alexametrics
Dernières news

Ahmed Friâa dénonce un règlement de comptes politique

Ahmed Friâa dénonce un règlement de comptes politique

Invité, aujourd’hui, mardi 23 octobre 2018, de l’émission Midi show, sur les ondes de Mosaïque Fm, Ahmed Friâa, ancien ministre de l’Intérieur sous Ben Ali, s’est dit surpris de la décision d’interdiction de voyage qui le frappe aujourd’hui. L’ancien ministre et professeur universitaire a affirmé qu’il s’agit « d’un règlement de comptes politique et que ce n’est nullement le fruit du hasard ».

En effet, l’Instance Vérité et Dignité (IVD) a décidé d’intenter un nouveau procès à son encontre, en exerçant une action publique,  alors qu’il a été déjà jugé  et a bénéficié d’un non-lieu par la justice militaire après sept ans de procès.

« Je suis prêt à assumer mes responsabilités, et à me présenter devant n’importe quelle instance judiciaire qui me convoque. Cependant, il faut savoir que l’IVD m’a convoqué après les délais légaux, le timbre de la poste faisant foi. Donc, c’est la responsabilité de l’IVD qui n’a pas appliqué la loi dans les délais impartis », a expliqué l’ancien ministre de l’Intérieur sous Ben Ali.  « Peut-on avoir confiance en la justice après le 14-Janvier ? Si oui, pourquoi dans ce cas-là juger une personne deux fois ? C’est totalement contraire au principe même de la justice », s’est-il interrogé.

« Je ne reproche rien à personne. Je respecte la loi, et je suis prêt à me présenter devant n’importante qu’elle instance judiciaire. Cependant, c’est l’image de la Tunisie dans le monde qui m’inquiète. Comment un investisseur pourrait-il avoir confiance à un pays, qui a fait une révolution, qui juge les personnes  deux fois, pour les mêmes faits. Il faut respecter la loi, et le principe de l’autorité de la chose jugée », a-t-il ajouté

Ahmed Friâa n’a pas manqué de rappeler qu’il n’a occupé le poste de ministre de l’Intérieur, avant le 14-Janvier, que pendant 48 heures.  Il a été, par la suite, rejoint par le Général Ammar, qui a repris en main la coordination entre les forces de l’ordre et l’Armée nationale.

« Entre temps, la première décision que j’ai prise, c’était de préparer un décret pour interdire formellement l’utilisation de balles réelles contre les manifestants. Un document consigné dans le dossier de l’affaire, auprès de la justice militaire. Sachant qu’il n’y a aucun document prouvant que j’ai occupé le poste de ministre de l’Intérieur à l’époque, Ben Ali n’avait pas eu le temps de signer le décret de ma nomination », a précisé Ahmed Friâa

« Ce qui me m’inquiète et me dérange, ajoute Ahmed Friâa, c’est que le Tunisien souffre, aujourd’hui, de plusieurs problèmes : la  baisse du pouvoir d’achat, le glissement du dinar, la disparité régionale, le chômage… et le pays préfère dépenser de l’argent pour juger les personnes, deux fois. C’est une perte de temps et d’argent ». 

Et de conclure : « Je veux vivre dans un pays où la loi est respectée, au lieu de dépenser l’argent n’importe comment, il vaut mieux l’utiliser pour apporter des solutions aux problèmes que connait le pays ».

I.B

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (4)

Commenter

MFH
| 23-10-2018 21:11
La dame Ben Sadrine, n'est pas neutre et n'a pas la moindre compétence pour présider une instance aussi importante et aussi prestigieuse que l'IVD. Tout le travail fait depuis des années par cette instance n'aura enfin de compte aucune importance....Il finira dans la poubelle. Et tant pis pour le l'argent dépensé.




AH
| 23-10-2018 19:58
les tendances et actions de sa présidente sont bien connues.

Vouloir intenter un procès contre Mr Friaa est en plus sélectif et vise aussi à détourner l'attention des médias et des citoyens d'autres problèmes politiques; .

Dans ce sens, l'IVD semble réussir.

Adnène
| 23-10-2018 18:51
Cette IVD fait du sur place, elle n'a rien rétablit comme injustice pour la simple raison que tout le travail qui y est fait sert à placer certains qui y sont dans le jeu politique. Elle fait parler d'elle avec des accusation défraîchies où la justice a dit son mot. Cette IVD à commencer à dégager de la poussière des années Ahmmed Ben Salah, lequel a bien fait du mal au pays, mais finalement moins que la Troïka, et a été jugé en son temps ....puis finalement c'est son droit qu'on le laisse en paix en ses vieux jours. Elle se tourne vers Friaa, un des plus intègres ministres qui sont passé au ministère de l'équipement, et qui par nationalisme et mauvais calcul est aller patauger dans le marécage du ministère de l'intérieur tel qu'il était à la fin de la période Ben Ali. C'est une gaffe, surtout qu'il avait une couleur RCD qui lui colle à la peau alors qu'il a plus une mentalité boy scout que rcdéiste. Enfin ce qui est sur c'est que la mère Ben Sedrine quitte le cercle de l'actualité sur une triste note, aussi terne que tout ce qu'elle a fait durant bien des années, des montages aussi ambiguës les un que les autres pour placer son camp ...dont elle cache habilement les intentions. Pourquoi

veritas
| 23-10-2018 17:53
ils veulent que vous retournez votre veste en acceptant de les servir car ils ne savent rien faire ...ils cherchent à tout prix à intégrer Des compétences dans leur rangs car leur seule compétence c'est détruire et rien d'autres ,on vous intimide avec des procès montés de toute pièce s'il le faut pour que vous céder à leur chantage .

A lire aussi

Lors d'une séance d’audition organisée par la commission des finances, de la planification et du

14/11/2018 20:48
0

Salma Elloumi, cheffe de cabinet de Béji Caïd Essebsi, a pointé du doigt aujourd'hui, une

14/11/2018 19:45
4

L’association tunisienne des femmes démocrates (ATFD) a dénoncé, dans un communiqué rendu public ce

14/11/2018 16:26
0

Après l’acquisition de DNO Tunisia, Panoro Energy est en train de finaliser les démarches pour une

14/11/2018 16:20
0

Newsletter