alexametrics
vendredi 21 juin 2024
Heure de Tunis : 02:06
Dernières news
Travail des Subsahariens – La proposition polémique de deux députées à l’ARP
24/05/2024 | 11:13
2 min
Travail des Subsahariens – La proposition polémique de deux députées à l’ARP

 

Alors que le président de la République appelle, depuis des mois, à mettre fin à la sous-traitance, la considérant comme un emploi « indigne » pour les Tunisiens, deux députées proposent de l’appliquer aux migrants subsahariens.

Dans une correspondance adressée au président du Parlement, deux députées proposent une solution pour mettre un terme « au grand nombre d’Africains (sic) » présents dans notre pays.

Les députées Rim Seghaier et Asma Derouiche, proposent dans ce document, daté du 16 mai et dont une copie a fuité sur la toile, de créer des « entreprises de services africaines » gérées par des entreprises de la ville de Sfax, et ce dans le but d’embaucher les migrants subsahariens et de les « inclure dans la dynamique économique du pays pour servir les projets de la Tunisie à horizon 2030/2050) ».

La proposition va encore plus loin en proposant d’embaucher ces migrants via des contrats de sous-traitance, tout en régularisant en parallèle la situation des travailleurs tunisiens « en suivant la politique de l’Etat de rompre avec l’emploi précaire ».


 

Ce document est suivi d’une remarque dans laquelle les deux députées se défendent d’une quelconque volonté d’« installation définitive » de ces migrants, expliquant qu’il s’agit de contrats d’une durée de vingt ans, à l’issue desquels les travailleurs subsahariens seront expulsés.

 

Une proposition qui a beaucoup fait réagir. Certains commentateurs l’ont qualifiée d’« esclavage moderne », affirmant qu’elle fait tristement penser au racisme des champs de coton du sud américain…

 

De son côté, la députée controversée et connue pour ses positions racistes, Fatma Mseddi, s’est indignée de cette proposition. La raison de son indignation ? Le fait qu’elle y aperçoit une supposée volonté d’accueillir ces migrants sur le territoire tunisien. « La Tunisie ne sera ni une terre de passage, ni une terre d’accueil ! », s’est-elle indignée…

 

 

R.B.H

24/05/2024 | 11:13
2 min
Suivez-nous
Commentaires
retraité
c'est trop et irrationel
a posté le 24-05-2024 à 17:38
notre pays qui traverse la pire crise de son histoire ou le chômage la mendicité la pauvreté la pénurie des produits de bases et de l'eau source de vie sont monnaie courante dans notre petit pauvre qui a une population tunisienne de plus en plus importante et ces deux députés qui veulent régulariser les migrants clandestins et illégaux et réguliers en leurs accordant des cartes de séjour et de travail pour 20 ans ou 50 ans et adieu l'uniformité de la population tunisienne et ces migrants subsahariens qui viennent avec leurs coutumes leurs traditions leurs religions leurs maladies tropicales en familles et en célibataires avec un taux de reproduction et un jour fort d'une forte communauté ils exigeront déja c'est commencé leurs droits de rester dans le pays et de réclamer leurs droits au sol et les tunisiens seront une minorité dans leur propre pays notre petit pays n'est ni l'Amérique du nord ni l'Europe de l'ouest ni la Libye et ni l'Algérie qui sont des grands pays riches en sous sol et qui ne tolèrent jamais les migrants subsahariens clandestins et illégaux en grand nombre sur leurs sols idem pour le Maroc qui a éliminé l'émigration clandestine des subsahariens depuis une dizaine d'année l'ancien président feu Bourguiba a dit un jour que ce pays la Tunisie ne sera détruite que par ses propres enfants , la Tunisie n'est et ne sera jamais un pays d'accueil pour des étrangers clandestins et illégaux et même réguliers en grand nombre on n' a ni ressource ni manque de main d'?uvre et ni espace important comme nos voisins et si on ne revient pas au planning familial et le contrôle des naissances comme les années 70 80 et 90 une grande partie de la population tunisienne future sera obligée d'émigrer vers d'autres cieux et c'est déja commencer avec une jeunesse qui émigrent régulièrement et clandestinement vers l'eldorado des pays européens et nord américains et du golfe et qui ne pensent pas retourner dans leur pays que pour passer des vacances ou rendre visite à leurs familles restées dans le pays
Labïka
De vi
a posté le à 14:18
Eh! T'as parlé sans réfléchir mon frère tu ne connais jamais la fin de ta vie. T'es un vrai raciste mais il faut qu'on est tous égal devant Allah.
Gg
Bien sûr. Mais...
a posté le 24-05-2024 à 15:12
Faire travailler les clandestins pour qu'ils profitent honorablement des services qui leurs sont offerts est tout de même légitime.
On en profitera pour relever leurs empreintes digitales et photo.
Un début de régularisation, n'est ce pas normal?
S'ils s'opposent, retour illico.
Ahmed
Réponse
a posté le à 15:57
Même traitement à appliquer aux migrants tunisiens clandestins en Italie, en France et en Espagne
Un Cafetier
Mme Fatma n'aime pas trop le chocolat...
a posté le 24-05-2024 à 14:27
Elle préfère le capucin !
Justice justice
Honteux
a posté le 24-05-2024 à 14:17
ARP de misère, niveau intellectuel sidéralement bas, aucune éthique et morale.