alexametrics
mardi 18 juin 2024
Heure de Tunis : 01:33
Dernières news
Tunisie - La question de la torture revient sur le tapis
25/04/2011 | 1
min
{legende_image}

L’avocate et militante Radhia Nasraoui est revenue encore une fois sur la question de la torture en Tunisie qui, selon elle, n’aurait pas disparu après la révolution du 14 Janvier.
Après une déclaration sur LCI la semaine dernière, Mme Nasraoui a réitéré ses déclarations sur la chaîne Attounissiya (Nilesat 10949 V-27500) au cours d’une émission spéciale qui lui a été consacrée.
Interviewée par Ala Chebbi et Sofiène Ben Farhat, Radhia Nasraoui a donné des noms de personnes qui auraient été torturées dernièrement par les forces de l’ordre. Ces mêmes personnes auraient été torturées une nouvelle fois après leur libération, indique l’avocate, et ce après avoir dénoncé ce qu’ils auraient enduré durant leur arrestation.
Mme Nasraoui affirme avoir saisi le Premier ministre, et Béji Caïd Essebsi a déclaré ne pas être au courant. « Peut-être qu’il n’était pas au courant, mais maintenant il le sait puisque je le lui ai dis », a commenté l’avocate durant cette interview diffusée en boucle sur la chaîne.

Par ailleurs, la Ligue tunisienne des droits de l'homme (LTDH) a appelé, lundi 25 avril, les autorités à "mettre un terme à la torture, aux arrestations arbitraires et à la violation des procédures pénales" insistant sur l'impératif de respecter l'intégrité physique et d'assurer des procès équitables.
Evoquant les arrestations lors des manifestations pacifiques, la LTDH a mis en garde contre "la poursuite des agressions physiques commises par des agents de sécurité" et "les arrestations arbitraires" de personnes accusées d'atteinte aux biens publics et privés. Elle a aussi dénoncé "la poursuite de la torture des personnes arrêtées et qui ont été contraintes, dit-elle, de signer des procès verbaux dont elles n'ont pas pris connaissance", citant le cas de personnes ayant observé des sit-in à la Kasbah.
25/04/2011 | 1
min
Suivez-nous