alexametrics
Dernières news

Tunisie ? Le déficit commercial se creuse davantage et atteint 6,3 milliards de dinars

Temps de lecture : min
Tunisie ? Le déficit commercial se creuse davantage et atteint 6,3 milliards de dinars

L'Institut national de la statistique (INS) vient de publier les chiffres relatifs au commerce extérieur pour les sept premiers mois de 2012 en comparaison avec ceux de la même période en 2011 et 2010.
La balance commerciale extérieure de la Tunisie pour juillet 2012 est déficitaire. Elle enregistre un solde de -6.366,4 millions de dinars (MD) (-4.136,2 en 2011 et -4.888,1 en 2010), soit une perte de 2.230,2 MD par rapport à 2011 et de 1.478,3 MD par rapport à 2010. Le taux de couverture a reculé de 7,4 points évoluant de 78,4% à 71% par rapport au même mois en 2011 et de 2,6 points par rapport au même mois en 2010.

Ainsi, les exportations sont passées de 15.014,3 à 15.575,5 MD, soit une augmentation de 3,7%. Les importations ont évolué de 14,6%, passant de 18.515,8 à 19.150,5 MD.
Au niveau des produits, la plus importante variation est signalée dans le secteur des biens de consommation. Le solde évolue de 883,6 MD à -28 MD, soit une perte de 911,6 MD. Ainsi, le taux de couverture passe de 119,6% à 99,5%.
Par ailleurs, on note une perte de 471,7 MD concernant le solde énergétique du pays. Il est passé de -531,4 à -1003,1 MD, atteignant un taux de couverture de 71% alors qu’il atteignait les 79,1% en 2011.

Concernant le régime général, les exportations ont augmenté de 12,9% alors que les importations ont évolué de 23,7%. Le solde est passé de -7.414,3 MD à -9.717,1MD pour un taux de couverture régressant de 40,5% à 37%.
Pour le régime off shore, le solde passe de 3.278,1 MD à 3.350,7 MD, alors que le taux de couverture a augmenté, passant de 149% à 151,4%.

I.N.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Mohamed DJERBI
| 11-08-2012 12:04
Mohamed DJERBI jouit d'une belle retraite et ne postule à rien. Il est simplement révolté par la routine dans la pensée de nos dirigeants.

Citoyen_H
| 10-08-2012 16:51
Bien dit. Tout ce dont vous avez parlé, est du chinois pour les chameliers, ex gérants de gargotes de "lablabi et kaftaji". Leur cheval de bataille sont la fainéantise et la diffamation. Ce ne sont que des pauvres bougres de bouseux haineux, ayant raté leur vie sociale et conjugale. Ils en veulent à la terre entière.

realiste
| 10-08-2012 14:07
si tu ns précises l'objectif d'un tel commentaire .. ns sommes conscients qu'après une révolution nous allons passer par 2 ou 3 années difficiles .. ns assumons .. mains ne rêvez pas d'un retour de ton zaba .. ***

Engineer Juridique
| 10-08-2012 12:16
Le 08/07 a propos du collectif des 25:

... Quand les rênes du pays et le pouvoir sont tenus par les derniers de la classe (avocats économistes et légalistes de tout genre) que voulez-vous que la Tunisie devienne?

Amicalement

Engineer Juuridique
| 10-08-2012 11:20
Et je suis sérieux!

