alexametrics
jeudi 25 avril 2024
Heure de Tunis : 03:35
Communiqués
28 observateurs de l’Union européenne en mission d’observation électorale
16/04/2018 | 18:30
2 min
28 observateurs de l’Union européenne en mission d’observation électorale

 

 

La Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE UE) en Tunisie a déployé ce matin du lundi 16 avril 2018 un premier groupe de 28 observateurs de longue durée dans les 24 gouvernorats du pays.

 

Les observateurs de longue durée font le suivi de la campagne et de la phase pré-électorale. Ils observent également le déroulement du scrutin ainsi que la compilation des résultats au niveau local.

 

À l’invitation de l'Instance Supérieure Indépendante pour les Élections (ISIE) et du Gouvernement tunisien, l'Union européenne a déployé une mission d’observation électorale en Tunisie afin d'observer les élections municipales prévues le 6 mai 2018. Depuis 2011, c’est la troisième fois que l’UE envoie une mission d’observation électorale en Tunisie, ce qui témoigne du soutien continu de l’UE à la transition démocratique tunisienne.

 

La Mission - dirigée par le Chef Observateur Fabio Massimo CASTALDO, membre du Parlement européen - est composée d’une équipe cadre de huit experts en matière électorale arrivée à Tunis le 6 avril, de 28 observateurs de longue durée déployés aujourd’hui et de 28 observateurs de courte durée qui les rejoindront début mai dans les régions. Pour l'observation du jour du vote, la MOE UE sera renforcée par une délégation du Parlement européen et par des diplomates européens - de la Délégation de l’UE et des États membres - en poste à Tunis.

 

Le jour des élections, la MOE UE comprendra au total une centaine d’observateurs venus des États membres de l’Union européenne, de Suisse, de Norvège et du Canada.

 

Tous les observateurs sont tenus de rester impartiaux et de respecter le Code de conduite des observateurs de l’Union européenneet le Code de conduite des observateurs nationaux et étrangers pour les élections et le referendum, élaboré par l’ISIE. Ils sont également tenus de respecter les lois tunisiennes.

 

La MOE UE a pour mandat d'effectuer une évaluation approfondie, impartiale et à long terme du processus électoral au regard des normes internationales pour des élections démocratiques. Les observateurs évalueront si le processus électoral est conduit conformément au cadre juridique tunisien et dans quelle mesure la législation nationale permet le respect des obligations régionales et internationales de la Tunisie.

 

Deux jours après le scrutin, la MOE UE présentera publiquement dans une conférence de presse ses premières observations et conclusions sur le processus. Le rapport final de la MOE UE sera présenté aux autorités et au public quelques semaines après la proclamation des résultats définitifs. Ce rapport comprendra une évaluation plus approfondie du processus électoral, ainsi que des recommandations pour les scrutins à venir. 

16/04/2018 | 18:30
2 min
Suivez-nous

Commentaires (4)

Commenter

Gg
| 21-04-2018 15:00
Que viennent faire ces commissaires en Tunisie? Attraper des maladies sur les plages, se faire rouler encore une fois pour donner encore plus à la Tunisie?
A leur place je resterais chez moi!

le berbère
| 18-04-2018 09:28
cette mission doit tirer d'urgence une conclusion à partir de notre page web ,à savoir que l'absence de bon nombre de participants afin de donner leurs avis sur cette mission et les élections municipales montre bien le désaccord total et le mécontentement des tunisiens .le contribuable est toujours avalé voire arnaqué par nos politiciens ,alors que cette commission de merde vient en Tunisie sera logée et nourrie et ne tirera aucune conclusion ni remarques positives pour les tunisiens .sur cette image ,je remarque que c'est un ensemble handicapé ,vieux ,statique . cette commission est bien énumérée par les ikhwans de l'Europe et sera là au bon moment pour sauver le soldat ikhwani (Rayan),toujours au nom de la démocratie .

le berbère
| 17-04-2018 18:15
pourquoi des observateurs du canada et de la suisse ?
ce ne sont pas ces deux pays qui ont bien gardé l'argent volé du peuple tunisien par BEN ALI et les TRABELSI ?
ils sont venu en tant qu'experts en escroquerie et l'arnaque ,ils sont là pour légitimer le vol de l'argent des tunisiens .
GRACE AUX IKHWANS VOUS VENEZ CHEZ NOUS POUR BIEN EMMERDER CE PEUPLE INTELLIGENT CULTIVE VOIRE CIVIQUE .ATHENES EST PLUS PROCHE DE NOUS POUR APPRENDRE LA D'?MOCRATIE .DOMMAGE LA R'?VOLUTION CONTRE LES RELIGIONS N'EST PAS ENCORE TERMIN'?E DANS LE MONDE ARABE .LONDRES ET PARIS SONT LES INCUBATEURS DES IKHWANS .

le berbère
| 17-04-2018 18:02
avec la présence de cette bande et sous leurs yeux ,il y aura des dépassement flagrantes qui vont changer le nombre des lecteurs pour le parti des khwanjias .cette bande va confirmer le bon travail et la bonne marche des élections .je conseille vivement cette bande de bien manger le bon couscous ,aller à la plage ,visiter le grand Tunis et rentrer chez vous avec des cadeaux ,certes les khwanjias seront très reconnaissants .quand à la démocratie d'Athènes ,elle n'existe que dans les livres .la corruption est partout en Europe surtout en France .la déontologie politique n'existe pas dans ce pays ,sinon pourquoi L'ASSASSIN SARKOZI RESTE TOUJOURS IMPUNI AU NOM DE LA D'?MOCRATIE ?
WELOCOM ET BON S'?JOUR