Leila Chettaoui limogée de son poste de présidente de la commission d’enquête sur les réseaux d’embrigadement

Businessnews.com.tn | publié le 19/05/2017 15:26

Nous avons appris de source fiable que l’ancienne députée de Nidaa Tounes, Leila Chettaoui, a été limogée de son poste de présidente de la commission d’enquête parlementaire sur les réseaux d’embrigadement dans les foyers de tension. Ce limogeage intervient sur demande écrite du chef du bloc parlementaire de Nidaa, Sofien Toubel, adressée au bureau de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

 

Le limogeage de Leila Chettaoui de la présidence de la commission d’enquête à l’ARP répond à des règles procédurales légales. Le gel de son adhésion au parti Nidaa Tounes puis de la commission de législation générale à l’ARP induit qu’elle soit démise de ses fonctions à la présidence de la commission d’enquête à l’ARP.

 

Rappelons que la commission du règlement de Nidaa, avait précédemment accusé Leila Chettaoui d’être à l’origine des enregistrements fuités d’une des réunions entre les dirigeants du parti. Accusations formellement démenties par la concernée. L’ancienne députée de Nidaa avait récemment fait de nouvelles révélations sur les réseaux d’enrôlements des jeunes tunisiens dans les foyers de tensions.

 

K.H

Leila Chettaoui limogée de son poste de présidente de la commission d’enquête sur les réseaux d’embrigadement

publié le 19/05/2017 15:26

Nous avons appris de source fiable que l’ancienne députée de Nidaa Tounes, Leila Chettaoui, a été limogée de son poste de présidente de la commission d’enquête parlementaire sur les réseaux d’embrigadement dans les foyers de tension. Ce limogeage intervient sur demande écrite du chef du bloc parlementaire de Nidaa, Sofien Toubel, adressée au bureau de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

 

Le limogeage de Leila Chettaoui de la présidence de la commission d’enquête à l’ARP répond à des règles procédurales légales. Le gel de son adhésion au parti Nidaa Tounes puis de la commission de législation générale à l’ARP induit qu’elle soit démise de ses fonctions à la présidence de la commission d’enquête à l’ARP.

 

Rappelons que la commission du règlement de Nidaa, avait précédemment accusé Leila Chettaoui d’être à l’origine des enregistrements fuités d’une des réunions entre les dirigeants du parti. Accusations formellement démenties par la concernée. L’ancienne députée de Nidaa avait récemment fait de nouvelles révélations sur les réseaux d’enrôlements des jeunes tunisiens dans les foyers de tensions.

 

K.H

Commentaires (17) Commenter
ENCORE UNE PREUVE DU BANDITTISME PARTITOCRATIQUE...
COLLUSIONS MAFFIEUSES....
| 20-05-2017 14:59
le peuple doit s opposer a cette PARTITOMAFFIA, et remettre le REGIME PRESIDENTIEL avec les GARDES FOU a l AMERICAINE...sinon on sera toujours.....par cette foutue A non RP...
reinsertion sur tous ces formes...uncc/gda/
gnagbo dedi abel
| 20-05-2017 12:45
la defense soutien l action directionel de cet fait .mais une chose est certai,,e celui de penser a la moindre choses a ceu-ci de l indulgence primaire..a la prevention et contre les abuses sur prete,tion a verifier la cause communautaire de l administration...legal tres cordial uncc/gda/
Elle mange trop...
Abdo
| 20-05-2017 11:09
Ce type d'homme, de femme politique plait beaucoup au bon peuple à la recherche de secrets, d'intrigues, d'indiscrétions, de dessous de table... Le diable par la queue!
On ne connait pas pour le moment les compétences de cette députée en matière de rédaction. Sinon, on aurait pu constater qu'elle rate sa vocation. Elle aurait été romancière!
Le( ou la politique), lorsqu'on promet de dire toutes les verites, on ne dira que des mensonges ou à la limite ce que le bon peuple voudrait bien entendre.
On devinait aisemment qu'après la vidéo fuitée de son parti, les carottes de cette députée étaient cuites.
Voyant de plus près, ce n'était pas des carottes mais bel et bien des fèves !!
Ne dit-on pas: " mekil el foul illi yasma3 igoul"
QUI DIT LA VERITE......
MZIDI
| 20-05-2017 09:57
Avez - déjà écouté cette belle chanson de Guy BEART ?.....dont le titre est " qui dit la vérité doit -être exécuté !!!Les règles de procédures , ainsi décidées , constituent une sérieuse entrave à toute investigation et profitent à ceux qui "défendent" un leur privilège !!!
Constat
A4
| 20-05-2017 08:15
Ce pays est de plus en plus DEGOUTANT !!!
Il nous faut une alternative sérieuse a Nidaa.
Ahmed
| 19-05-2017 20:38
Qui ??????
Certainement pas:
Marzouki
Ben Jaafar
Chebbi
Abbou
Jemaa
Hammami
Je l'avais dit...
déjà-vu
| 19-05-2017 20:36
Le premier sur ce site j'ai écrit:

Droitislamistes, Gauchislamistes
Ugettislamistes.

Tous complices pour le butin...

Les cons ont la comprenette difficile!
Celui qui collabore avec les traitrises et les arnaques de nahdha est plébiscité.
takilas
| 19-05-2017 19:50
Pauvre Tunisie qui ne cesse d'être manipulé par des traitres qui n'ont comme essentielle et seule formation que le vagabondage et l'escroquerie.
Et les originaires de l'exode rural qui sont venus à Tunis par vagabondage et non par compétence, les soutiennent en clowns.
Vive les femmes devant ces brigands hommes
Jilani
| 19-05-2017 19:18
Les choses finiront certainement par changer. Vous avez gagné le respect des Tunisiens et ceux qui vous on élus. Ne déprimez pas vous êtes en face de brigands et d'un vieux président de l'ARP qui comme on on dit la bill la ill. Et d'un autre président élu pour protéger la mafia. Vive les femmes
Le rêve d'Icare
Kameleon78
| 19-05-2017 18:48
Icare se brûla les ailes en se rapprochant trop du Soleil.

Leîla Chettaoui : Icare et le Soleil : la Vérité).

Dans la mythologie grecque, Icare (en grec ancien '''''' / Ikaros) est le fils de l'architecte athénien Dédale et d'une esclave crétoise, Naupacté (également appelée Naucraté). Il est connu principalement pour être mort après avoir volé trop près du Soleil alors qu'il s'échappait du labyrinthe avec des ailes de cire créées par son père.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration