alexametrics
BN TV

Rached Ghannouchi : nous n’avons pas de pâtes à offrir !

Temps de lecture : 2 min
Rached Ghannouchi : nous n’avons pas de pâtes à offrir !

 

Après Youssef Chahed qui a dénigré son adversaire au premier tour de la présidentielle en le qualifiant de « candidat des pâtes », c'est désormais à Rached Ghannouchi de recourir au même langage. 

Le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, a affirmé ce dimanche 29 septembre 2019, lors d’un meeting populaire donné à Médenine, que le parti de Nabil Karoui, Au coeur de la Tunisie semble dépasser le parti islamiste dans les intentions de vote pour les législatives.

 

« Il ne faut pas disperser les voix. Il est important de donner sa voix non pas aux candidats de votre parti mais à ceux de la révolution, avec à leur tête Ennahdha qui a plus de chances de gagner. Chaque voix qui n’est pas donnée à Ennahdha, ira à la contre-révolution. Un petit pas nous sépare de la réussite et notre principal adversaire est Au coeur de la Tunisie. Malheureusement, nous n’avons pas de pâtes à offrir mais nous sommes au coude à coude. Il nous dépasse encore même si vous votez tous pour Ennahdha, il nous dépassera encore, sauf si vous appelez des centaines de vos amis et membres de vos familles pour voter pour nous. Toutes les forces révolutionnaires devront voter pour Ennahdha car c’est le seul parti qui représente cette tendance et qui a des chances de gagner » a affirmé Rached Ghannouchi dans son appel lancé aux électeurs.

 

 

« La force de ces élections réside dans la réussite des forces révolutionnaires. L'un des deux candidats au second tour de la présidentielle représente ces forces alors que l'autre ne les représente pas. Nous devons donc soutenir celui qui est à l'image de ces forces, à savoir Kaïs Saïed. Si les élections de 2014 a fait monter un parti qui ne soutient pas la révolution, nous avons dû s’unir avec lui pour l’empêcher de la détruire. En 2019, la tendance s’est clairement inversée et le candidat de la révolution est en tête. Pour les législatives, nous devrons élire au parlement un bloc fort issu des forces révolutionnaires. Dans le cas contraire, on dira au peuple que celui qui occupera Carthage devra aussi être des forces antirévolutionnaires.  Le 6 octobre sera un jour historique et le vote est très important » a-t-il aussi déclaré.

 

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (78)

Commenter

ourwa
| 01-10-2019 22:32
A la lecture de cette logorrhée de ghanouchi, que peut-on conclure, sinon qu'entre la peste et le choléra, il est logique qu'il ne faut choisir ni la peste, ni le choléra...ni même le virus ébola, car la Tunisie ne pourra jamais se relever en votant nahdha, ou " kalb tounes", ou Kaïs Saîd, ce supplétif de nahdha, aussi conservateur et aussi rétrograde que ghannouchi et sa secte des Frères musulmans ( n'est-ce pas '?lectrices tunisiennes qui fûtes bernées par un certain candidat nommé Béji Caïd Essebsi en 2014 ?...). A part ça, le feu semble avoir entamé sérieusement les fondements gangrenées de l'idéologie islamo-fasciste, dans le sens que ghannouchi ne se réfère plus à la charia, ni à l'identité "musulmane" des Tunisiens ( la Colibe ayant fait des ravages dans ses rangs... ), mais fait à présent du pied aux "révolutionnaires" en vue d'une improbable "alliance", autrement dit d'un énième "consensus",sous prétexte que nahdha avait déjà fait la preuve... Ainsi, Kaïs Saïd, selon ghannouchi, ferait partie du camp des "révolutionnaires" et qu'il faudrait voter pour lui au 2ème tour des présidentielles et aussi voter en masse pour nahdha aux législatives. Vous l'avez compris, le parti islamo-fasciste, orfèvre en mensonges, en manipulations et en mauvaise foi excelle dans l'art de l'entourloupe. Le fameux " vote utile" avancé par ghannouchi comme argument pour persuader les électeurs est une véritable escroquerie, car il est "utile" pour qui, sinon pour sa pomme et pour sa secte; le seul vote utile est celui qui correspond aux choix idéologiques de l'électeur, ou qui s'en approche. Si, en cas du rejet de nahdha, de Kaïs Saïd et de Karoui et si ce rejet englobe aussi les autres listes, un vote blanc est légitime, car voter est un acte de conscience majeur, CONSACRE par la Constitution. A retenir : nahdha ne serait plus, en lisant ghannouchi, islamo-fasciste, mais "révolutionnaire". On aura tout vu dans le chaudron infernal des Frères musulmans, celui de Kardaoui et de Habib Ellouze...

