alexametrics
mercredi 29 mai 2024
Heure de Tunis : 09:36
Dernières news
Salwa Abassi : je ne suis pas la ministre des règlements de comptes !
20/04/2024 | 17:07
3 min
Salwa Abassi : je ne suis pas la ministre des règlements de comptes !

 

Faisant allusion à la mutation de la directrice du collège d’Ennasr, la ministre de l’Éducation, Salwa Abassi a assuré que tout responsable soupçonné de corruption pouvait être limogé en raison de sa prestation. « Je ne suis pas la ministre des règlements des comptes… Si je le suis selon certains, je poursuis la politique de l'État en règlant des comptes avec la corruption, avec le détournement des ressources et la déstabilisation du milieu scolaire », a-t-elle ajouté.

Dans une déclaration accordée le 20 avril 2024 à Mosaïque Fm, la ministre de l’Éducation, Salwa Abassi a indiqué qu'aucun responsable n'est à l'abri de sanctions. 

La directrice du collège d’Ennasr, Nozha Fourati avait été mutée en tant qu’enseignante à Ben Arous. Cette mesure avait suscité la colère et l’indignation des parents et des élèves. Ils ont observé des journées de colère, boycotté les cours et adressé une pétition au ministère de l’Éducation.

« Il y a plusieurs probléme au sein de cet établissement… La décision a été prise avant la date du 1er avril, soit avant la date de ma nomination… La décision a été prise le 26 ou 28 mars… J’en n'ai fait que l’appliquer… Je ne peux pas fermer les yeux face à l’inspection financière et administrative… Il y a des suspicions de trafic de bulletins d’élèves, et même de harcèlement sur des mineures », a-t-elle dit.

 

Salwa Abassi a considéré que l’exploitation des élèves dans le cadre de cette affaire était un dangereux précédent. Elle a indiqué que les élèves mineurs étaient utilisés pour envenimer la situation. La ministre a indiqué que les élèves n’avaient pas à s’ingérer dans ces affaires et à s’exprimer au sujet des nominations de directeurs et d’enseignants. Elle a expliqué que durant les journées de protestation au sein du collège, il y a eu destruction des archives et des documents de l’établissement, en plus des attaques aux jets de pierres.

 

Salwa Abassi a salué l’intervention des forces de l’ordre. Elle a assuré que les cours reprendront graduellement à partir du lundi 22 avril. Elle a accusé les parents d’être démissionnaires et de ne pas fournir l’encadrement nécessaire à leurs enfants. Elle a critiqué l’ingérence dans les affaires du collège. La ministre a expliqué que des emails seront adressés à ces derniers afin de les convoquer.

« On demandera la signature de lettres d’engagement de respect du règlement après avoir visionné les photos montrant les agressions perpétrées par leurs enfants, les insultes et les attaques sur les surveillants et les enseignants... Les cours reprendront de façon graduelle… En cas de retour à cette situation, je serai dans l’obligation d’appliquer la loi… Il s’agit de mineurs, mais qui sont responsables de leurs actes et soumis à la loi », a-t-elle poursuivi. 

 

 

Pour rappel, plusieurs vidéos et photos, circulant sur les réseaux, ont montré, à la date du 18 avril 2024, une foule d’élèves criant et exprimant leur colère. Ils ont tenu à montrer qu’ils étaient outrés et révoltés par la mutation de la directrice du collège d’Ennasr, Nozha Fourati transférée, en tant qu’enseignante, à Ben Arous sur ordre du ministère de l’Éducation. La nouvelle est loin d’être passée inaperçue. Le sentiment de colère et d’opposition à la décision du ministère de l’Éducation ne s’est pas limité aux élèves. Des anciens de l’établissement et des parents ont, eux aussi, décidé d’exprimer leur soutien à la dame. Un appel a même été lancé dans le but de se rassembler, demain 19 avril 2024, afin de participer à une manifestation de soutien à la directrice et de signer une pétition adressée au ministère de l’Éducation.


S.G

20/04/2024 | 17:07
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Hassine
Tel un moteur avarie
a posté le 21-04-2024 à 16:47
Ou huile et eau s'entremêlent, essayer de les séparer si vous le pouviez.
On a pas saisit la justice veut dire règlement de compte et étouffement de la vérité si il y en a.
JUDILI58
SOYEZ CONSEQUENTE MME LA MINISTRE
a posté le 20-04-2024 à 19:38
Si l'inspection de votre ministère a relevé " des suspicions de trafic de bulletins d'élèves, et même de harcèlement sur des mineurs " selon vos dires il faut saisir la justice et ne pas se limiter à une décision disciplinaire administrative.
Maximilien de Robespierre
Allons enfants de la Patrie...
a posté le 20-04-2024 à 18:20
OUAIS !! Tous les enfants EN TAULE !!! Et leurs parents aussi !
eshmoun
en attendant ....
a posté le à 21:02
l'arrivée du" jour de gloire" ou le 9 thermidor ?