alexametrics
vendredi 03 février 2023
Heure de Tunis : 20:21
Dernières news
Fin du contrat entre pharmaciens et Cnam : pas de négociations en vue !
07/11/2022 | 16:27
1 min
Fin du contrat entre pharmaciens et Cnam : pas de négociations en vue !

 

Le contrat entre les pharmacies privées et la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) prend fin le 31 décembre 2022. Or et jusqu’à cette heure, les autorités de tutelle n’ont pas contacté le Syndicat des pharmaciens d'officine de Tunisie (Spot) pour le renouvellement de cet accord, ce qui place en porte-à-faux pharmaciens et citoyens.

 

C’est ce qu’a expliqué un communiqué du Spot daté de ce lundi 7 novembre 2022 et signé par son président Naoufel Amira. Ce même document souligne que le syndicat reste ouvert à l’ouverture de négociation pour la formulation d’un nouvel accord répondant aux besoins de la période.

 

I.N

07/11/2022 | 16:27
1 min
Suivez-nous
Commentaires
retraité
les pharmaciens sont des commerçants
a posté le 08-11-2022 à 09:05
les pharmaciens conventionnés sont des commerçants qui ne respectent plus leur contrat avec la CNAM depuis juin 2022 ils font payer leurs clients le quota de la CNAM de la valeur des médicaments prescrits par les médecins conventionnés sous prétexte que la CNAM les paye après 6 mois et ils vous donnent un bon d'achat de la valeur encaissée en trop des médicaments à acheter chez eux ultérieurement . A quoi sert la CNAM bourrée de personnel en trop payés par les assurés sociaux les employeurs du secteur privé ,par les retraités et peut être par l'?tat employeur et qui ne fait pas respecter ses conventions .avec ses assurés en obligeant les pharmaciens et les médecins de respecter leurs conventions s'il n'y a plus de conventions alors la CNAM n'a plus raison d'être qu'elle arrête de prélever les cotisations de ses cotisants et les citoyens malades se dirigeront vers les hôpitaux publics qui sont en mauvaise posture parfois le patient doit attendre 6 mois pour être admis ou bien il vend le peu de ses biens pour se soigner dans les privés qui ont des tarifs très exorbitants en l'absence d'une tarification officielle agrée par le ministère de la santé et le secteur privé de la santé médecins et cliniques .
anti riche
pharmacien = hammass, attar , qui s'enrichit sur les malades !!! oust !!
a posté le 07-11-2022 à 17:16
il est inutile et coute cher.
on peut le remplacer par un distributeur automatique.