alexametrics
lundi 26 février 2024
Heure de Tunis : 22:04
Dernières news
Rationnement de l’eau : quel sort pour les stations de lavage ?
31/03/2023 | 23:27
2 min
Rationnement de l’eau : quel sort pour les stations de lavage ?



Le ministère de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche a annoncé, vendredi 31 mars 2023, l’interdiction de l’utilisation de l’eau potable, distribuée par la Société nationale d'exploitation et de distribution des eaux (Sonede), pour l’agriculture, l’irrigation de zones vertes, le nettoyage des rues et des endroits publics et pour lavage des véhicules.

Cette décision accompagnée d’une série de mesures, mais aussi de plusieurs sanctions envers les contrevenants allant jusqu’aux peines liberticides conformément aux dispositions du Code des Eaux, laisse poser plusieurs interrogations quant à son application sur terrain.

Si plusieurs agriculteurs sont supposés ne pas être reliés au réseau de la Sonede, et que l’État se doit de respecter les mesures qu’il a imposé, une véritable problématique se pose pour les stations-service et les stations de lavage qui offrent le lavage des véhicules.

En vertu de cette décision, les stations de lavage se trouveront face au risque de fermeture ou de sanctions légales, sans parler des risques de perte d’emploi pour le personnel y travaillant.

Pour les établissements industriels et touristiques, le PDG de la Sonede Mosbah Helali a déclaré plus tôt dans la journée, que la loi tunisienne est “bien faite”, dans la mesure où le cahier des charges prévoit que ces bâtiments  doivent être munis d’une bâche à eau.

Rappelons que le ministère indique que sa décision intervient à cause des années de sécheresse qui se sont succédé et à la baisse des apports en eau dans les barrages, ce qui a impacté les réserves en eaux qui ont enregistré un niveau jamais atteint et se répercute négativement sur la nappe d’eau profonde.


S.H



31/03/2023 | 23:27
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
nazou de la chameliere
Et....
a posté le 01-04-2023 à 20:00
Les bâches ? C'est pour les poissons....d'avril ?
Tunisino
La nullité continue
a posté le 01-04-2023 à 16:49
La nullité continue, on se croit dans une caserne avec même pas des soldats mais des esclaves. Avec Saied, on évite à tous les coups les manières intelligentes qui impliquent les citoyens en tant que partenaires. C'est bizarre mais c'est compréhensible, le bonhomme est un Salafiste communiste qui n'a jamais connu l'occident. Pauvre Tunisie.
leila
économie
a posté le 01-04-2023 à 14:11
récupération de l'eau des douches du rinçage et leur filtration pour alimenter les wc et ce de manière généralisé et aussi robinet à infra rouge qui se coupent automatiquement lors de la vaisselle .
Hermès
Les stations de lavage.
a posté le 01-04-2023 à 13:18
Ne vous inquiétez pas !
Il y a quatre jours, j'ai payé 15 dinar à la place de 12 dinars!!
Une augmentation de 3 dinars, avant même la décision de rationnement de l'eau potable.
plume
desalement
a posté le 01-04-2023 à 12:08
le desalement de l eau de mer serait un désastre pour le méditerranée .rejetée dans la méditerranée le sel l eau salée a 98% n est pas une bonne solution .a refelchir avant de de parler
boulima
Le comble de l egoisme
a posté le 01-04-2023 à 10:43
Et les patisseries en cas de famine? et les boissons gazeuses et les jus...? oh mon dieu s inquiète au titre! l un des critères primordial de la réussite d'un projet d'une station de lavage auto c est d'avoir un sondage (generalement eau salée, parfois douce, peut importe, mais ce n est pas de l eau potable du sonede) sinon on peut toujours laver une auto à la main avec un sot d'eau.
Baladin
Bonne decision
a posté le 01-04-2023 à 09:50
Inquiétez vous pas pour les stations de lavage ils utilisent tous des sondages.
Cette mesure est appliquée au Canada dès qu'il y a une sécheresse de plus d'une semaine.
retraité
le réveil est tardif et douleureux
a posté le 01-04-2023 à 08:46
le manque d'eau se fait sentir depuis au moins ces dernières années le ministère de l'agriculture et des eaux s'est réveillé tardivement aux manques de pluie pour imposer des restrictions d'eau pour les citoyens les petites entreprises de lavage alors que les consommateurs d'eau potables sont l hôtellerie les entreprises chimiques ( traitement et délavage des textiles les industries de production de javel les industries de production de béton etc ..) quant 'à l'agriculture ils utilisent les eaux des barrages des puits profonds et des sondages légaux et illégaux dont la plupart agriculteurs utilisent le système d'irrigation gouttes à gouttes pour économie d'eau on aurait du investir dans le dessalement d'eau de mer le long de nos cotes fonctionnant avec l'énergie solaire le bas blesse l'usine de dessalement d'eau de mer à Sidi Abdelhamid Sousse censé fonctionnelle en 020 est à l'arrêt à ce jour par manque d'achèvement, l'eau est devenue précieuse et manquante à cause d'une sécheresse cyclique de ces 10 dernières années il faut faire des économies certes dans le gaspillage et la consommation excessive et parfois inutile et si on arrête l'irrigation dans l'agriculture le peuple sera affamé qui peine à trouver des fruits et des légumes en quantité suffisante et à des prix abordables et l'importation ne sera jamais la solution la solution est d'investir dans le dessalement d'eau de mer et le nettoyage des barrages et de construire d'autres pour retenir les eaux de pluie parfois diluviennes avec inondations pour que aucun mètre cube d'eau n'ira à la mer et il reste dans les bergers des oueds et des fleuves pour alimenter la nappe phréatique qui est malmené ces dernières années avec la prolifération des sondages clandestins et sauvages de plus en plus profonds .
Bouba
soucis
a posté le 01-04-2023 à 04:12
Mr SH , votre seul soucis c'est les stations de lavage ,quel comble c'est la seule chose que vous avez trouver a dire devant un probleme si grave !!!!!!!!!!!
Hassine
Pauvres menages
a posté le 01-04-2023 à 00:24
Eux qui toujours doivent payer la factures des autres et faire des sacrifices
Que représente la consommation des ménages par rapport à l'agriculture qui accuse des pertes colossale d'eau (agriculture=80% de la consommation national)
Mais nous nous acharnées toujours à faire payer les ménages