alexametrics
mardi 16 juillet 2024
Heure de Tunis : 12:38
Dernières news
Six mois de prison avec sursis pour Zied El Heni
10/01/2024 | 21:31
1 min
Six mois de prison avec sursis pour Zied El Heni

 

Après délibération, le Tribunal de première instance de Tunis, a prononcé son jugement, mercredi 10 janvier 2024, dans l’affaire du journaliste, Zied El Heni. Ainsi, le juge a décidé de condamner le journaliste à six mois de prison avec sursis.

Ce verdict est susceptible d'appel et il est très probable que la peine soit allégée en appel.

Il est à noter que l'audience a été interrompue deux fois aujourd'hui et que les avocats de Zied El Heni ont bataillé très dur pour sa défense. 

 

Le journaliste et militant, Zied El Heni a comparu, aujourd’hui, devant la chambre correctionnelle du Tribunal de première instance de Tunis pour outrage après avoir prononcé le mot le mot « cazi » en référence à la ministre du Commerce lors d’un passage radio sur les ondes de IFM.

Il a été initialement traduit, le 28 décembre 2023, devant la justice en vertu du décret n°54. Il a, par la suite, fait l’objet d’un mandat de dépôt, émis le 1er janvier 2024, sur la base de l’article 86 du Code des télécommunications. Il comparaît, aujourd’hui 10 janvier 2024, devant la chambre correctionnelle du Tribunal de première instance de Tunis.

 

S.H

 

10/01/2024 | 21:31
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Tred
Ah bon
a posté le 11-01-2024 à 17:57
Qui peut m' éclairer ....
Et ceux qui disent des GROooos mots ...dans les ...cafés
Les transports..Etc ...
Ils risquent quoi. ?
Rien bien sur
El chapo
Du zyad
a posté le 11-01-2024 à 12:53
Comme on dit en dialecte....
Ses affaires 'Heni'a
SALIM
BONNE NOUVELLE POUR LES JOURNALISTES.LE DECRET 117 VIENT D'ETRE APPROUVE.
a posté le 11-01-2024 à 12:37
Il OFFICIALISE l'utilisation du LEXIQUE des mots suivants:

KAZI. Ech hel HEM. YJI yaamallou HAJA bidou min tali. C'est une mascarade. C'est un scandale. C'est une honte. Et surtout : LA CORDE DE PENDAISON.
SALIM
UN QUASI PUTCHISTE SELON LE JOURNALISTE SAMIR SASSI.
a posté le 11-01-2024 à 12:26
Le journaliste SAMIR SASSI a publié un STATUT relayé par B.N dans son article :
Quand Samir Sassi disait : je ne suis pas solidaire avec 90% des journalistes !
B.N 03/01/2024 | 20:33

J'en ai tiré quelques extraits TEXTO:

« le régime de Ben Ali n'a fait que se conformer à la loi , comme m'a dit ,un jour, Zied El Heni lorsqu'il était membre du bureau exécutif du syndicat des journalistes avant qu'il participe au putch contre le syndicat »

MEDITEZ MESDAMES ET MESSIEURS.MEDITEZ.
hedi
citoyens extraordinaires
a posté le 11-01-2024 à 12:24
Alors certains citoyens on le droit d'insulter de diffamer etc sans jugement, qallo ta3refchi iddimouqratioa, qallo inzid fih
SALIM
I UN QUASI DEMOCRATE UN QUASI MILITANT
a posté le 11-01-2024 à 10:07
IRONIE DE L'HISTOIRE OU QUAND ZIED EL HENI ECRIVAIT EN JUILLET 2017 (TEXTO) :
«La conférence de presse de Radhia Nasraoui et sa grève de la faim ne sont autre qu'une mascarade»

Voici ce qu'a écrit Z.H sur la grève de faim de la militante RADHIA NASRAOUI en juillet2017 .Il s'agit d'un statut relayé par plusieurs journaux, dont REALITE!!!!

Radhia Nasraoui entame une grève de la faim: « Ils veulent se débarrasser de Hamma Hammami ».
Zied El Heni rétorque et dénonce une mascarade du couple Hammami

Article de Tunisie-Tribune Par Samir Belhassen -16 juillet 2017

Tunisie-Tribune (grève de la faim de Radhia Nasraoui) ' « Ils veulent se débarrasser de Hamma, a martelé la militante des droits de l'Homme Radhia Nasraoui et épouse du porte-parole du Front populaire Hamma Hammami dans une conférence de presse tenue ce mardi 11 juillet 2017, à Tunis.»

Zied El Heni rétorque et dénonce une mascarade du couple Hammami

Selon une tribune de la rédaction du journal, Réalité et sous le titre : « Zied El Heni démolit le couple Hamma Hammami ' Radhia Nasraoui », le journaliste Zied El Heni se serait lâché dans un post publié sur son compte Facebook. Zied ne serait pas allé, en effet, de main morte pour critiquer la controversée grève de la faim annoncée par l'épouse de Hamma Hammami :

«La conférence de presse de Radhia Nasraoui et sa grève de la faim ne sont autre qu'une mascarade» a-t-il écrit

Il est à rappeler que Radhia Nasraoui a entamé une grève de la faim en guise de protestation contre le changement du mode de protection rapprochée dont son mari Hamma Hammami bénéficiait. « Ils veulent se débarrasser de Hamma » a-t-elle accusé. «Ayez honte, vous empestez» a rétorqué Zied El Heni.

MAIS C'EST QUOI VOUS EMPESTEZ

D'après LAROUSSE et non Ro.Ber.Hach)

empester
verbe transitif

(de peste)
Infecter un lieu de mauvaises odeurs, empuantir : Ce produit empeste toute la maison.

Donc il est TOUJOURS EGAL A LUI MEME .Et il choisit les BELS MOTS!!!!

Vous voyez combien il est démocrate.
Abir
Il faut être juste !!!
a posté le 11-01-2024 à 09:45
Combien de fois ks avait insulté les Tunisiens même par des insectes ! Alors que c'est lui qui doit donner l'exemple et aimer son peuple ! Ou comme on dit ne faites pas ce que je fais! Wallahi parfois , on est poussé de le faire rappeler! Et enfin: SEIB ABIR L'INNOCENTE !
BOUSS KHOUK
Une peine a été prononcée
a posté le 11-01-2024 à 00:38
Du droit de l'accusé de faire appel , mais le NON LIEU est KASI-impossible , de ce fait le -- journaliste et militant !!! -- devrait se la mettre en veilleuse et parler correctement .
MH
Une justice aux ordres
a posté le 10-01-2024 à 22:52
Il n'y a pas de quoi être fier d'être tunisien aujourd'hui. C'est ainsi qu'en 2024 en Tunisie, un simple ministre peut envoyer un simple citoyen en prison pour un simple mot. Décidément, les Tunisiens ne sont pas tous logés à la même enseigne. Un journaliste ne vaut pas un ministre, c'est ainsi qu'une quasi-justice a décidé.
Abir
Sursis veut dire la fermer
a posté le 10-01-2024 à 22:42
Et oui, soit séquestrer même avec preuves d'innocence soit sursis pour ne plus parler et défendre son pays! Machallah !
takilas
Militant ? Militant de quoi ?
a posté le 10-01-2024 à 22:09
De l'insulte et de l'impolitesse peut-être.
Abel Chater
De tels jugements de soumission de la Justice tunisienne aux méthodes dictatoriales de vengeance et d'abus de pouvoir, ne mèneront qu'à un cercle vicieux de vengeance et de contre vengeance qui aura lieu après le départ du président Kaïs Saïed.
a posté le 10-01-2024 à 21:52
Les faux dossiers, leurs juges et leurs victimes ne s'évaporent jamais dans les airs. Les bons Juges de conscience ne mourront jamais. Le Tout Puissant les aide et les soutient dans le bon sens avec leurs familles. Seuls les mauvais Juges qui se rabaissent jusqu'à se transformer en outils de l'injustice et de l'iniquité, n'auront jamais plus de fuite ni de sommeil durant le restant de leur vie.
Allah yomhil wèlè yohmil.