alexametrics
lundi 22 avril 2024
Heure de Tunis : 11:08
Dernières news
Youssef Chahed : Il n'est pas normal que des citoyens vivent dans des huttes en 2017 !
14/01/2017 | 21:33
2 min
Youssef Chahed : Il n'est pas normal que des citoyens vivent dans des huttes en 2017 !

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, s’est rendu ce samedi 14 janvier 2017 à l’Institut préparatoire aux études scientifiques et techniques (IPEST) à Sidi Bou Saïd où il a prononcé un discours à l’occasion du 6ème anniversaire de la révolution tunisienne.

 

C’est dans la salle du martyr Hatem Ben Tahar que Youssef Chahed a prononcé son speech. Il a tout d’abord indiqué que le chef de l’Etat a fait le choix de se rendre à Gafsa pour la célébration de la révolution et que lui-même et son équipe gouvernementale ont décidé d’être à l’IPEST.

 

Rendant hommage aux martyrs, le chef du gouvernement a déclaré : « C’est grâce à eux que nous vivons aujourd’hui en démocratie, nous sommes d’ailleurs le seul pays qui a réussi sa transition démocratique avec une Constitution qui consacre une panoplie de libertés et où la souveraineté est populaire ». Ajoutant que : « Nous devons être fiers de notre pays qui se situe dans les premiers rangs des pays où les libertés sont acquises. Nous sommes un peuple libre dans un pays libre mais il y a un « mais » et ce « mais » concerne l’économique ».

 

Le chef du gouvernement a ainsi énuméré les échecs cuisants dans le domaine social et économique, justifiant par la même les contestations sociales qui ont eu lieu récemment et qu’il a qualifié de « légitimes ». Il a déclaré : « Nous ne devons pas avoir peur de nos citoyens, d’ailleurs il n’est pas normal que des citoyens vivent dans des huttes en 2017, il n’est pas normal non plus que les inégalités sociales soient encore aussi vives ».

 

Concernant la révolution politique, le chef du gouvernement a indiqué qu’elle avait réussit et que c’est au tour de la révolution économique de se concrétiser. Il a également annoncé que la loi d’urgence économique était la priorité et qu’une série de réformes allait avoir lieu dans le secteur agricole, entres autres secteurs.

A propos du retour des terroristes, il a assuré que le gouvernement n’a signé aucun accord avec aucune partie pour organiser leur retour en Tunisie. Il a qualifié leur retour de danger pour le pays indiquant que tous ceux qui reviendront seront immédiatement arrêtés et jugés conformément à la loi antiterroriste. 

Lors de son allocution, le chef du gouvernement a annoncé la construction de 13 nouveaux hôpitaux régionaux au courant de l’année 2017.

 

K.H

14/01/2017 | 21:33
2 min
Suivez-nous

Commentaires (19)

Commenter

Letranger
| 16-01-2017 17:10
"... Il a qualifié leur retour de danger pour le pays indiquant que tous ceux qui reviendront seront immédiatement arrêtés et jugés conformément à la loi antiterroriste..."
...Ceux qui sont déjà rentrés ont tous été jugés condamnés et exécutés.

Tounsi blid
| 16-01-2017 14:40
Ce Gouvernement , sait désormais que pour lutter " efficacement " contre la menace djihadiste - la répression armée ne suffit pas car il faut aussi investir dans l' éducation et
l' emploi pour aider les indigents à s'en sortir par eux mêmes....
A une époque où les gens roulent en quatre- quatre avec ordinateur de bord - télévision et mini frigo .ou même l' ado de 12 ans a un smart phone à 150 euros et son ordi portable pour les cours !
il est inconcevable que quelques km plus loin , des enfants mendient et meurent de faim faute d' assistance...
que certaines personnes n'aient pas l'électricité - le gaz - d' eau potable ni de routes à proximité de chez eux ! d' autres n'ont que des gourbis en terre en guise d' habitation .En bref , dans la détresse sociale et l' abscence coupable de l' Etat , le recrutement de Daesh en est simplifié..
Et enfin , rappellons qu' il n' ya pas de meilleur ferment Djihadiste qu'une jeunesse tunisienne- ressentant l' injustice - en proie a la misère et côtoyant l 'opulence de la petite Bourgeoisie Tunisienne !

je pense vraiment que ce gouvernement emprunte pour lançer une politique de grands travaux pour relançer l' économie nationale -à la keynésienne-
(construction d' immeubles à loyers modérés- de routes- de ponts- du tourisme vert locale- les transports etc...)

versus
| 16-01-2017 12:05
Qu'il n'est pas normal que des cerveaux du calibre de ceux qui vivent dans des huttes, vivent dans des palais.
Parler de démocratie en Tunisie, c'est blague.