M C A
| 10-08-2012 10:49
S'il voulait réellement améliorer la gestion de nos financements extérieurs et consolider nos grands équilibres, notre gouvernement gagnerait à commencer par mettre un terme au massacre de notre Balance Commerciale.
Mois après mois, notre déficit commercial se creuse, par effet de ciseaux déplaisant.
L'INS signale qu'au terme des 7 premiers mois 2012, les exportations ont évolué de +3,7%, alors que les importations ont augmenté de 14,6%. Ce sont les activités exportatrices classiques qui ont enregistré un fléchissement des flux : Textiles et IME. Quant aux importations, et au delà des produits alimentaires (aug. : +13,4%), des biens d'équipement (aug. : +12,1%) et des matières premières (aug. : +7,1%), l'on constate une croissance injustifiée des produits de consommation (non alimentaires) avec un rythme de croissance excessif de +15,7%.
Si l'augmentation des importations en équipements traduit une reprise des investissements, et celle en matières premières indique une croissance de la production industrielle, alors l'accroissement rapide des importations de biens de consommation non alimentaires révèle une gestion non rigoureuse surtout quand le taux de couverture avoisine les 70%.
Ceci démontre encore une fois que notre Commerce Extérieur, non seulement continue à être malmené par le gouvernement du 6ème Khilèfa, mais encore connait une accentuation de son dérapage porté par l'importation abusive de biens de consommation substituables ou superflus.
Le pire c'est que les Princes aux commandes, après avoir mis en panne le fonctionnement de la commission économique mixte, s'entêtent à n'écouter ni les commentaires ni les recommandations des 2 partenaires d'Ennahdha dans un souci de parer au plus urgent, de suivre l'état d'avancement du programme économique, et de rétablir les équilibres financiers.
Enfin, il n'est pas à démontrer qu'une gestion basique 'en bon père de famille' du commerce extérieur, permettrait de réduire la tension sur nos équilibres extérieurs, et de booster la production industrielle de substitution (génératrice de croissance et de création d'emplois).
NB : Nos politiques vont vraisemblablement saisir le contexte de la crise européenne pour prétexter la baisse continue des exportations textiles (-8,6%). Manque de pot, ils devraient prendre acte que les exportations marocaines en textiles se portent plutôt bien, affichant une légère croissance (+2%, avec un flux de 1,3 Milliards euro) au titre du 1er semestre 2012, bien que son marché traditionnel (Europe) connaisse une baisse de consommation eu égard à la crise économique et de resserrement des budgets des ménages dans les pays de l'UE. Cette progression paradoxale s'explique par le choix des donneurs d'ordre de privilégier les zones d'approvisionnement de proximité et sans risque politique ou économique. C'est ainsi que des donneurs d'ordre, inquiets quant à la stabilité politique et économique de la Tunisie et l'Egypte, réorientent leurs commandes vers le Maroc, et renouent avec d'autres pays comme la Roumanie et la Bulgarie, qui étaient hors jeu avant le printemps arabe. D'ailleurs, la dégradation de notre rating souverain va encore accentuer les arbitrages en faveurs de pays-fournisseurs moins risqués (investment grade). Ce raisonnement se prolonge également sur le secteur des IME, dont la clientèle relève essentiellement de la construction automobile et aéronautique (activités très sensibles à la qualité et au délai de livraison).
http://www.lavieeco.com/news/economie/malgre-la-crise-en-europe-le-textile-tient-le-coup-les-industriels-tablent-meme-sur-une-hausse-en-2012-22886.html

Léon
| 10-08-2012 10:35
Me menacerais-tu pour une plaisanterie? Est-ce que ton parti et toi vous sentez fort que vous en arrivez à menacer les gens pour leur liberté de parole!
L'anarchie dont tu parles, c'est vous qui l'avez créée pour mieux assoir votre pouvoir et celui de vos maîtres.
Il n'y a pas de constituante, donc pas de loi qui vaille, et la seule loi, comme tu l'a remarqué, est celle de la jungle dans laquelle tu te complait à vivre, toi et tes semblables!
Rien que pour t'emmerder, je dis VIVE BEN ALI car apparemment c'est devenu un acte de résistance contre la colonisation et les colonisé de ton espèce.
Je sais que vous savez qui je suis et je vous emmerde.
Depuis quand les patriotes (qui pourtant n'ont jamais eu ne serait-ce qu'une carte du RCD) ont-ils peur des lâches?

Engineer Juridique
| 10-08-2012 10:04
Il est fort en régulation et il peut trouver la solution à la population de Sfax afin de résoudre le problème d'eau?

Mais quand Mohamed JERBI parle de volume et de restreindre le volume, mais c'est bien BERNOULLI ...
Que ni MKN, ni DIMASSI ni notre MOHAMED JERBI connaissent et c'est bien le fin fond du problème!

Engineer Juridique
| 10-08-2012 09:30
Cher ami, tout est dans l'article 72 du code pénal

Tout attaque contre l'autorité conduit à l'anarchie!

Bonne journée!

canalou
| 10-08-2012 08:13
ceux qui s attaquent au tourisme et aux industries du phosphate principales sources de devises sont des traitres et des fous . toute l impotation en depend .les fanatiques en attaquant le tourisme font preuve d ignorance grave.Meme dieu ne leur pardonnera pas d avoir porte atteinte a la societe en les privant de medicaments importes par exemple .

A lire aussi

"Il était un briseur de grève et n’est que le fruit d’une coïncidence

24/09/2020 09:38
0

L’Association des magistrats tunisiens a rendu public, ce mercredi 23 septembre 2020, pour répondre

23/09/2020 22:42
4

Il avait été en contact avec une personne infectée

23/09/2020 21:39
2

Lors d'un conseil ministériel

23/09/2020 21:14
2