alexametrics
dimanche 26 juin 2022
Heure de Tunis : 14:44
Dernières news
Samia Abbou : Discussion houleuse à propos du vote pour le choix du régime parlementaire
09/07/2012 | 1
min
Samia Abbou : Discussion houleuse à propos du vote pour le choix du régime parlementaire
{legende_image}


Discussion houleuse, lundi 9 juillet 2012, à la commission constitutionnelle des « pouvoirs publics » à propos du vote qui a eu lieu mardi dernier pour le choix du texte relatif au régime parlementaire.
Selon la députée Samia Abbou (CPR), la discussion autour de la manière avec laquelle le vote s’est déroulé a été houleuse et Amor Chétoui, président de la commission, a manifesté son mécontentement que les membres de la commission aient procédé au vote sans l’avoir préalablement consulté et en son absence.
Sur son mur Facebook, Mme Abbou indique que le plus important point dans la constitution est le régime à choisir (parlementaire, présidentiel ou semi-présidentiel) et la relation entre le pouvoir législatif et le pouvoir exécutif. Suite à un long débat, qui a duré plus de six mois, la majorité des membres de la commission étaient convaincus que le régime parlementaire n’était pas bon pour la Tunisie.
Soudain, poursuit Mme Abbou, au cours d’une réunion en l’absence du président de la commission, sans que cela ne soit inscrit à l’ordre du jour, en l’absence d’élus n’ayant pas l’habitude de s’absenter et en présence d’une majorité d’élus d’Ennahdha, on a cherché à faire voter un texte très important pour l’avenir de la Tunisie.
« Le problème n’est pas d’ordre réglementaire, mais d’ordre moral », a conclu l’élue.

Selon un élu présent, les discussions ont été plus que houleuses et on parle carrément de rupture entre les élus d’Ennahdha et ceux du CPR.
Un élu d’Ennahdha aurait conseillé aux autres de voter pour le régime parlementaire pour une raison simple : « Si vous choisissez un régime présidentiel, nous allons gagner. Si vous choisissez un régime parlementaire, nous allons gagner aussi. Autant alors choisir un régime parlementaire, ainsi nous vous offrirons quelques postes ! »

Selon Mosaïque FM, il y a carrément eu des échanges d'insultes entre les membres d'Ennahdha et ceux du CPR et on a dû lever la séance. Les élus d'Ennahdha ont décidé de porter plainte auprès de Mustapha Ben Jaâfar.


Crédit photo : Radio IFM

09/07/2012 | 1
min
Suivez-nous