
Sur une autre affaire, ce qui arrive à M. Ben Gharbia, ces voies de fait, ces décisions contradictoires sont proprement scandaleuses, inexplicables et intolérables.
Au fond, il n'y a pas grand-chose qui nous oppose. J'ose en former le voeu.
Je vous souhaite une bonne journée.

AR
Bonsoir GZ
a posté le à 20:56
Sur le fond, je ne pense pas qu'on est en désaccord, mais ces énergumènes ont tellement profité de tout : des mécanismes de la démocratie, de la religion, de l'indulgence de la justice et surtout de la faiblesse inouï de l'état qu'ils n'ont laissé aucune possibilité de pitié ou complaisance.
Cordialement et bonne soirée.
Daoudaou
Une décision clémente.
a posté le 17-05-2022 à 13:46
Dans n'importe quel pays,tout confondu, cette condamnation aurait été bcp plus importante vu les dangereux délits accomplis.
D'ailleurs, c'est pour cela que durant les dix années de débandade et de banditisme que ces députés fantoches se permettaient à tout croyant que nahdha (ghannouchi plus exactement) pourra les protéger et les désinculper à tout moment. comme à son habitude.
" où est-il le raisin ? ".
Ghazi
Condamnation bcp plus importante
a posté le à 16:58
Ou ça? Russie, Chine?
Tribunal militaire ne devrait pas juger les civils.
Silent man
Téléphone
a posté le 17-05-2022 à 12:44
Pourquoi businessnews, en qualité de journal d'information, ne rappelle pas le geste par lequel cette femme a caché son téléphone dans la poche de makhlouf ? Y-a-t-il du nouveau à ce sujet ?
Mozart
Qu'avait dit Makhlouf pour sa défense? Selon lui, il était alleé faire une inspection de l'aéroport en sa qualité de député !
a posté le 17-05-2022 à 12:37
C'est véridique.