JOHN WAYNE
| 16-01-2017 09:26
Il eut un temps ou Mr. Zénaïdi fut un Ministre et un fonctionnaire de l'Etat Tunisien dévoué et loyal.
Il s'agissait d'un homme jouissant d'une éducation de qualité et d'une conscience professionnelle exemplaire.
Mr. Zénaïdi a contribué a l'édification de la Tunisie de Ben Ali, celle qui devint un modèle économique respecté et celle qui a intrigué les plus grands centres d'études et enragé les medias sionistes d'Europe surtout.
Sa fuite au lendemain de la révolution des traitres a mis définitivement fin à la carrière de cet homme.
Beaucoup de mes frères du Ministère de l'Intérieur n'ont jamais fui mais ont été emprisonnés dont le général Sériati. Certains ont été lynchés par des foules qui comprenaient des islamistes malodorants et de femmes en hijab dégoutantes.
Souvenez-vous de cette vidéo ou l'on montre à Nabeul un de mes frères des forces de l'ordre se faire lyncher par des foules hargneuses de gueux quant au même moment une femme en hijab hurle que ce même glorieux agent des forces de l'ordre devrait être pendu a un poteau.
Je visionne cette vidéo souvent car elle me prouve à chaque fois que vous êtes un peuple de sauvages et de barbares, sans compter que vous êtes un peuple de traitres qui ne méritait pas des géants comme Bourguiba et comme Ben Ali.
Vous êtes en fait un sal peuple qui ne mérite que Rached Ghannouchi dont le but est de détruire la Tunisie par l'Islam, secte des ténèbres et de la recolonisation.
La Tunisie ne peut être sauvée que par un régime militaire qui placera à chaque Ministère un officier de l'armée ou de la Garde Nationale.
La Tunisie doit créer un service de renseignement qui réintégrera mes frères du Ministère de l'Intérieur, ces cerveaux qui furent limogés par une prostituée des sionistes nommée SBS et un juge efféminé spécialisé dans la nutrition des femmes enceintes constipées nommé F.R.
Les Tunisiens sont un peuple très primitif qui ne mérite pas la démocratie.
Les musulmans sont un peuple de sauvages dont les sociétés sont incompatibles avec la notion de démocratie, l'exemple le plus concluant étant les Tunisiens qui exhibent sans dignité aucune de prix Nobel sionistes mais qui commettent des exactions et des génocides en Syrie, en Libye, et en Irak.
Le Tunisien est un être fourbe, malhonnête, matérialiste, sous développé, fanatique, et arriéré.
La Tunisie ne sera sauvée que par un Staline Tunisien qui soumettra ce sal peuple a un régime militaire impitoyable en discipline et en patriotisme.
Le système d'éducation doit être amendé de façon à comprendre 3 années de service militaire obligatoires à la fin des études secondaires.
L'Islam doit être réprimé et les mosquées fermées.
Tous les leaders islamistes travaillant pour le Qatar et tous les traitres pseudo-laïques travaillant pour la CIA doivent être éliminés physiquement.
La Tunisie doit créer un programme de coopération militaire avec la Russie qui inclura la création de bases militaires mixtes Tuniso-Russes.
Seul un militaire ayant le courage et l'intelligence de Ben Ali et le Patriotisme et la violence de Bourguiba peut sauver la Tunisie de sa destruction par l'arme la plus convoitée des sionistes de ce bas monde :
L'Islam.

F.M. Alias JOHN WAYNE
Ancien Elève au Collège Sadiki
Diplômé d'Histoire et de Sciences Politiques de l'Université Paris-Sorbonne.
Ancien Fonctionnaire aux Ministères des Affaires Etrangères et de l'Intérieur Tunisiens des gouvernements d'Habib Bourguiba et de Zine El Abidine Ben Ali.
Diplomate de carrière et spécialiste de la sécurité et du renseignement.

zohra
| 15-01-2017 13:08
désolée une erreur sur votre nom
mon tel change mes mots avec tous mes excuses

Ameur k
| 15-01-2017 12:34
Il descend d une autre planete ou quoi?les gourbis dansce pays sont connus depuis trois siecles et ils doivent depasser facilement les 200a 300 000....
Au lieu de s etonner il serait plus intelligent de proposer la solution IMMEDIATE....sinon c est tjrs la langue de bois

zohra
| 15-01-2017 12:30
Avec notre jargon à nous "Elghoubi" englobe tout. (habitations primitifs)

l'essentiel c'est que le gouvernement essaye d'éradiquer ces habitations indignes et inhumaines

Salutations

N.Burma
| 15-01-2017 11:47
Zohra,
La structure du ghourbi est à base de terre et de foin ou paille (c'est me torchi) alors que la hutte est à base de branches principalment. Ce sont deux techniques différentes, il est possible que le Premier ministre aurait été témoin de hutte et non pas de gourbi, c'est ce qui lui fait dire gourbi.
El gourbi ne supporte pas la pluie alors que la hutte bien couverte est végétale, résiste à la pluie.
Le coté hutte est africain, la Tunisie est toujours située en Afrique !

zohra
| 15-01-2017 11:02
Bonjour

On peut utiliser tout simplement Gourbi

la définition

Dans l'Afrique du Nord traditionnelle, habitation élémentaire, faite de pièces rectangulaires, uniquement éclairées par la porte. (Le gourbi est l'habitat des classes défavorisées.)
Populaire. Habitation misérable et mal entretenu.


Bon dimanche

TNN
| 15-01-2017 08:43
Il fallait montrer une image de huttes, de chaumières, et de misère. Pas la tête d'un bonhomme joufflu