alexametrics
Dernières news

Abir Moussi : si on m’assassine, des milliers d’autres Moussi prendront la relève !

Temps de lecture : 4 min
Abir Moussi : si on m’assassine, des milliers d’autres Moussi prendront la relève !

« Si Rached Ghannouchi me proposait le paradis je ne le suivrais jamais ! Cet homme est un danger pour la Tunisie et il est président du Parlement ! » a déclaré ce vendredi 17 janvier 2020, la présidente du PDL, Abir Moussi, lors de son intervention au micro d’Elyes Gharbi sur Mosaïque FM.

 

Abir Moussi est revenue sur la tentative d’agression subie hier par les députés du parti destourien dans les locaux de l’Assemblée, assurant que les intrus ont pu accéder à l’ARP avec l’aval de Rached Ghannouchi, qu’on les a fait entrer deux par deux en leur donnant des badges alors qu’on a refusé l’accès au bâtonnier des avocats, Ibrahim Bouderbela, venu soutenir ses collègues du PDL.

« Nous avons eu écho, vers 11h hier, d’un mouvement qui se constituait hors de l’ARP et avons su que les LPR préparaient quelque chose. Imed Dghij était là, Recoba et les autres. Nous avons estimé qu’il était de leur droit de manifester s’ils le souhaitent mais jamais nous n’aurions pensé qu’ils allaient les laisser entrer dans les locaux du Parlement pour nous agresser. Nous propos dérangent. Nos positions et notre ferme volonté de lever le voile sur toutes les cachoteries qu’on fait aux Tunisiens, sur les sommes colossales qui ont été prêtées ou données au pays sans qu’on sache où est allé cet argent, sur le dossier libyen aujourd’hui qui cache tout un projet destructeur pour la Tunisie, fait de nous un ennemi à abattre. Qu’ils le sachent, nous ne nous tairons jamais ! et ils peuvent me tuer il y’aura des milliers d’autres Abir Moussi qui prendront la relève » a-t-elle poursuivi.

 

Abir Moussi a affirmé qu’un projet d’occupation vise en ce moment même la Tunisie et qu’il débutera par l’intervention militaire en Libye. Elle a ajouté qu’un nouvel accord de protectorat est conclu entre des parties étrangères, la Turquie en l’occurrence, et des parties tunisiennes qui veulent saper la souveraineté du pays. « On nous accuse de n’avoir pour fonds de commerce que notre rejet du parti des Frères musulmans mais c’est faux. Nous sommes le seul parti à avoir un programme clair et précis, dont plusieurs points ont d’ailleurs été volés par Habib Jamli. Oui nous avons aussi un programme politique, celui d’écarter l’islam politique car il est destructeur. Les autres partis nous bassinent avec des vœux pieux, avec des tentatives de rassembler la famille centriste et progressiste mais au final ils ne vont pas au bout de leur discours. Ils nous accusent de les bouder mais c’est faux ! Nous leur avons écrit, nous les avons contactés et nous avons mis à leur disposition nos voix pour retirer la confiance au président du Parlement et au final il se passe quoi ? Rien ! 134 députés ont voté contre le gouvernement, ces mêmes voix peuvent inverser la balance et que le parti des Frères musulmans se retrouve dans l’opposition est déjà un bon début. On nous accuse d’être dans l’exclusion, voici la preuve que sans exclure qui que ce soit, nous pouvons déjà commencer à avancer » a-t-elle confié.

 

Abir Moussi a ensuite été interrogée sur le refus des députés du PDL de réciter une Fatiha en hommage aux martyrs. Ella a expliqué, à ce propos, que tant que les dossiers des martyrs qu’on impute à la révolution et donc à l’ancien régime, continueront d’être un fonds de commerce et que la justice n’aura pas tranché, rien ne peut prouver qui est martyr et qui ne l’est pas et que les noms qu’on cite par ci et là sans liste officielle, ne sont pas tous tombés sous le feu de l’ancien régime.

« Les dirigeants d’Ennahdha eux-mêmes ont parlé de gens qu’on a dit martyrs et il est apparu au final, que ces personnes sont mortes dans des soirées de beuveries. Il a été déterminé que certaines balles récoltées sur des corps de victimes ne sont pas issues de l’arsenal du ministère de l’Intérieur. On crée des commissions pour les martyrs de la révolution, on devait lister les martyrs, on devait ouvrir les dossiers, on en parle à chaque campagne mais dans les faits, rien n’a bougé et on continue à enterrer ce dossier car il cache des choses qu’on n’a pas envie de voir révélées. Al Karama qui a perdu la monnaie sel et pétrole, commerce aujourd’hui avec ce dossier. Nous ce qu’on demande, c’est que la justice s’en occupe et qu’on sache enfin ce qui s’est réellement passé » a-t-elle développé.

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (45)

Commenter

yachard
| 13-03-2020 16:02
tsadra et nahda, tous des houanjia.
abur au lieu de discourir et se lamenter, elle se doit : 1/ rendre l'argent du peuple volé par maiîres. 2/ rendre compte de son livre bancaire 3/ nous montrer la facture du placard pub avec Bourguiba. 4 / remplacer la photo du ductateur autoproclamé par celle de leila et benali 5/ qu'est-ce ces visites fréquentes chez l'ambassadeur de France

Carthage Libre
| 25-01-2020 17:24
J'ai parlé avec mon coeur, mais tu n'as pas su lire vraiment.

