La société civile participe à la cérémonie du 40ème jour du décès de Khalifa Soltani

Businessnews.com.tn | publié le 16/07/2017 14:24

Le vice-président de la Ligue tunisienne pour la tolérance, Dhaou Jebali, a indiqué que des composantes de la société civile ont participé, ce dimanche 16 juillet 2017, à la cérémonie du 40ème jour du décès de Khalifa Soltani à Douar Slatnia, aux côtés de membres de familles d'autres martyrs. Il a précisé que cette initiative vise d’abord à soutenir les familles des martyrs de la nation et ensuite à sensibiliser l’opinion publique à la lutte contre le terrorisme.

 

Cette cérémonie a eu pour thème « les familles des martyrs du terrorisme visitent la famille du martyr », a ajouté Dhaou Jebali. Kahlifa Soltani avait été kidnappé puis assassiné par des terroristes au Mont Mghilla. Son corps a été retrouvé par les habitants et les unités de l'Armée nationale le 3 juin après près de 24h de recherche.

La société civile participe à la cérémonie du 40ème jour du décès de Khalifa Soltani

publié le 16/07/2017 14:24

Le vice-président de la Ligue tunisienne pour la tolérance, Dhaou Jebali, a indiqué que des composantes de la société civile ont participé, ce dimanche 16 juillet 2017, à la cérémonie du 40ème jour du décès de Khalifa Soltani à Douar Slatnia, aux côtés de membres de familles d'autres martyrs. Il a précisé que cette initiative vise d’abord à soutenir les familles des martyrs de la nation et ensuite à sensibiliser l’opinion publique à la lutte contre le terrorisme.

 

Cette cérémonie a eu pour thème « les familles des martyrs du terrorisme visitent la famille du martyr », a ajouté Dhaou Jebali. Kahlifa Soltani avait été kidnappé puis assassiné par des terroristes au Mont Mghilla. Son corps a été retrouvé par les habitants et les unités de l'Armée nationale le 3 juin après près de 24h de recherche.

M.B.Z
Commentaires (5) Commenter
On ne t'oubliera pas
kameleon78
| 17-07-2017 11:52
Repos en paix, on ne t'oubliera pas, nous te promettons que cette clique islamiste qui avait déferlé sur la Tunisie en 2011 pour rafler les richesses du pays passera en justice, tôt ou tard.

Les Revenants (les ventres bedonnants)

ils sont venus, ils sont tous là
ils étaient sales, mal rasés
Leurs visages maigres, mal fagotés
Et la haine de leur coeur, libérée

Du fond des caves de Belleville
Ou des bas-fonds londoniens
Ils se terraient tels des chiens
Espérant un signe du destin

Et puis vint le temps des traîtres
Un général aux ordres étrangers
Lâchant son maître contesté
Offrant le pays aux affamés

Oubliés les galères à l'étranger,
Les privations et humiliations
Ils sont là, exhibant fièrement
Leurs gros ventres bedonnants




La société CIVILE
G D ID
| 16-07-2017 20:47
était présente mais l'autre NON CIVILE qui aurait du le défendre surtout après l'assassinat de son frère ne l'était pas
Mes hommages aux victimes et mes respects à leurs familles.
MT
| 16-07-2017 17:07
C'est une honte pour l'Etat Tunisien de garder un parti dans le gouvernement qui est la cause de ce terrorisme et sa continuation dans ce pays !
KHALIFA SOLTANI NE SERA JAMAIS OUBLIE. LES ISLAMISTES SERONT A JAMAIS OUBLIES ET MORTS.
Sémir
| 16-07-2017 16:09
Repose en paix Mr Khalifa Soltani.

Tu es un héro de la Tunisie.

Nous ne t'oublierons JAMAIS.
Ceux qui t'ont tué ont cru que seras oublié mais bien au contraire tu resteras le martyr de la nation tunisienne.

Les autres vermines terroristes seront éliminées et oubliées.
Merci à la société civile, mais ou sont les frères jumeaux ?
Épicure
| 16-07-2017 15:09
Je veux parler de Nida Tones et du parti islamsites.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration