alexametrics
Dernières news

Tunisie - Ali Laârayedh accuse les syndicats des forces de l'ordre?

Tunisie - Ali Laârayedh accuse les syndicats des forces de l'ordre?

Répondant longuement aux syndicats des forces de l’ordre qui ont appelé à sa démission lors d’une manifestation organisée samedi 26 janvier 2013 et l’ont accusé de vouloir « politiser l’institution policière », Ali Laârayedh affirme qu’ils sont « motivés par des considérations politiques et des agendas dictés par des parties étrangères ».


Selon ses dires, ces syndicats « veulent aujourd’hui constituer un Etat à part entière et saboter le travail des forces de l’ordre, à chaque fois que ces dernières font face à un événement sécuritaire important ».

Ali Laârayedh a appelé les syndicats à s’unir en formant un interlocuteur unique et fiable et à s’inspirer d’expériences internationales afin de gagner en maturité, et ce, dans le but de servir les intérêts des agents des forces de l’ordre et non de nuire à leur image.


Encore un retour à la théorie du complot et des accusations sans preuves ni citation des parties incriminées. Il fallait, au moins dire, qu’une enquête est en cours afin d'éclairer l’opinion ultérieurement.


S’exprimant  dans une vidéo publiée sur la page officielle du ministère de l’Intérieur, aujourd’hui, jeudi 31 janvier 2013, le ministre de l’Intérieur revient également sur les revendications des agents et forces de l’ordre et affirme que de nombreuses améliorations et réformes ont été entreprises au sein de l’institution policière, notamment, au niveau des équipements, des formations et de la protection des agents à différents niveaux.

 

Le ministre de l’Intérieur a aussi tenu à souligner que « la majorité écrasante des membres de l’institution sécuritaire est aujourd’hui au service du citoyen et ne se laissera pas manipuler… ».

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

faty
| 02-02-2013 12:46
c en est trop pour vous monsieur le ministre vos agents qui reagissent et vous disent degage pourtant malgre vos annees en prison vos cheveux n ont pas blanchi bravo vous etes trres fort en teinture

Népotisme
| 01-02-2013 20:44
Ali Laârayedh ne sait faire que accuser à tort et à travers et surtout sans preuves !
Ali Laârayedh est pire que Lotfi Zitoun,mais il va subir le même sort que ce dernier,Ali Laârayedh va perdre par abandon en jetant l'éponge !
La Tunisie républicaine qui gagne toujours!

sss
| 01-02-2013 17:04
Merci c gentil dhafat lebla oui mais ce qui est inquiétant c qu'autrefois il n'y avait pas les ****** en groupe de groupe enfin une trentaine prêt à tout il y avait des ***** éparpillés mais là des clans de ****** c grave me parler de démocratie avec ces ***** c grave je me dis vivre avec mes enfants dans la dictature et en sécurité vaut mieux que de vivre dans la démocratie avec des voyous des ***** y en a marre vraiment marre on a des femmes des enfants des parents la famille tu ne sais plus ce qui va arriver en allant au boulot à l'école à l'université au marché au souk on ne sait plus ce qui va nous tomber sur la tête ! alors !!! je me pose des questions ! où on va ! si ce n'est que de l'argent mais il y en a qui sont poignardés

GentilTun
| 01-02-2013 15:40
Quant il y a un succès même limité, par exemple l'arrestation du terroriste armé à Douar Hichir, Laarayedh bombe le torse et s'exprime en patron de la sécurité.
Mais dès qu'il est placé face à ses responsabilités, et de ses innombrables échecs, il revient à sa nature : un ****** (j'espère que le terme ne sera pas censuré). Parce que c'est la triste réalité, il s'exprime avec des vidéos facebook comme hier il diffusait des tracts (les fameux "manachir").
Qu'ont demandé les forces de l'ordre? des moyens matériels, juridiques et une orientation claire pour affronter les énormes défis à quoi le pays doit faire face le pays. Et cet incapable de Larayaedh qui croit que diriger la sécurité d'un pays est similaire à la direction d'une milice ou un gang, ne trouve rien d'autre que de pleurer au complot. Murissez! vous vouliez le pouvoir, vous l'avez. Travaillez et puisque vous êtes incapables, au moins entourez vous de gens capables!

HatemC
| 01-02-2013 14:13
Je rejoins notre ami SAMTH, ces intégristes, ces fondamentalistes sont complètement dépassés et crient à la cabale, ils se positionnent tj en victime. Ce type a été nommé uniquement pour installer des partisans à Nahdha, y compris la nomination des 24 Gouverneurs du pays tous placés sous les ordres direct de Ghannouchi qui distille sa politique rétrograde moyennageuse. Il est à cette place pour détruire le caractère Républicain de l'institution, Quand on sait que ce ministre se souci plus d'installer des cadres avec des versets du Coran dans tous les commisariat, cela nous donne un aperçu de ses compétences en tant que ministre. Notre police déboussolée, doit composer aussi avec une police parallèle les LPR qui bientôt seront armés. Une sorte de SS à la place des SA. Une milice qui fait de l'ombre à la police devrait interpeller n'importe quel ministre qui se respecte, or il laisse faire, cela démontre une volonté destructrice ou peut être une volonté vengeresse. Une police républicaine restera garante de la paix civile du pays, une police bien rénuméré pour enrayer toute corruption, des primes de risques, une caisse pour les veuves et les orphelins, equipements à la hauteur des missions, formation. Un syndicat fort fera plier cet IMPOSTEUR. Hatem chaieb

Agent 007
| 01-02-2013 13:48
http://www.tunisie-secret.com/Tunisie-explosif-Ali-Larayedh-devoile-le-veritable-projet-d-Ennahda-en-Tunisie-Document-rare_a217.html

Nabbar
| 01-02-2013 12:59
Respect pour la motivation et l'endurance de cet Homme.