Je ne suis pas un retourneur de veste, puisque j'ai été un opposant à Ben Ali et au RCD dans un parti centriste, que je ne citerai pas.

Tu devrais etre fier que je sois avec Abir Moussi, moi l'opposant à l'ancien régime j'ai souffert, pendant que tu amassais du fric et des villas toi ; je n'ai récolté de l'ancien régime que drames et malheurs.

Mais mon combat actuel c'est contre les islamistes ; combattre les islamistes est défini chez toi en "retourneur de veste"? Je te plains mon pauvre.

Si je suis avec Abir Moussi, ce n'est pas pour son passé RCD, il va de soit, mais pour son PATRIOTISME et son combat, le même que le mien, contre les islamistes ; ne philosophe pas et ne cherche pas de midi à 14h.

Candide né
| 18-01-2020 15:15
Ma très chère Abir Moussi la magnifique!Vous n'avez rien à craindre de ces criminels minables et faux Tunisiens!
Nous sommes des milliers à vous soutenir et veiller à votre sécurité,y compris les anonymes!
@Carthage libre:je vous conseille d'éviter de pleurnicher et vous poser en victime de votre RCDet monsieur Ben Ali!
Ayez le courage d'avouer que vous n'étiez qu'un traitre postier(libération),complice et larbin du Tartour n°1 !!
Vous pouvez avoir de l'adoration pour Abir moussi,cela ne changera rien!
Je n'ai aucune compassion pour les traitres retourneurs de vestes!

Nazou de la chameliere
| 18-01-2020 13:45
Il y'a les révolutionnaires de la première heure. Il ya les révolutionnaires de la 25ème heure !!!
Mais il y'a surtout les merdolutionnaires de l'heure zéro !!!
Et ces ordures là se servent des Abir Moussi !!!
Abir Moussi en étant anti islamistes primaire, s'est accrochée elle même une cible sur la poitrine pour être sacrifié !!!
Abir Moussi n'a pas compris, qu'en parlant d'assassinat politique, elle devient la complice ignorante des merdolutionnaires de l'heure zéro !!!
Alors les tekilas les rationel et les maryem , vous etes de belles ordures !!!

Hamma
| 18-01-2020 13:43
L'apparition de ces criminels Rokoba,Dghij,les LPR à l'intérieur de ce lieu sacré l'ARP,avec la complicité d'ennahdha-elkarama est très grave pour cette instance et pour le pays.Ces islamistes se permettent tous les excès en piétinant les institutions et la liberté des citoyens afin de détourner l'opinion publique des Vrais problèmes.
Ces extrémistes menacent et provoquent des violences:Bracages,contrebandes d'armes et soutien de la Turquie, ils veulent imposer la charia et l'anarchie.C'est inadmissible.. et inacceptable pour tous les citoyens qui revendiquent une paix sociale et une vie honorable.
Il est impératif que le président réagisse et impose ses décisions pour écarter ces fous dangereux(Le plus judicieux c'est la dissolution du parlement)qui paradent à visage découvert et montrent leur haine pour la démocratie et pour les vrais martyrs C.Belaid,Brahmi et les autres.Il faut un chef de gouvernementcapable d'anéantir ces vermines et de les juger.Le peuple est fatigué et impatient de pouvoir enfin vivre...

takilas
| 18-01-2020 13:20
D'ailleurs tout le peuple finira par éradiquer ces mafieux et xnces destructeurs, sui rien qu'en neimuf ou dix ans ont mené La Tunisie vers l'abîme et la ruine, et ces arnaqueurs ont vite fait, dès le 23/10/2011 de confisquer tout l'argent de l'Etat tunisien de mettre le peuple tunisien dans la fimine, la nécessité et la pauvreté. Quant à eux ils se permettent de mener la belle vie entre Carthage, les Gammarths, Paris et Daouha dans leurs luxueuses demeures et se s'approprier toutes sortes de commodités passibles et inimaginables. Sahha lihom hal kallaba.
Mais le peuple tunisien continuera, quant à lui, de mener la bataille tambours battants.

double-rhum
| 18-01-2020 11:37
C'est à toi que je parle, charlatan!

double-rhum
| 18-01-2020 11:29
Tu te prends pour un con?!

Nazou de la chameliere
| 18-01-2020 11:12
Disculpe les islamistes de l'assassinat de ces jeunes !!!
Elle le dit elle-même que les islamistes sont arrivés le 30 janvier 2011.
Madame Moussi, vous faites la même erreur que beaucoup de laicards.
Vous n'avez pas compris qui sont réellement les ennemis de "votre" Tunisie !!
Bajbouj lui savait !!
Mais n'est pas Bajbouj qui veut !!

Lol
| 18-01-2020 10:50
Elle cherche désespérément a exister et à faire du bruit. les Tunisiens attendent un gouvernement qui améliore leur quotidien et peu d'entre eux s'intéressent aux états d'âme de AM.
Par contre si un rat barbu ose l'attaquer il fera d'elle un martyr. Les islamistes paieront très cher

A lire aussi

Première réunion de la cellule de soutien aux entreprises les plus affectées par la propagation du

08/04/2020 17:23
0

en particulier ceux qui font face à de situations sociales et financières

08/04/2020 17:06
0

Alors que les autorités tunisiennes veillent au respect strict des mesures de

08/04/2020 16:14
6