alexametrics
dimanche 22 mai 2022
Heure de Tunis : 05:45
Dernières news
Saïda Garrach : La répression s’achève souvent par l’éviction de ses instigateurs
06/02/2021 | 16:54
3 min
Saïda Garrach : La répression s’achève souvent par l’éviction de ses instigateurs

 

L’ancienne porte-parole de la présidence de la République – sous le mandant de feu Béji Caïd Essebsi –, Saïda Garrach a réagi, samedi 6 février 2021, à la fermeture des accès à l’avenue Habib Bourguiba tôt le matin en prévision des manifestations qui devaient se tenir à l’occasion de la commémoration du 8e commémoration de l’assassinat du leader de la gauche Chokri Belaïd.  

Saïda Garrach a dénoncé, dans une publication sur Facebook, le dispositif sécuritaire déployé par le ministère de l’Intérieur soulignant que cela rappelle les pratiques de Ben Ali et les évènements du 9 avril 2012 alors que la Troïka était au pouvoir. 

Elle a, dans ce sens, mis en garde contre un retour à la répression.  « Prenez garde ! Le peuple s’est révolté et a fait chuter Ben Ali. Il s’est révolté et a fait chuter la Troïka ».    

« Défendre les droits et les libertés et une question fondamentale qui n’a aucun lien avec le fait d’être au pouvoir ou en dehors. La répression est un indicateur de faiblesse (…) Le pays passe par une phase délicate. Il faut donc éviter d’aggraver la situation davantage en empêchant les gens de commémorer le martyr Chokri Belaïd qui a été assassiné pour ses idées et son patriotisme par les mêmes terroristes, ceux qui ont tué citoyens et soldats », a-t-elle ajouté.  

« Il faut éviter de saper la réconciliation entre les citoyens et les forces de sûreté en poussant ceux-ci à faire face au peuple au lieu de se concentrer sur la lutte contre le terrorisme. La Tunisie a changé et la répression s’achève, souvent, par l’éviction de ses instigateurs », a-t-elle soutenu.  

 

 

La Tunisie commémore en ce 6 février 2021 le 8e anniversaire de l’assassinat de Chokri Belaïd. A l’occasion le ministre de l’Intérieur par intérim, Hichem Mechichi – lui-même chef du gouvernement en place – a déployé les forces de sûreté à des kilomètres à la ronde bloquant l’accès à l’avenue Habib Bourguiba depuis les petites artères latérales. Des barrages ont été installés et les citoyens qui souhaitaient accéder à cette grande avenue du centre-ville ont dû subir interrogatoire et fouille.

 

Cela n’a, cependant, pas empêché les manifestants de se rassembler pour revendiquer la vérité et réclamer la sanction des responsables et auteurs de l’assassinat de Chokri Belaïd. Des centaines de citoyens, politiciens, syndicalistes et militants ont investi les rues environnantes dans le centre-ville en hommage et à la mémoire de Chokri Belaïd.  

N.J. 

06/02/2021 | 16:54
3 min
Suivez-nous
Commentaires
takilas
Il n'y a pas besoin de revendiquer la vérité.
a posté le 06-02-2021 à 20:01
La vérité est évidente comme le jour et vnce par le comportement di chef du gouvernement qui montre son vrai visage de "dépendant.
cavaliero
l'instigateur est ce maudit Ghanouchi
a posté le 06-02-2021 à 19:31
ce maudit utilise les forces de l'ordre qui sont sous ses ordres honte à ce gouvernement ce Mechichi est le valet de ce Ghanouchi
Abir
Disparaisses@complice
a posté le 06-02-2021 à 18:36
S'il tu plait casses toi,tu été le conseillée de sidek elbéji,pour moi tu es l'un des coupables des blanchisseurs des kwanjias et l'un des destructeurs de ce pays! Quand tu étais dans la société civile, tu dénigrais sauvagement les kwanjias mais quand tu as gouté la grosse enveloppe et les avantages du fauteuil politique,tu es devenue la brave lèche de sidek cheik le criminel ganouchi! La Tunisie et les Tunisiens ne te pardonneront pas ni toi ni ton beji l'arnaqueur
veritas
@Garrach ...
a posté le 06-02-2021 à 17:34
figurez vous ils sont fous des méthodes de ben Ali ...depuis 2011 ils n'ont fait que répéter les mauvaises pratiques de ben Ali à la puissance mille ...en vrais ben Ali été trop doux par rapport à ceux qui faisaient semblant de se plaindre de lui ...
sans un parrainage des puissances étrangères ils peuvent dormir tranquillement sur leur oreiller surtout quand ils savent que leur mission n'a pas encore pris fin ,donc ils peuvent se permettre tout les abus avec la bénédiction de leur sponsors ...ce n'est pas el jazira (qui est l'une des sponsors)qui va crier sur tout les toits de la dictature islamiste installée en tunisie.
OUI
Et les instigateurs sont les RCDistes dans l´administration!
a posté le 06-02-2021 à 17:30
-