alexametrics
Dernières news

Sonia Ben Cheikh : Tout le secteur de la Santé est en état d’urgence !

Sonia Ben Cheikh : Tout le secteur de la Santé est en état d’urgence !
 
La ministre de la Santé par intérim, Sonia Ben Cheikh a donné une conférence de presse, ce lundi 11 mars 2019, accompagnée par les membres de la commission d’enquête dans le décès des 11 nouveau-nés. 
 
La ministre Sonia Ben Cheikh a assuré que la situation n’est pas ordinaire ce qui a nécessité la formation d’une commission d’enquête. « Cependant, je tiens à préciser que le service de néonatologie accueille des bébés prématurés de 28 à 32 semaines et dont le poids n’excède pas les 1,3 Kg. Ce n’est pas pour minimiser le drame, mais pour donner une idée claire sur la situation ». 
 
La ministre a ajouté : « Il est aussi important de dire qu’il ne s’agit pas de sérum contaminé. Il s’agit d’une infection nosocomiale et la première idée va vers les poches d’alimentation parentérale. Elles sont préparées dans une salle blanche similaire à un bloc opératoire. On attend les résultats des analyses pour déterminer à quel niveau de la chaîne de préparation il y a eu une défaillance. Des échantillons ont été pris et on s’engage à fournir les résultats préliminaires dans les 4 à 5 jours qui suivent ».  
 
Sonia Ben Cheikh a, également, dénoncé catégoriquement l’exploitation politique de ce drame, « Non à l’exploitation politique ! Arrêtons et laissons le staff médical travailler ! Ce n’est pas possible surtout lorsqu’il y a des vies en jeu et des sentiments de douleur. En tous les cas, tous les responsables seront jugés et le chef du gouvernement a pris en charge l’affaire ».
 
Revenant sur la remise des bébés dans des cartons, la ministre a assuré que ce problème sera réglé.
« Nous refusons cette pratique, il faut nous accorder un délai d’un mois pour résoudre ce problème et pouvoir rendre les corps des bébés aux familles dans le cadre du respect de la dignité humaine ».
 
S.H 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (29)

Commenter

observator
| 12-03-2019 11:41
et les corrompus si nous voulons que d'autres drames surviennent.
.
Cette femme femme , dépêchée par ce système pourri qui l a servi, tente comme dans pareil cas d'endormir les Tunisiens en faisant miroiter une interminable commission d 'enquête qui sera , probablement, un mort-né comme tant d'autres..
Elle dénonce l exploitation politique de cette affaire par les autres mais ses déclarations d'une manière générale sonnent comme une exploitation électoraliste pour une partie bien déterminée.
Le problème c'est que le système corrompu est, en même temps, juge et partie. .
Donc si nous voulons que les choses changent pour le mieux, il faut à la tète du pays des responsables patriotes compétents, désintéressés et issus de toutes les régions sans quoi la situation du pays dans tous les domaines va continuer à se dégrader et la facture pour le peuple tunisien sera beaucoup plus lourde surtout pour nos enfants.
Il faut des responsables issus de toutes les régions du pays à la tète des centres de décisions du pays, santé, éducation, économie, finances et banques.
Un programme économique et social pensé globalement pour le pays du Nord au Sud dont la priorité première est de s'"attaquer à cette mafia qui s'est emparée du pays, la grande mafia, toutes ces tètes intouchables qui font la pluie et le beau temps dans ce pays et qui sont responsables entre autres de la mort de ces bébés qui n'ont rien demander qu'à naître et grandir normalement. .
Dés ces élections nous devons nous mobiliser pour cela.
Il y va de l'intérêt de tous les Tunisiens et de leurs enfants.
toutes ces tètes les ben cheikh les ben ....sont issues de milieux enracinés dans la corruption si non vous la verrez pas parachuter ministre de la santé comme ça pour boucher le trou, le ministre, lui qui n'avait que quelques mois dans la fonction a démissionné par contre elle qui a fait partie de la maison se trouve plus-que confirmée. ( on dépouille les morts).

Citoyen_H
| 11-03-2019 20:26
la déferlante, "habilement" générée par les consanguins de la trika et de l'ugtt, et spécifiquement orientée envers la multitude de leurs pareils affamés en veille, a fait mouche tel un missile à tête chercheuse atteignant sa cible.

Si, rached khriji la saumure avait "capitulé" sans faire d'histoire en 2014, c'est parce qu'il était conscient que l'ampleur des répercussions directes à venir, suite au pillage intensif de la nation fomenté par ses pairs, allait tôt ou tard engendrée des catastrophes d'une ampleur insoupçonnée.
Allah heylik-hom wa yichwi-hom.

Le décès de ces pauvres bébés n'est que l'orée de ce qui reste à se produire.
Allah yarhamhom.

