alexametrics
mardi 23 avril 2024
Heure de Tunis : 00:13
Dernières news
Ridha Belhaj suspend sa grève de la faim pour des raisons de santé
20/02/2024 | 11:13
1 min
Ridha Belhaj suspend sa grève de la faim pour des raisons de santé

 

La coordination des familles des détenus politiques a annoncé, mardi 20 février 2024, que le dirigeant politique actuellement détenu dans le cadre de l’affaire dite de complot contre la sûreté de l’État, Ridha Belhaj, a dû suspendre sa grève de la faim entamée depuis huit jours, son état de santé ne lui permettant plus de la poursuivre.

« Le moral est bon et ils informent l'opinion publique que leur grève de la faim est une étape de lutte politique au même titre que leur détention, et qu'ils s'engagent à exercer leurs droits politiques et civiques avant, pendant et après leur emprisonnement (...) ils estiment que leur libération est un droit légitime et non une faveur car ils n'ont commis aucun crime et que la vérité éclatera une fois terminée l'enquête », précise le communiqué.

Les dirigeants politiques détenus dans le cadre de l’affaire dite de complot contre la sûreté de l’État ont entamé une grève de la faim depuis le 12 février, pour protester contre leur incarcération durant un an, sans crime commis. Ils revendiquent leur libération et l'arrêt des poursuites sécuritaires et judiciaires à l'encontre de tous les politiciens et activistes de la société civile injustement touchés par l'oppression.

 

M.B.Z

20/02/2024 | 11:13
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Naim
Et le grand gourou des khwamjias
a posté le 20-02-2024 à 16:02
Quel position doit-il adopter ? En somme, une histoire de je t'aime moi non plus.
Bruno
La vérité
a posté le 20-02-2024 à 12:10
Cette grève de la faim est une mise en scène. Elle s'est retournée contre ces complotistes puisque leur cause qu'ils défendent est une supercherie. Et ils le savent. Si s'en était une ,ils auraient poursuivi leur grève de la faim jusqu'à la mort mais ils la craignent car ça ne vaut pas la peine de crever pour une supercherie. Ils attendent les élections présidentielles mais n'ont qu'un brin d'espoir pour que Kais Saïd soit évincé et il sera réelu