C'est la seule et unique défense qu'il a présentée aux juges.
MFH
Un verdict ridicule.
a posté le 17-05-2022 à 12:12
5 mois de prison pour des faits graves en rapport direct avec la sécurité du pays,.... c'est peu, vraiment peu. Quant à Dilou qui semble non satisfait du verdict, il n'a qu'à se la fermer.
Houcine
Comment comprendre cet épisode ?
a posté le 17-05-2022 à 12:08
Il y a toujours plusieurs manières de prendre une question, d'envisager un problème.
En intériorité, on risque de ne rien y comprendre, puisque tout raisonnement demeure pris dans la logique impliquée par la forme du problème. Celle qui lui est donnée par l'énonciateur ou le scripteur.
On aurait peu de chance d'en cerner l'ampleur et encore moins d'en contourner le construit. Et tout sens quêté peut rester prisonnier du sens induit.
Une autre aniere serait de lui donner forme, de le reformuler, d'en tirer la substance et réduire la dépendance pour penser.
Ici, raisonner en termes de procédure, et chercher à voir si elle a été respectée, c'est prendre l'effet pour la cause, ou mieux, les conséquences et laisser impensé le fond.
Des délinquants coutumiers des usages illégaux, menteurs et surtout violents sont connus pour leurs frasques qui vont du mot de trop jusqu'aux coups, dont jugés par un tribunal et condamnés légèrement ne méritent pas qu'on leur concède le bénéfice des protections qu'offrent la loi, car ils n'en ont cure, ils ont leurs propres lois.
Tout cela est connu.
On sait même leur opposition aux usages communs, aux règles de civilité, aux droits des gens. Ils sont amis de la terreur, et pour certains doivent être nommes terroristes, ce qui est leur vrai qualifiant.
D'où la question cardinale :
Que faire avec des gens de cette race, comme on disait Jadis ?
Les combattre politiquement, certes. Mais, et c'est ce que je crois, leur mener la vie dure en leur appliquant les lois dans toute leur rigueur.
Des lors, puisque ces tristes sires ont voulu forcer les agents de l'Etat, les policiers de la Paf à laisser passer par la force une personne sous accusation de terrorisme.
Il serait normal, et juste, de leur appliquer les lois anti-terroristes
ce qui aurait justifié ans autre forme de procès, cet le tribunal militaire et des années en geôle.
Les petits malins, les hésitants, les complices à leur corps défendant, cet les "ignares" ne saisissent pas l'ampleur du phénomène et la gravité des faits opposés aux agités dont il est question.
Pour se protéger des terroristes, il ne fait rien céder, leur répondre durement, et leur opposer la force légitime de l'Etat sans concession.
Parler de démocratie avec ceux qui défendent des voleurs et des terroristes, qui déclarent publiquement leur proximité avec la terreur, et agissent contre les lois, c'est comme parler raisonnablement avec l'homme aliéné, le fanatique, le psychopathe.
Toute cette racaille, et j'assume ce que j'écris ne mérite aucun égard, parce que pour y prétendre il faudrait être soi-même regardant s'agissant des autres.
Merde aux salauds.
Hermès
Chers lecteurs.
a posté le 17-05-2022 à 11:55
Ce sont des peines avec SURCIS !!!!
Hermès
C'est peu!
a posté le 17-05-2022 à 11:52
C'est trop peu comme peine ! Il arrive que des supporters de football envahissent le terrain risqués plus d'un an d'emprisonnement !
Abir
Amuse bouche !
a posté le 17-05-2022 à 11:49
Même la justice militaire à qui on a la confiance totale ,quand il s'agissait de l'atteinte à la sécurité nationale est devenue modérée avec des criminels pareils! c'est quoi 5 mois! On espère qu'ils seront au moins enregistrés dans leurs B³ pour ne pas les voir du nouveau en politique
habib
fermes
a posté le 17-05-2022 à 11:42
BN répondez: fermes ou avec sursis
GZ
@BN
a posté le 17-05-2022 à 11:25
S'agit-il de condamnation fermes ou assorties de sursis?
Avec exécution immédiate, comme suggéré par certains ou non?
Avec ou sans inscription au casier judiciaire ? L'inscription peut entraîner radiation de l'ordre des avocats pour l'auxiliaire de justice du lot.
Pour quelles raisons leurs conseils n'ont pas été autorisés à plaider?
Il y a là manifestement non respect des droits de la défense, irrégularité que ces margoulins ne manqueront pas d'exploiter pour se faire passer pour victimes.
Il est regrettable de leur faire cette faveur et tomber dans les mêmes vieux travers.

Ahmed
Oui ils sont devenus paresseux les journalistes de BN
a posté le à 11:40
Je me pose exactement ces mêmes questions qui relèvent du travail d'investigation du journaliste.
Juste NJ égratigne la justice militaire sans plus.
retraité
ils méritent de ce qu'ils ont fait
a posté le 17-05-2022 à 11:11
ces députés qui se croient au dessus de la loi et avec leur immunité parlementaire ils font ce qu'ils veulent il est temps qu'ils soient condamnés pour leurs actes criminels et qu'ils purgent leurs peines mais le journal ne précise pas des peines de prison fermes ou avec sursis espérons fermes pour qu'ils n'agressent plus les citoyens quels qu'ils soient leurs statuts .
veritas
Ce n'est pas sérieux '?'
a posté le 17-05-2022 à 11:02
Des peines qui ne sont pas à la hauteur des délits '?'si s'était un simple tunisien qui aurait forcé un poste frontalier comme ils l'ont fait ces criminels il aurait écopé de 5 ans de prison ferme'?'la justice militaire devait prononcer des sanctions plus sévères pour donner une leçon à ceux qui osent violer les postes frontaliers tunisiens.
Nesnes
B.N.: PR'?CISER SVP
a posté le 17-05-2022 à 10:17
Un peu de professionnalisme et de rigueur svp:
Ces condamnations prononcées sont fermes ou avec sursis !?