alexametrics
samedi 17 avril 2021
Heure de Tunis : 11:33
Dernières news
Un livre de Marzouki paraîtra en France le 11 avril.
30/03/2013 | 1
min
Un livre de Marzouki paraîtra en France le 11 avril.
{legende_image}



Après avoir rédigé des tribunes d'opinion sur le site de la chaîne qatarie Al Jazeera, le président Moncef Marzouki éditera un livre en France qui paraîtra le 11 avril 2013. Il aura pour titre, "L'invention d'une démocratie. Les leçons de l'expérience tunisienne."
Selon la note de l'éditeur, La Découverte, Moncef Marzouki livre, dans son ouvrage, "des clés décisives pour dépasser les clichés et les rumeurs qui brouillent l'accès à la réalité des "printemps arabes". L'ouvrage évoque les vrais enjeux : comment des sociétés privées pendant des décennies des libertés élémentaires, minées par la corruption, peuvent-elles édifier la démocratie ? Comment gérer la tension entre les tenants d'un islam politique souvent adepte des recettes néolibérales sur le plan social et économique, et leurs adversaires progressistes ? Comment, au-delà de la question religieuse, conduire un programme d'action répondant aux attentes de l'immense majorité de la population : lutte contre la pauvreté et les inégalités, éducation pour tous, reconstruction d'une économie au service des citoyens, égalité hommes-femmes, justice indépendante ? Comment, enfin, établir entre les sociétés du Sud et du Nord de la Méditerranée des rapports fondés sur le respect mutuel et des échanges équilibrés ?"

L'éditeur brosse un portrait fort louangeur de Moncef Marzouki et de son nouvel ouvrage, mais la présentation est vraiment trompeuse. Nous ne manquerons pas de revenir dessus dès sa parution.
En attendant, il y a lieu de s'interroger sur le mépris opposé par le président Marzouki à l'encontre des éditeurs tunisiens, après avoir méprisé les médias de son pays.
Il y a lieu également de s'interroger comment un président de la République, qui touche 30.000 dinars (15.000 euros) de salaire peut trouver du temps pour rédiger des tribunes et un livre au profit d'entreprises étrangères, alors que son pays passe par de véritables crises.

30/03/2013 | 1
min
Suivez-nous