alexametrics
Dernières news

Samia Abbou accuse : De l’argent est donné pour faire passer des lois

Samia Abbou accuse : De l’argent est donné pour faire passer des lois

 

Dans une intervention à l’ARP datant de mardi 31 mai 2016, la députée d’Attayar, Samia Abbou a fortement critiqué le ministre des Domaines de l’Etat pour son projet de loi relatif à la régularisation de la situation d’exploitations de carrières de marbre illégales à Thala et Kasserine.

L’intervention de Mme Abbou est accompagnée par son hystérie habituelle, ce qui a tendance à réduire sa crédibilité, mais le fond de son discours mérite le détour et l’intervention immédiate du parquet au vu de la gravité des faits soulevés. Elle a d’ailleurs relevé l’absence de réaction de l’appareil judiciaire.

 

D’après Samia Abbou, ces carrières de marbre seraient exploitées par des lobbys mafieux dont certains seraient des barons de la drogue. Elle cite carrément des noms.

Comparant ces carrières aux petits kiosques nés comme des champignons après la révolution, Mme Abou fait remarquer que l’exploitation illégale ne doit pas être régularisée, mais sanctionnée, comme on le fait pour ces pauvres gens. « Et dans la situation actuelle, les exploitants méritent une peine de prison de cinq ans ferme », relève la députée qui attire l’attention que les habitants locaux n’ont bénéficié de rien de cette carrière à l’exception de la poussière et des maladies.

A la fin de son intervention, Samia Abbou accuse d’une manière indirecte ses collègues députés de recevoir de l’argent pour faire passer des lois. « Il y a des suspicions dans ce dossier. Il y a de l’argent qui est donné pour les lois monsieur le ministre et de l’argent a été donné pour cette loi. La chose a été ébruitée auparavant, mais tardivement comme pour le cas de la régularisation de la situation des promoteurs et les constructions anarchiques. Pour cette loi, l’odeur de l’argent nauséabond a été sentie à temps ! Je vous demande une seule chose monsieur le ministre, ce projet de loi est un crime, je vous demande de le retirer et je demande aux honnêtes députés de refuser que l’on vole le peuple de cette façon ! »

 

En réponse à cette intervention, et selon le compte-rendu établi par l’association Bawsala, Hatem el Euchi, ministre des Domaines de l’Etat, a indiqué que les personnes ayant bénéficié de l’exploitation de marbre de gré à gré sont poursuivies en justice et ne sont pas concernées par cette loi. D’après le ministre, les habitants n’ont exprimé aucune contestation à l’égard de la régularisation de ces exploitations. Le ministre cite une rencontre avec les habitants de ces régions. 

En dépit des graves éléments présentés par la députée, et en dépit de la contestation par d’autres députés dont Mongi Rahoui, le projet de loi 57/2015 est passé au vote pour être adopté par 83 voix pour, 44 voix contre et 11 abstentions et ce en début de soirée.

 

R.B.H


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (13)

Commenter

'Elsa ben Amor
| 02-06-2016 23:41
Tout d'abord cette femme doit apprendre les règles élémentaires de la politesse . Elle peut critiquer qui elle veut mais sans gueuler et juger les gens à sa guise. Ensuite il y a un proverbe qui dit " Avant d'aller faire le ménage chez les voisins commence par balayer devant chez toi " et vous? l'avez vous fait avant de crier au scandale quand il s'agit des autres ? Pouvez vous nous expliquer comment votre mode de vie s'est transformé à raison de 360° depuis la maudite soit disant révolution qui n'a profité qu'aux nouveaux affamés et les malhonnetes qui reprochent aux autres ce que eux memes font ? L'Etat doit faire la guerre à tous les corrompus , les menteurs et les hypocrites surtout ceux qui gueulent trop fort !

