alexametrics
samedi 13 avril 2024
Heure de Tunis : 11:49
Dernières news
Tunisie - Forte mobilisation policière et militaire devant l'ambassade américaine
14/09/2012 | 1
min
Tunisie - Forte mobilisation policière et militaire devant l'ambassade américaine
{legende_image}

Des centaines d’agents de l’ordre, d’intervention, de la garde nationale et de l’armée sont actuellement stationnés devant et autour de l’ambassade des Etats-Unis en Tunisie, sise aux Berges du Lac.
Le boulevard des Berges du Lac dans le sens vers Tunis est coupé à la circulation, en attendant que l’on coupe la route vers les deux sens.
On remarque la présence de quelques dizaines de fourgons de police et de la Garde nationale, des 4x4 de l’armée, de deux petits chars de la Garde nationale munis de trompes de jet d’eau, ainsi que des fils de barbelé empêchant les piétons d’accéder au rond-point en face de l’entrée de l’ambassade américaine.
On remarque également la présence discrète d’agents en civil. Deux d’entre eux ont tenté de nous empêcher, très poliment, de prendre des photos.
- C’est interdit, Monsieur.
- Et pourquoi ?
- Parce que c’est une ambassade.
- Oui, mais je prenais la route et le rond point.
- Faites voir les photos prises ! Vous savez, c’est interdit de filmer les ambassades, à moins que vous ne soyez journaliste.
- Justement, je le suis !

Une fois la carte de presse présentée, les deux agents font preuve de davantage de courtoisie et relatent leur exaspération de la situation. Ils sont remontés contre ces salafistes qui les traitent de mécréants, juste parce qu’ils surveillent l’ambassade. Ils relateront également la grave blessure de leur collègue, qu’on n’a pas pu secourir rapidement et qui reste ignoré par leurs chefs.
Ils ont été surpris d’apprendre, ensuite, que leur ministre Ali Laârayedh est allé lui-même s’enquérir de la santé d’un des leurs. Ils sourient, comme s’ils étaient rassurés de ne pas être lâchés seuls dans la nature face aux salafistes.

Tout autour, l’embouteillage bat son comble. Deux agents de police essaient de fluidifier la circulation.
Dans les entreprises avoisinantes, dont la Bourse, Tunisiana et la direction générale de Tunisie Telecom, on a autorisé le personnel à quitter plus tôt les bureaux.
On s’attend à un chaud début d’après-midi après la prière hebdomadaire du vendredi avec des manifestations de salafistes et d’islamistes hostiles aux Etats-Unis.
Le parti islamiste au pouvoir a donné l’ordre de ne pas manifester.
A l’origine de cette colère qui gagne plusieurs villes du monde musulman, un film représentant et dénigrant le Prophète Mohamed.

Raouf Ben Hédi
14/09/2012 | 1
min
Suivez-nous