alexametrics
vendredi 27 novembre 2020
Heure de Tunis : 03:26
Dernières news
Amel Karboul réagit à la polémique autour de la Ghriba
25/04/2014 | 1
min
Amel Karboul réagit à la polémique autour de la Ghriba
{legende_image}
La ministre du Tourisme, Amel Karboul a tenu, aujourd’hui vendredi 25 avril 2014, une conférence de presse dans laquelle elle a exposé des détails relatifs au domaine qu’elle dirige et à la polémique autour de la Ghriba.

La ministre qui est au centre de cette polémique, suite à une autorisation d’entrée sur le territoire tunisien qu’elle aurait accordée à des Israéliens, a déclaré, en guise d’introduction à son allocution, qu’elle allait anticiper la question des journalistes présents. Elle a, en effet, déclaré qu’elle laisse aux politiciens le soin d’évoquer la chose politique, car « nous, nous sommes venus pour travailler », a-t-elle précisé.

Cependant, Mme Karboul a rappelé, ensuite, l’importance de la Ghriba et la manière dont elle impacte la saison touristique en Tunisie. Elle a ajouté qu’une coordination a été faite, entre son ministère, le ministère de l’Intérieur et celui des Affaires religieuses, afin d’assurer le bon déroulement de ce rendez-vous annuel de la communauté juive à l’île de Djerba. Mme Karboul a précisé que le ministre des Affaires religieuses, Mounir Tlili, prendra part à l’événement, le 16 mai, le ministre de la Culture, Mourad Sakli, s’y rendra le 17 mai et qu’elle s’y rendra, à son tour, le 18 mai. « Ceci est une poursuite d’une tradition commencée par des représentants des gouvernements précédents », a-t-elle ajouté.

Amel Karboul a rappelé la crise qui a eu lieu lorsque des Israéliens venus en Tunisie dans le cadre d’une croisière ont été empêchés d’entrer sur nos territoires. « Nous avions été, alors, interrogés par des tours- opérateurs au sujet des entrées de ce genre, notamment lors de la Ghriba. Nous avons alors été nous renseigner sur les procédures auprès des ministères des Affaires étrangères et de l’Intérieur. Ils nous ont renvoyé des procédures en nous précisant que celles-ci relevaient davantage des traditions que d’une législation claire et de procédures officielles », a précisé la ministre. « Partant du principe que nous sommes un gouvernement prônant la transparence et la clarté, nous avons voulu aller vers la formalisation de procédures jusque-là traitées d’une manière officieuse » a ajouté Mme Karboul. « Je travaille depuis 18 ans et j’ai toujours utilisé l’écrit comme moyen d’échange. Je ne comprends donc pas cette procédure qui n’a pour vecteur que des paroles », a lancé la ministre.
Insistant sur ses qualités de technicienne « franche et directe », Amel Karboul a déclaré que « l’important est de sauver la saison et de sortir de la crise et de la misère que connaît le tourisme en Tunisie ».

Par ailleurs, Amel Karboul a, rappelé que le nombre de touristes français connait une hausse pour le mois d’avril. Elle a cependant insisté sur sa volonté d’évoquer le nombre d’entrées au lieu d’évoquer celui des réservations. A noter que la hausse que connaît le mois d’avril est, selon des connaisseurs du marché, engendrée par les vacances de Pâques. Le chiffre relatif aux entrées est, quant à lui, pour certains observateurs, moins révélateur sur l’essor du secteur que les chiffres faisant état des réservations, vu le flux d’entrées de citoyens venant des pays voisins pour des raisons autres que touristiques.

I.O.
25/04/2014 | 1
min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous