alexametrics
mercredi 07 décembre 2022
Heure de Tunis : 04:52
Dernières news
Retard de salaires : la faute est à la situation financière difficile selon la ministre des Finances
02/02/2022 | 09:21
3 min
Retard de salaires : la faute est à la situation financière difficile selon la ministre des Finances

 

Les retards dans le paiement des salaires de la Fonction publique et en particulier ceux du personnel du ministère de l’Education ont provoqué un tollé de réactions accentuées par les rumeurs sur un éventuel recours de l’Etat à la planche à billets et aux économies des Tunisiens placées à la Poste pour verser les rémunérations de ses employés.  

Pour dissiper les préoccupations grandissantes des citoyens au vu des indicateurs et signaux d’une faillite imminente de l’Etat, la ministre des Finances, Sihem Boughdiri Nemsia a sorti la carte de la situation financière difficile. Invitée de Myriam Belkadhi dans la Matinale de mercredi 2 février 2022 sur Shems FM, elle a avancé que l’Etat avait besoin d’encaisser ses revenus d’abord pour pouvoir s’occuper des dépenses, notamment l’énorme masse salariale de la Fonction publique.

« Le personnel du ministère de l’Education représente le 1/3 de la masse salariale. Le montant qui lui a été versé était de 308 millions de dinars », a-t-elle fait savoir avant d’ajouter que le décalage dans le paiement des salaires date de l’année 2021. « Nous avions l’habitude de verser les salaires sur une semaine à compter du 18 de chaque mois. Depuis 2021, le versement des salaires a été décalé pour le 22 de chaque mois ».

 

En réponse aux accusations sur les pratiques occultes du gouvernement et son manque de transparence sur la situation financière du pays alors que la crise socio-économique ne fait que s’aggraver, la ministre des Finances a indiqué que son ministère travaillait jour et nuit afin d’élaborer des rapports détaillés sur la situation des entreprises publiques, les dépenses fiscales ou encore la dette publique, entre autres. « C’est très facile de critiquer », a-t-elle lancé niant catégoriquement toutes les rumeurs au sujet du recours de l’Etat à la planche à billets.

« Ce gouvernement a de bonnes intentions et n’a d’autres considérations que l’intérêt suprême du pays (…) L’Etat ne peut se permettre de faillir à son rôle », a-t-elle souligné notant que « les salaires des prochains mois ne sont pas menacés ».

Revenant sur les déclarations du président de la République lequel a accusé, pour la énième fois, certaines parties de blocage intentionnel, Sihem Boughdiri Nemsia a assuré que l’Etat, de par son rôle, ferait face à cet éventuel blocage, sans confirmer ou infirmer le propos de Kaïs Saïed à ce sujet.

Interpellée sur les moyens de clôturer le budget de l’Etat pour l’année 2022, la ministre des Finances a expliqué que « comme chaque année » l’Etat aurait recours à la fois aux financements interne et externe notant qu’en l’absence d’un financement externe, l’Etat aura toujours des instruments de financement interne à débloquer.

 

Evoquant les négociations avec le Fonds monétaire international (FMI), elle a affirmé que le gouvernement tenait à ce que le document présenté au bailleur de fonds fasse l’objet d’un consensus avec les parties sociales, en particulier sur les grandes réformes. « Ce document a été présenté à l’Utica et à l’UGTT dans le cadre d’une rencontre consultative. Les deux organisations sont en train de l’étudier et devraient nous répondre bientôt », a-t-elle fait savoir précisant que les remarques des deux organisations pourraient faire l’objet de négociations avec le gouvernement.

 

N.J. 

02/02/2022 | 09:21
3 min
Suivez-nous
Commentaires
retraité
en toute franchise
a posté le 03-02-2022 à 08:45
pour la première fois depuis 10 ans en toute franchise une ministre des finances dit la vérité au peuple le retard de versement des salaires de ses 700000 fonctionnaires est du à un retard d'argent dans les caisses de l'Etat ce n'est pas la faute de ce gouvernement actuel ni de la pauvre ministre des finances c'est la faute des gouvernants islamistes et leurs différents alliés pendant 10 ans d'abord les islamistes au pouvoir pendant la troïka se sont auto indemnisés par des milliards de dinars sous prétexte de leur préjudice subi par le régime de feu Ben Ali et puis ils ont embauché 100000 de leurs milice et sympathisants dans la fonction publique qui n'a pas besoin et puis les hausses vertigineuses des salaires orchestrées par le syndicat sans une augmentation de productivité parfois moins d'heures travaillées et plus de salaires et puis les innombrables grèves payés dans la fonction publique les grèves et les sittings dans les régions intérieures qui demandent de l'emploi et qui sont payés dans des sociétés fictives (indemnités de chomage ) le tout est payé par les crédits extérieurs et intérieurs jusqu'à 2020 en contre partie le marché parallèle ,la contrebande, la spéculation, la corruption , les non droits , les forfaitaires le le travail non déclaré des migrants subsahariens clandestins paient peu ou pas d'impôts le déficit augmente considérablement avec des budgets complémentaires toujours votés à la hâte par des députés pour assurer leurs salaires et leurs indemnités on est arrivé à un point critique soit on passe par le club de Paris ou la faillite du pays que Dieu sait les conséquences désastreuses pour le pays et sa population .
Hamza Nouira
Aye aye aye
a posté le 03-02-2022 à 01:12
On peut dire ce que l'on veut sur les précédents gouvernements. Mais au moins les gens été payés.

Le peuple a choisi un nationaliste et il en paye les conséquences. Il ne faut pas venir pleurer. Et en plus on aura surement le droit à une ultra nationaliste Abir Moussi.
Le nationalisme.... La pire chose pour un pays.

Le général de Gaulle disait: "Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres."
Virtuel
Sans detour
a posté le 02-02-2022 à 20:01
La ministre des finances aurait mieux fait, et a raison, de dire que le pays manque et manquera de ressources financieres pour faire face a ses echeances budgetaires,
DHEJ
"...d'encaisser ses revenus d'abord pour pouvoir s'occuper des dépenses..."
a posté le 02-02-2022 à 19:54
Lool elle se met à la R'?GULATION...

Alors R'?GULATION parlons-en!

Combien de cette masse dépensée ira dans le circuit légal et combien ira dans le circuit parallèle?


VRAI
Sorry une démission est inévitable !
a posté le 02-02-2022 à 18:28
en Allémand on dit "wer einmal lügt, dem glaubt man nicht, und wenn er auch die Wahrheit spricht"
-- > celui qui ment une fois, on ne le croit pas, même s'il dit la vérité
Flore
Blabla
a posté le 02-02-2022 à 14:52
N'importe quoi
Week-end ou graves problèmes financiers? Faudrait savoir
Warrior
des ingénieurs inutiles, à la pelle ..................................
a posté le 02-02-2022 à 13:10
trop de fonctionnaires inutiles, et mème néfastes: ils sont là pour vous mettre des batons dans les roues.
des "ingénieurs principal" totalement incompétents. on lui verse un salaire confortable juste et fonction de son diplome , alors qu'il ne fait rien, ne sert à rien.
Baf
Baf
a posté le 02-02-2022 à 12:47
Je cite :
"ministère travaillait jour et nuit afin d'élaborer des rapports détaillés sur la situation des entreprises publiques, les dépenses fiscales ou encore la dette publique"

Je pense que c'est la peine de passer autant de temps, on devine la situation...
St Just!
Travailler jour et nuit .... sans les weekends!!!
a posté le 02-02-2022 à 11:30
De la communication ....... C'est certainement une meilleure communication qu'hier. Mais le gouvernement fait mieux en considérant les tunisiens comme des gens responsables et non comme des individus à qui le gouvernement peut raconter tout et n'importe quoi.....
pifpaf
10 ans d'endettement
a posté le 02-02-2022 à 11:14
faut bien un jour commencer à rembourser ! bravo et merci à la racaille qui a voté et soutenues pendant 10 ans Rached et son parti...
VRAI
@pifpaf : Bonsoir !
a posté le à 19:03
Mais vous avez oublié la racaille de Nida (RCDistes) & Co..
JAWHAR
MAN ANTOM ?
a posté le 02-02-2022 à 11:12
Bjéééh rabbi yazziwna ! chniia el 7ala
Ti maw elle disait weekend ? tawwa situation financière !!!
Mais quelle honte !!!!
Partez svp !
Bande
de voleurs
a posté le 02-02-2022 à 10:31
Je suis sûre qu'elle et les autres sbires ont reçu leurs salaires et que Kais Saied touche bien ses milles dinars par jour, sans le moindre délais ni souci.
veritas
Tout été préparée depuis belle lurette '?'
a posté le 02-02-2022 à 10:25
Les criminels islamistes ont préparés un système bien roder pour le jour où ils sont évincés du pouvoir de créer le maximum de crises et de tension contre leur détracteurs'?'je n'en dit pas plus car leur caniche BN censure tout ce qui met en exergue les mafias islamistes qui ont sévit dans le pays depuis fin 2010 avec les services secrets des pays ennemis de la Tunisie qui les sponsorise.
Bbaya
Hier elle disait que c'est le week-end !
a posté le 02-02-2022 à 09:35
Bon elle ne sait plus quoi dire!
Comment des personnes peuvent bloquer les versement des salaires où l'état détient tout les pouvoirs et les clés !
C'est un sujet de thèse pour nos génies