alexametrics
B.N.CHECK

Saccage du local d'Ennahdha à Montplaisir et autres intox qui pullulent sur la toile !

Temps de lecture : 3 min
Saccage du local d'Ennahdha à Montplaisir et autres intox qui pullulent sur la toile !

 

Plusieurs intox ont circulé concernant les heurts qui ont lieu, ces derniers jours, dans plusieurs villes du pays.

Si les internautes partagent massivement des photos et vidéos de manifestations nocturnes et actes de vandalismes secouant de nombreuses villes tunisiennes après l’horaire du couvre-feu, plusieurs informations circulant sur la toile sont de la pure désinformation.

 

BN Check a vérifié quelques unes des intox les plus partagées en cette soirée du dimanche 17 janvier 2021.

 

Est-ce que le local d’Ennahdha à Montplaisir (Tunis) a été attaqué par des assaillants ?

 

Une information a été très partagée ce soir sur la toile. Des statuts d’internautes et publications de groupes affirment que le local d’Ennahdha et même le domicile du président du parti Rached Ghannouchi ont été attaqués et incendiés.

Le colonel-major Walid Hakima porte-parole de la de la Direction générale de la sûreté nationale a démenti cette information. Dans une déclaration à BN Check, il a affirmé que les forces de l'ordre n'ont eu aucune alerte concernant des actes de vandalisme visant les locaux d'Ennahdha ou de son président. 

 

Est-ce qu’une femme enceinte est décédée ce soir à Kasserine à cause des jets de gaz lacrymogène ?

Plusieurs internautes ont partagé ce soir l’information selon laquelle une femme enceinte a trouvé la mort aujourd’hui à Kasserine après que les forces de l’ordre aient tenté de disperser les manifestations en usant de gaz lacrymogène.

Il s’agit aussi d’une intox.

 

Le syndicat général de la garde nationale tunisienne a publié sur sa page Facebook ce soir un démenti assurant qu’il s’agit d’une allégation sans fondement et qu’aucune femme enceinte n’est décédée ce soir à Kasserine à cause du gaz lacrymogène.

 


 

Est-ce qu’un enfant a été tué écrasé par une voiture sécuritaire ?

Encore une intox qui a beaucoup circulé ce soir. Le colonel-major Walid Hakima a affirmé ce soir, sur sa page personnelle, qu’aucun enfant n’a été écrasé ce soir par une voiture policière.

 

 


Depuis quelques jours, des heurts nocturnes se déclenchent chaque soir. Ces mouvements sont en train de se généraliser et touchent plus de quartiers. Les jeunes manifestants indiquent qu’il s’agit d’une révolution des affamés et scandent des slogans contre le pouvoir en place. Toutefois, les protestataires, dont l’âge ne dépasse pas les 25 ans, selon la version sécuritaire, ont cassé les vitrines, les voitures, pillés des biens publics et des établissements financiers.

 



R.B.H

Votre commentaire

Commentaires
Hounga
Spécialité locale
a posté le 19-01-2021 à 10:02
Bien avant que ce terme existe , les" Fake news" font partie des tunisiens dans leur culture. C'est le signe d'un peuple malade de mythomanie. Les pratiques existent partout et en provenance même de personnes de niveaux élevés ou occupant des fonctions importantes. C'est du quotidien partout. C'est in cancer.
Damergi habib
La chiasse
a posté le 18-01-2021 à 05:32
Même fausse ces informations doivent leur causer des cauchemars et leur rappeler la fuite de BEN ALI,et ce n'est rien comparer à ce qui les attends
aldo
==== ghanouchien ! ta déclaration de ce soir ====
a posté le 17-01-2021 à 23:32
pour que la TUNISIE soit protégé tu la mets là ou je pense ,, on a pas besoin de toi sale con , t'es qui deja , si seulement ils laissent les tunisiens t'approchés tu n'auras même pas le temps le temps de comprendre ce qui t'arrive SALE VERMINE

A lire aussi

Les internautes ont, massivement, partagé, ce mardi 23 février 2021, un document adressé par le

23/02/2021 15:48
11

Ainsi, ils sont tenus d’observer un confinement obligatoire de sept

01/02/2021 15:04
21

Or vérification faite par BN Check, il n’en est rien.

31/01/2021 19:56
11