alexametrics
Dernières news

Quand feu Mohamed Talbi plaidait en faveur de l'égalité de l'héritage...

Quand feu Mohamed Talbi plaidait en faveur de l'égalité de l'héritage...

La question de l’égalité dans l’héritage soulevée par le chef de l’Etat Béji Caïd Essebsi, lors de son discours du 13 août 2017 à l’occasion de la fête de la femme, a causé un raz de marée de réactions jusqu’en Egypte, où les savants d’Al Azhar ont mis en garde contre la transgression des textes coraniques.

 

L’historien, penseur et islamologue tunisien Mohamed Talbi, décédé le 1er mai 2017, s’était à maintes reprises exprimé sur la question. Ainsi dans une émission de  la télé nationale datant du 12 avril 2015, le Docteur Talbi a rappelé l’époque durant laquelle est apparu l’Islam. Questionné sur la question de l'égalité de l'héritage, il avait affirmé : « Avant l'avènement de l'Islam, dans la société de l'époque, la femme était un simple objet sexuel. La femme était privée d'héritage. Dieu avait donné à la femme la part d'héritage qui lui revenait en prenant en compte la société dans laquelle elle évoluait ».


Il avait ajouté, par ailleurs : «Le Coran a amélioré la situation de la femme et nous pouvons l’améliorer encore plus jusqu’à arriver à une égalité complète. L'homme et la femme ont les mêmes responsabilités et les mêmes droits. Ceci est le chemin et la volonté de Dieu ! » avait-il expliqué en citant des versets coraniques.

 

S.A

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (26)

Commenter

citoyen artiste
| 21-08-2017 18:34
Possible de concevoir un processus juridique sans toucher à la loi coranique soit par la Donation soit par Vente-Achat et c'est parceque la Societé est juste qu'elle cherche
à assurer des droits dont l'égalité sans réserve LA TUNISIE MUSULMANE ATTACHEE AUX VALEURS SUPRËMES SE PERMET D'ENRICHIR LA DIMENSION HUMAINE comme elle l'avait fait
pour l'Abolition de l'esclavage
Le Code du Statut Personnel est la preuve que l'ISLAM est sur la voie du Progrès
La question du mariage de la Tunisienne avec un non musulman est réglée par les conventions internationales dont la Tunisie est signataire Partout dans le monde nous assistons à un boum des mariages mixtes : C'est toute L'HUMANITE qui est concernée et c'est pour celà que les sociétés conservatrices , où les ségregationnistes rejoignent les extrémistes , les racistes de tous bords
Nous sommes en plein dans le drame TRAVAILLONS POUR LA TOLERANCE LE RESPECT DES DIFFERANCES ET LA PAIX

naanaa
| 21-08-2017 12:40
Feu Mohamed Talbi nous a expliqué que le coran voulait aller jusqu'à l'égalité homme femme dans l'héritage. Il n'y a que les sclérosés et les obscurantistes qui ne veulent pas continuer sur ce chemin. PAIX A TON ÂME FEU MOHAMED TALBI

DAZ
| 21-08-2017 09:54
L'Islam est la seule religion qui a tracé une méthologie complète à la vie entière, organisé toute les choses de la vie avec tous ses détails.La conduite exemplaire du Prophète a donné comme fruit une vision lointaine et un effet louable dans l'éducation de l'être et de sa conscience en évaluant les conduites et en les améliorant, ,merci de vérifier par vous même,

EL OUAFFI
| 20-08-2017 15:08
Je suis surpris d'avoir certains qui ne donnent pas d'importance aux paroles de notre Deux la formule de partage de l'héritage est très apparente dans les textes du coran ; à mon avis ce lui qui cherche à modifier les paroles du Dieux est hors religieux islamique .
L'islam a favorisé la femme s'elle travaille elle a droit de ne pas pris en charge les dépense de son foyer même 1 cts car en Islam c'est l'homme qui doit prendre en charge tous les dépense de sa famille y compris le conjoint mais la femme marié pourra aidée son marie s'elle veut faculttif mais ce n'est pas une obligation religieux .
Faut mentionner les avantages que l'islam avait octroyé à la femme peut être mieux que l'homme ;en tous les cas la femme est toujours le gagnant la majorité des parts de l'héritage sont dépensés au profit de la femme si un homme héritera sa parts sera dépensé à sa femme .