Le Demystificateur Universel
| 02-06-2016 15:01
Il y a prés d'un siecle dejà,Jaures disait des Juifs en France:"quand ils ne peuvent agir sur les electeurs,ils agissent sur les elus".

berber extreme sud
| 02-06-2016 10:22
Lorsque la haine est trop vive chez les ex ceperistes avec leurs sous-sections de différentes nominations, cette haine les met au dessous de ceux qu'ils haïssent
les femmes extrêmes sont plus pires que les hommes
c'est étrange que certains comettent des délits quand il y a tellement de façons parfaitement illégales d'être malhonnête
Ce que j'ai retenu de ce couple durant ces cinq années écoulées d'ailleurs ils étaient inconnus auparavant le suivant :
med abbou a paralysé le rendement administratif lors de son passage au gouvernement en ce laps de temps et dieu merci
Le déclenchement de la campagne "winou petrole" mensongère sur le peuple tunisien
Sa femme députée parle trop sans rien dire d'autant plus tricheuse de vote
Aucune alternative, aucune logistique réformatrice, aucun indice positif pour apporter concours au progrès de la patrie
Avec l'argent du contribuable et des mercenaires boul li ticiens sèment la pagaille et la zizanie dans le pays

Bourguibiste nationaliste
| 02-06-2016 08:43
Va te faire osculter par les Grecs.

Citoyen_H
| 01-06-2016 22:50
Venant de sa part, c'est un peu déplacé, surtout elle qui voit la paille dans l''il du voisin et qui ne voit pas la poutre dans le sien.

Et dire qu'elle et son mari se voyaient installer confortablement à Carthage.
Mais qu'était ce couple abbou, avant 2011?
De simples bouseux, vivotant de procès à deux balles.
Comment sont ils devenus milliardaires en deux temps, trois mouvements?
C'est un mystère!!


Il est quand même indécent ne pas réussir à voir midi à sa porte, surtout quand on se prétend défenseur du pauvre et de l'opprimé.

De plus, cette mafia a comme par hasard 2011 comme date de naissance,
Trop de coincidences, infiniment trop......







MFH
| 01-06-2016 21:53
Abbou évoque aujourd'hui un sujet sur lequel la plupart de ses adversaires sont du même avis qu'elle. Ses positions sur le terrorisme et sur la défense des droits des terroristes faisaient horreur, tandis que cette histoire où elle dénonce le rachat des voix et de corruption des représentants du peuple, n'est pas mauvaise du tout. Reste que pour que ce soit crédible, elle doit prouver les faits exposés.

Tricheur qui triche
| 01-06-2016 21:49
La tricheuse qui denonce la tricherie.

Abel Chater
| 01-06-2016 21:34
Lorsqu'on compare les interventions de Samia Abbou avec les interventions de cette Héla Omrane ou de ce Mehdi Ben Gharbia, nous arrivons vite à constater l'énorme différence entre l'enracinement politique de Samia Abbou et l'arrivisme par lequel les deux autres occupent le peuple avec leurs hallucinations maladives.
L'éducation politique et son habilité ne sont pas données à tout le monde. Une Samia Abbou vaut mille Ben Gharbia et encore un million de Omrane.
Celui qui n'aime pas et qui ne respecte pas Samia Abbou, ne pourra être sain d'esprit.

Marc
| 01-06-2016 17:20
On entend tous les jours des histoires de députés qui changent de parti pour quelques milles dinars... Mais quand Mme Abbou parle de la même chose, mais pour passer des lois, tous les Nidaistes et Nahdhaouis s'indignent.

FILFIL HARR
| 01-06-2016 16:50
Madame doit passer à la justice preuve à l'appui, madame n'est pas un simple citoyen , madame est une députée du peuple, elle doit faire ses preuves de citoyenneté et faire ses devoirs de personnes responsable.
seulement a ce stade accusation sans preuve est une zizanie qui s'annonce

A lire aussi

La plénière de l’ARP a été entamée aujourd’hui, mardi 25 juin 2019, par l’expression de soutien à la

25/06/2019 14:12
2

La première saison d’Orange Fab Tunisie s’est déroulée aujourd’hui, mardi 25 juin 2019, au siège de

25/06/2019 14:00
0

Le candidat à la présidentielle, Nabil Karoui, a présenté sa démission de son poste de président du

25/06/2019 13:28
0

La ministre de la Santé par intérim Sonia Ben Cheikh a commenté, ce mardi 25 juin 2019, le décès des

25/06/2019 12:19
8

Newsletter