Citoyen_H
| 30-09-2019 18:13
crétin, ce pingouin avec sa casquette!!!
Ca colle pas.
Après l'épisode de la cravate, ce gourou essaie tant bien que mal de "paraitre" branché, afin de tromper une fois de plus, ses pairs au sein de la populace.
Autant faire porter un sombrero à une autruche, le résultat sera aussi décevant que sa mine patibulaire.
Aurait-t-il oublié son cirque de mariages et de circoncisions à la chaine.
Aurait il oublié, les sacs de provisions qu'il distribuait dans les régions déshérités en 2011.

Si il n'a pas pu faire rebelote cette fois ci, c'est à cause des sommes colossales détournées au sein du parti des tantouzes, au profit de son beauf et de son idiot fini de gendre, le célèbre bouchléka, roi incontesté de l'incompétence et de l'inefficacité.

Le comble de cette opération de com, est que celui qui avait introduit en Tunisie et en exclusivité, la corruption par les dons, se met soudainement à montrer du doigt celui qui l'a imité, mais à moindre échelle.

Il est indispensable pour le bien du pays, que tous ceux qui avaient composé la maudite terka, disparaissent à jamais du paysage politique, et plus si possible!!!!!






Dabs2Gabs
| 30-09-2019 17:50
Tu as distribué de chocotom de toute façon avec ou sans pâtes tu es foutu tu es grillé tu es mort politiquement bien sûr j'espère que tu prendras une autre claque au législative toi et tes sbires.

Mansour Lahyani
| 30-09-2019 16:14
Le gourou affirme qu'il n'a pas de pâtes à offrir : gauchement déguisé en tennisman de barrière auquel il ne manque ni la serviette-éponge autour du cou ni l'immanquable rictus dû au soleil qui inonde le court, on s'attendrait presque à le voir brandir une raquette de champion ! Comment voudriez-vous que ce fake champion trouve encore assez de bras pour détenir des paquets de pâtes et les distribuer comme de vulgaires emballages de choco-tom comme aux belles heures de sa glorieuse saga ?
Les temps ont changé, et le gourou a opportunément pris le pli de ces changements pour se mettre dans la meilleure position pour en tirer le plus grand profit. Mais, quoi qu'il fasse, il ne pourra pas cette fois vendre le singe, comme le dit ma grand-mère éternelle, et se moquer de son acheteur...

Forza
| 30-09-2019 13:46
Le pays va souffrir de l'instabilité si les grands partis sont laissés à côté. Que les gens soient insatisfaits, on peut très bien comprendre mais vouloir punir Tahya Tounes et Nahdha sans limites va rendre le pays instable et sans stabilité, aucun espoir de voir de la croissance économique et de l'emploi crée pour les chômeurs. A mon avis, ceux qui se veulent progressistes devraient voter Tahya Tounes et ceux qui se veulent islamistes devraient voter Nahdha. Les candidats indépendants ainsi que les partis microscopiques et populistes ne peuvent pas résoudre les problèmes du pays.

Ghazi
| 30-09-2019 13:31
Ennahdha et ses similaires DOIVENT DISPARAITRE de la scène politique Tunisienne, rien de plus, il faudra l'exclure de toutes activités politiques et religieuses.
On a besoin de Tunisiens et Tunisiennes loyaux à leur patrie Tunisie et non d'une secte qui croit en un gourou.
S'il le faut qu'ils quittent la Tunisie pour vivre ailleurs.