Ek
| 20-08-2017 14:57
Tout ceux qui commentent ici croient tout savoir sur ce site...houwa rabbi yar7mou Parce que quelque soit c'est un musulman,sinon l'histoire de la prostitution,de l'alcool et de l'héritage eh bien il devra rendre des comptes la ou il est.Jespere pour lui que c'est à cause de l'âge qu'il a perdu la raison.

carthaginois
| 20-08-2017 13:44
je me doute pas du poids intellectuel de Mr Mohamed talbi, l'homme audacieux et éclairè, il n'était en aucun cas contre l'égalité en héritage tant qu'il est pour l'égalité femme/homme, mais cette égalité tant cherchée ne concerne pas uniquement l'héritage il y a bien d'autres domaines où il faut agir.
mais l'avis du nahdaoui le soit disant journaliste chez ESSABEH est totalement contre la plaque, je ne sais pas si ce journaliste a suivi les interviews de Mr Talbi, et pourquoi il veut imaginer son avis (voir le lien ci-dessous):
http://www.assabah.com.tn/article

HatemC
| 20-08-2017 12:31
Ce *** .. atteint psychologiquement ... il écris des mots sans en connaître le sens ...
Il n'y a pas plus hypocrite que cette *** ... qui insultes la mémoire des morts ... Talbi ... Nagdh .. Bourguiba ... Belaid ... Brahmi ... et un adoratuer de Hitler .. Il dit qu'il n'insulte personne ... hier encore il a insulté ... SAMIA ... NAHOR ...TAZARKI ... un hypocrite de la pire espèce ... tout le monde y passe avec cette raclure ... HC

Abel Chater
| 20-08-2017 12:13
Réponse à @Tounsi
Je n'aime vraiment pas les disputes et les insultes. Ce n'est pas de mon niveau. Moi, j'écris pour donner mon avis avec honnêteté et sincérité, jamais pour insulter les autres par ce vocabulaire des bidonvilles. La preuve c'est que je t'ai pétardé ton postérieur, sans n'avoir insulté personne.
L'écriture est un art, mon ami. L'insulte est une faiblesse, mon ami. La sincérité est une force, mon ami. L'hypocrisie est une lâcheté, mon ami. L'honnêteté est une vertu, mon ami. La vérité est une force, mon ami. Le mensonge est un désordre, mon ami. L'équité humaine est une obligation, mon ami. L'intrigue est l'une des pires perversités que l'Islam classe comme étant pire que le meurtre et l'assassinat.
Donc apprends et ferme ton bec. C'est beaucoup mieux pour ton cerveau d'oiseau.
Et ne me reviens pas pour me dire, que ce que je t'écris est de l'insulte, car je ne t'ai pas appelé «minable», comme tu l'as fait avec moi.
Quant à mon enterrement, sache s'il te plaît, que celui qui a procréé des enfants, n'a pas besoin d'hypocrites pour l'accompagner à sa tombe. Sinon, je n'aurais pas investi tout ce temps à écrire incognito, sans que je ne demande d'être connu ou d'être applaudi. La conscience appartient aux «Zorros» de l'humanité, non pas aux profiteurs et aux lécheurs des bottes.
A bon entendeur lui-même «***», salut.

Gg
| 20-08-2017 10:20
Je me disais aussi, chater rend hommage à Mohamed Talbi, quel étonnement!
Mais ce n'était que pour asséner un coup perfide, alors regarde autour de toi, et dis moi s'il y a moins de prostitution et d'alcool en Tunisie ?
Cela se passe en cachette, mais moins, noooon!

Gg
| 20-08-2017 09:11
J'ai lu deux ouvrages de Mohamed Talbi, et Abdennour Bidard.
Deux voies pour un islam d'avenir, à ne pas manquer en effet...

A lire aussi

Le secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Sami Tahri a

20/11/2018 20:05
2

Plusieurs internautes ont relevé, ce mardi 20 novembre 2018, des difficultés à accéder à leurs

20/11/2018 17:42
1

L’Union régionale de l’industrie, du commerce et de l’artisanat de Sfax relevant de l’Utica a

20/11/2018 16:46
3

Le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi a présenté, ce mardi 20 novembre 2018, ses excuses auprès

20/11/2018 15:50
17

Newsletter