alexametrics
vendredi 03 février 2023
Heure de Tunis : 14:27
Dernières news
Tunisie - Prison Borj El Amri : Plus d'une centaine grévistes de la faim… le ministère de la Justice précise (MAJ)
22/11/2012 | 1
min
Tunisie - Prison Borj El Amri : Plus d'une centaine grévistes de la faim… le ministère de la Justice précise (MAJ)
{legende_image}

Plus d'une centaine de détenus ont entamé, mercredi 21 novembre 2012, une grève de la faim, à la prison civile de Borj El Amri, selon des informations fournies par une source responsable du gouvernorat de la Manouba au correspondant de l'agence TAP dans la région.
A noter que des prisonniers de droit commun, certains appartenant au courant salafiste, arrêtés, en particulier, à la suite de l'attaque contre l'ambassade américaine à Tunis et les événements du palais Abdellia, sont en grève de la faim à la prison civile de Mornaguia.

Des personnes détenues depuis le 26 septembre dernier dans les incidents survenus dans la région de Dkhila observent une grève de la faim depuis le 26 octobre dernier pour protester contre «leur détention arbitraire», a annoncé, mercredi, leur comité de défense.
Lors d'une conférence de presse organisée au siège de la Ligue tunisienne des droits de l'Homme (LTDH), ledit comité a imputé aux autorités judiciaires et au gouvernement la responsabilité des «conséquences» de cette grève de la faim. Il a fait part de son inquiétude face à la détérioration «alarmante» de l'état santé des grévistes «en raison du non-respect par les prisons tunisiennes des critères les plus élémentaires des droits de l'Homme», soutenant que des détenus ont été torturés.
Le représentant de la LTDH dans la région de la Manouba a déclaré de son côté que des proches des détenus observent également une grève de la faim depuis samedi dernier en signe de solidarité. Deux mères de détenus ont vu leur état de santé se détériorer, a-t-il indiqué.

Mise à jour 15h :
Le ministère de la Justice a indiqué, dans un communiqué publié ce jeudi 22 novembre 2012, que le nombre de grévistes de la faim n’a pas augmenté mais plutôt diminué grâce à l’intervention de plusieurs parties, sans donner de chiffres.

D’après TAP
22/11/2012 | 1
min
Suivez-nous