alexametrics
jeudi 01 décembre 2022
Heure de Tunis : 15:20
Dernières news
Tunisie – Indignations face au silence du gouvernement sur le drame de Lampedusa
09/09/2012 | 1
min
Tunisie – Indignations face au silence du gouvernement sur le drame de Lampedusa
{legende_image}

« 25 mariages et 50 enterrements », l’expression, pour le moins cynique, tirée du film « Quatre mariages et un enterrement », circule en masse sur les réseaux sociaux. La raison ? Le silence assourdissant des autorités face au drame qui s’est produit au large des côtes italiennes : la disparition de plus de cinquante Tunisiens naufragés, alors qu’ils tentaient de rejoindre clandestinement « l’Eldorado » européen.
Les 25 mariages font référence à la cérémonie de mariage collectif, organisée par une association supposée proche des islamistes et qui a bénéficié de la présence d’une belle brochette des membres du gouvernement, au premier rang desquels se trouvent le chef du gouvernement en personne, le gendre de Rached Ghannouchi et ministre des Affaires étrangères, Rafik Abdessalem et le ministre des Affaires religieuses, Noureddine Khadmi, qui a fait une longue allocution lors de la cérémonie. Tout cela diffusé en direct par Al Jazeera.

Sur les réseaux sociaux, la société civile et autres personnalités politiques de l’opposition s’indignent. Rien n’a, en effet, été officiellement prévu pour la mémoire des victimes du naufrage. Les internautes décident alors de prendre l’initiative d’observer un deuil national à la mémoire de leurs compatriotes disparus.

Dans La Presse daté de ce dimanche 9 septembre 2012, Soufiane Ben Farhat écrit : « On s’attendait à ce que le gouvernement décrète un deuil national. Il n’en est rien. […]. Visiblement, l’affaire gêne les tenants de l’establishment. Alors on fait comme depuis l’aube des temps en face des malheurs. On en détourne le regard ». Et d’ajouter : « Le problème c’est que le gouvernement et les progouvernementaux ne savent guère communiquer. Ils parlent là où ils gagneraient à se taire. Et se taisent là où ils devraient parler. Le drame des dizaines de Tunisiens disparus au large de Lampedusa devrait ramener les responsables à la triste réalité. Le pays va mal. ».
09/09/2012 | 1
min
Suivez-nous