Amilcar
| 30-09-2019 13:25
adressé à une population analphabète et illettrée pour faire croire et se faire attribuer les manifestations de 2011 comme étant l' oeuvre des des islamisants ( les islamistes, les islamistes conservateurs et les ultra -islamistes) qui englobent aussi les hizb éttahrir au drapeau noir de Daech.. Alors qu' à l' origine cette manifestation était pour le travail, la liberté, la dignité et surtout contre les méfaits de l' ancien dictateur Ben Ali qui a laissé faire sa clique maffieuses..

Ghannouchi veut ratisser large et essaye de toucher la sensibilité et du citoyen moyen et de la frange extrémiste qu ' il essaye de récupérer en moquant Nabil Karoui...

Ghannouchi s' est avéré un mauvais tacticien. Un narcissique imbu de lui même et à très courte vue.. Son rétropédalage ne servira à rien.. Il sera vomi par le peuple


Trop tard pour la Secte elle n' à pas fait ce qu il fallait. Elle a laissé le peuple crever de faim sans lever le petit doigt! Pourtant au pouvoir.. Les complices passeront à la caisse aussi..

Il faut écarter kais said le tartour des islamistes. Tartour car il d ' un concept ultra conservateur islamisant, austère et fermé. Ses propositions sont tout simplement un démantèlement de l' état pour une décentralisation des pouvoirs aux mains de comités régionaux élus par le peuple.!? Exactement ce qui se passe actuellement en Lybie ou se sont des bandes maffieuses ou Daech qui gèrent des territoires ?

Il faut sauver la Tunisie! Dans le doute on s' abstient. MAIS L'?, IL N Y A PLUS DE DOUTE!
Le Gourou, et sa Secte ne seront jamais civils, il retourne à ses amours. Les extrémistes les Lpr, les hizb takhrib, ..


Nabil Karoui, est posé, civilisé, son incarcération est injuste . le Gvt et Nahdha sont en cause.. Il fallait l' arrêter bien avant.. Ou il fallait filtrer à l' Isie, avec des critères plus sectes!

C ' Nabil Karoui qu ' il faut voter à présidentielle. Salwa Smaoui, sa femme est un atout comme première dame de Tunisie localement et à l' étranger! C' est le vrai visage de la Tunisie moderne et en avant

Ensuite aux législatives. La solution est là. Entre nos mains.! Abir Moussi chef gvt. Première Ministre!
Voyez PdL aux législatives en masse!
Sinon progressiste en majorité!

Là on aurai un ensemble cohérent et homogène pour sortir le pays de cette passe!
Est ce que le peuple sera assez mature?

Judili58
| 30-09-2019 13:15
Idha akramta alkarima malaktouhou wa idha akramta allaima tamarada

Forza
| 30-09-2019 12:19
Je critique Ghanouhci car il a changé d'avis ou semble le faire pour des raisons électorales, c'est ce qu'on appelle populisme. La décision de travailler ensemble avec BCE était la bonne décision. La situation de la Tunisie est meilleure a celle de beaucoup de voisins. Elle n'Est pas optimale mais je ne vois pas de raisons pourquoi mettre tout en question.
Maintenant, j'ai regardé hier l'émission de Samir Eloufi et c'était très intéressant et j'ai trouvé les avis de Lotfi Abdelli qui est pour Kais Said m'a impressionné ainsi que les arguments de Boulabiar en faveur de Nabik Karoui convaincants. Un Kais Said en présidence et un gouvernement de coalition entre Nahdha, le parti de Karoui et Tahya Tounes fera du bien pour le pays.

Selaimi
| 30-09-2019 12:14
On sait que tu ne peux rien donner
Puisque tolérance et tes acolites d'ennahdha vous avez tout dévaliser il ne reste plus rien et vous voulez continuer DEGAGEZ

A lire aussi

« Notre programme est essentiellement social et nous allons entamer les négociations aujourd’hui

27/01/2020 10:08
2

Le député et dirigeant Ennahdha, Samir Dilou, était l’invité ce matin du lundi 27 janvier 2020,

27/01/2020 09:31
10

Le président du syndicat patronal, la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (CONECT),

27/01/2020 08:58
1

Ons Jabeur a battu la chinoise Qiang Wang, 29ème joueuse au classement par 2 sets à 0.

26/01/2020 08:40
45

Newsletter