Ghazi
| 01-02-2013 12:38
Bonjour,
Je partage le fond des commentaires, spécialement @ 3ABROUD et @ sara.
@sss : Toute ma sympathie et inchallah hadheka had elbess, dhéfa3t blé.

Je sais à l'avance que ce que j'avancerai, ne plaira pas beaucoup de commentateurs :

A mon sens, le sujet de la sécurité nationale tunisienne (Armée + Garde nationale + Police) est devenu un tremplin politique utilisé selon les ambitions des décideurs (Les Djihadistes ne peuvent jamais faire ce qu'ils veulent en Tunisie s'ils n'ont pas de soutiens d'un ou plusieurs décideurs Tunisiens, ça c'est une VERITE) :
-Sur le plan national : Un but électoral
-Sur le plan international : Un but de pression face à l'Europe

Le fond du problème à mon avis dépasse la sécurité même, je m'explique :
L'armée Tunisienne devenue SOUDAIN muette face aux différentes agressions, se voit octroyée le droit de juger des civiles et des policiers, ce droit a été attribué officieusement à l'armée par la TROIKA, soit disant que les dossiers comportent des civiles et des policiers et qu'il est impossible de les dissocier, donc, notre armée l'alliée de l'OTAN, qui à son tour est l'alliée de l'Amérique, cette dernière nous a imposée les islamistes par une prostitution politique gérée par le Qatar, se trouve face à face à une police touchée dans son amour propre, devenue Libhim Liksayer de tout le monde, nos décideurs de la TROIKA (Spécialement les islamistes endoctrinés) poussent le MI à commettre des gaffes ; Ce qui s'est passé le 9Avr, Thala, Messaidine, Sousse, Kessrine, Siliana, les mausolées, les agressions'etc. afin de créer une nouvelle police qui sera en mèche avec l'armée : Une pierre deux coups, une asphyxie.

Pourquoi les agents de la police se sont SOUDAIN révoltés, en ce timing ? Laârayedh évoque « Agendas », certes c'est des agendas mais de quels agendas on parle ? Qui est/sont son/ses leaders et son dealers ?

L'armée pour qui et pourquoi ?
La TROIKA (Par Ennahdha) pour qui et pourquoi ?
La police pour qui et pourquoi ?
Les ONGs et les associations pour qui et pourquoi ?
Les réseaux dormants (Une panoplie) pour qui et pourquoi ?
Les partis de l'opposition (A travers les ambassades étrangères en Tunisie) pour qui et pourquoi ?
Les hommes d'affaires (Par l'UTICA) pour qui et pourquoi ?
L'UGTT pour qui et pourquoi ?
Les organismes internationaux en Tunisie pour qui et pourquoi ?
'.Et j'en passe.

Tout ceci pourrait être compréhensible dans ce désordre savant, sauf une seule question :
Pourquoi soudainement la police s'en prend à l'armée (Devenu une cellule sacrée, par nos décideurs islamistes) et au ministre de l'intérieur, en ce timing exactement ? Pour répondre à cette question, il faudra d'abord poser une autre question comme prologue : Pourquoi l'armée n'a pas été condamnée à ce jour, d'avoir tuer 78 policiers ?

L'armée VS La police !

Faites le lien messieurs, dames : C'est la guerre promise par nos islamistes (Ennahdha & Co), une fois SEULS en guerre sainte, une fois le chaos installé, la métamorphose commence : Un pays existant depuis 3000ans, sera transformé en une nouvelle Tunistan au nom d'Allah et de Ayatollah Kheriji.

samth
| 01-02-2013 11:46
Cette population d' intégristes n' arrivent pas à digérer leur échec , ils pensaient avoir à faire à des khobsistes , ils se trouvent maintenant dans l' impasse , ils crient donc au complot à tout bout de champ , à une contre révolution contre des élus majoritaires( 1million 700mille pour 11millions, !) dont le contrat a officiellement expiré depuis bientôt 4mois . Mr Lâarayedh , votre équipe et vous représentez les parfaits crétins et usurpateurs , la DICTATURE en personne

sara
| 01-02-2013 09:35
ce *** ministre de l'intérieur ferait bien d'observer un changement dans le gouvernorat de l'ariana ainsi que la mairie qui puent les pots de vin, l'arnaque et l'argent qui coule à flot sous la cape des responsables municipaux de cette région
halte, arrêter vos mascarades et changez ces escrocs!!!!!!!!!!!!!!!

A lire aussi

Promouvoir le concept Kaizen est l’objectif principal de la conférence annuelle Kaizen Afrique 2019

24/06/2019 18:01
0

Ennahdha a formellement démenti sa participation aux tractations et consultations concernant le

24/06/2019 16:50
2

Le secrétaire général de Nidaa Tounes, Néji Jalloul a présenté sa démission définitive de la

24/06/2019 15:52
7

La Fédération générale des cheminots relevant de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a,

24/06/2019 14:41
5

Newsletter