Salutations.



HatemC
| 11-03-2019 18:51
Les IKHWENS à la man'?uvre '?' cette foutu secte est le mal qu'un pays doit éviter impérativement '?' malheureusement les pays zarabo muz ont une peur bleu d'Allah '?' et s'imaginent que la secte représente Allah '?' des pays peuplés d'arriérés '?' Ghannouchi est l'envoyé spécial d'Allah '?' il représente l'Islam toute option '?'

L'Algérie a sombré dans une folie meurtrière avec les frères muz appelés les Afghans les années 90 '?'
Comme quoi nous n'avons pas retenue la leçon du FIS et du GIA et on reproduit les même conneries, alors qu'on a été les témoins de la sauvagerie des islamistes, leur mépris de la vie humaine '?' comment avons laisser cette secte mortifère s'installer dans nos murs comment
Il est certain que les Tunisiens n'avaient pas accès à l'information les années 90 et n'avaient aucune idée de la tragédie qui s'y déroulait '?'

Info de dernière minute cher ami .. Boutef renonce à la présidence '?' l'élection est reportée '?' HC

soussi
| 11-03-2019 18:35
tant que l UGTT est la bete noire de notre gouvernement rien ne va changer
les responsable de l UGTT sont au dessus de tous avec leurs menaces
qui va oser les mettre en place

Tunisino
| 11-03-2019 18:32
On revient toujours à la mauvaise gouvernance. Comment est-il possible aux hôpitaux de fonctionner normalement avec le manque de matériel et de personnel, mais aussi avec l'anarchisme et la corruption? Cette dame a tort, la mauvaise gouvernance est politique, elle ne cherche que protéger les vrais responsables!

Microbio
| 11-03-2019 18:27
Sorry!
Au leiu de:
Etant donné que huit pour cent de toutes les infections sont transmises par la main.


C´est :
Etant donné que QUATRE-VINGT pour cent (80%) de toutes les infections sont transmises par la main

Citoyen_H
| 11-03-2019 18:12
ET DES CHAROGNARDS.

2011, naissance du chaos avec la bénédiction des consanguins.
Que Dieu protège nos frères et soeurs Algérien(ne)s.
Les virulents apôtres du diable sont à l'oeuvre.



khadija
| 11-03-2019 18:10
Seuls les chefs syndicaux qui font la loi. Ce qui fait qu'on a une médecine à leur image

Microbio
| 11-03-2019 18:03
Hygiène : La clinique doit interdire aussi de serrer la main?

'?tant donné que huit pour cent de toutes les infections sont transmises par la main, il est certainement conseillé au personnel et au patient de ne pas se serrer la main! C'est un moyen inhabituel de réduire les infections nosocomiales.
Il y a deux ans, nous avons eu une étude au le nord de l'Allemagne
200 infirmières et médecins travaillant dans des unités de soins intensifs et des salles d'opération ont été soumis à des tests bactériologiques.
Résultat: 94% des téléphones portables étaient recouverts de divers types de bactéries pouvant causer des infections bénignes telles que des irritations de la peau, mais également des infections nosocomiales (infections hospitalières). Sur 31% des téléphones portables et 39% des mains, des bactéries à Gram positif ont été découvertes, résistantes à de nombreux antibiotiques. 54% des téléphones testés et 38,6% des mains étaient contaminés par le Staphylococcus aureus à Gram positif.
Selon l'étude, 10% seulement des employés nettoyaient leur téléphone régulièrement. Les bactéries peuvent facilement atteindre le corps par les oreilles, la bouche et le nez via un téléphone portable. En outre, le téléphone mobile est également utilisé pour la communication privée, favorisant ainsi la propagation des infections à l'hôpital et en dehors de l'hôpital.

Les téléphones, les portables, les stéthoscopes du personnel hospitalier doivent être désinfectés aussi soigneusement que leurs mains.

bahrila
| 11-03-2019 16:51
quel est le coût d'une semaine de couveuse dans nos hôpitaux ? je suis persuadé que pour le même coût le privé est capable de faire cette prise en charge dans des conditions autres. et ceci pour bien d'autres actes médicaux. L'état ,actuellement, défaillant pourrait peut être sous traiter .

A lire aussi

Borhen Bsaïes a conclu « Nabil est dans ce monde où il y a la vie et la mort…les maladies…les

22/09/2019 19:28
8

Le conseil du secrétariat général élargi du mouvement la Tunisie en avant réuni, ce dimanche 22

22/09/2019 16:14
6

L’association Un Enfant Des Sourires a publié, ce dimanche 22 septembre 2019, un démenti à la suite

22/09/2019 14:36
1

Suite à ce désagrément, des excuses ont donc été présentées aux touristes,

22/09/2019 14:25
6

Newsletter