alexametrics
Dernières news

Rached Ghannouchi soutient le projet de réconciliation nationale

Rached Ghannouchi soutient le projet de réconciliation nationale

Dans une interview accordée à Shems Fm, mercredi 26 août 2015, le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi est revenu sur plusieurs sujets d’actualité dont notamment la loi de réconciliation économique, les récentes nominations de gouverneurs, le rapatriement des terroristes tunisiens de Syrie, le refus de l’intervention armée en Libye ainsi que le dixième congrès du parti.

 

Rached Ghannouchi a appelé à soutenir tous les gouverneurs récemment nommés, sans exception, et de les juger sur leur intégrité et leur compétence, appelant à plus de coordination à l’avenir entre le chef du gouvernement et les partis au pouvoir.

 

Il a, par ailleurs, abordé la question du projet de loi de réconciliation économique, proposé par le président de la République, Béji Caïd Essebssi, précisant que la réconciliation s’inscrit dans la vision d’Ennahdha et qu’il est urgent de débloquer la situation pour que les hommes d’affaires concernés puissent régulariser leur situation, estimant que l’argent ayant fait l’objet de délits financiers pourrait être récupéré et investi pour développer les régions et créer de l’emploi. Il a ajouté que certains points du projet de réconciliation vont être discutés et qu’Ennahdha est d’accord avec le principe.

 

Rached Ghannouchi a, par ailleurs, estimé que la politique étrangère de la Tunisie a progressé sous la présidence de Béji Caïd Essebssi. Il a indiqué que la reprise des relations avec l’ouest de la Libye est un pas important, estimant que la Tunisie est plus apte que d’autres pays à réconcilier l’est et l’ouest de la Libye. « Nous n’avons pas fourni assez d’effort dans le dossier de la réconciliation libyenne, probablement pour des raisons de tiraillements politiques internes » a ajouté le président d’Ennahdha, indiquant qu’une intervention armée en Libye n’est pas souhaitable et que la réconciliation est la bonne option.

 

En réponse à la question concernant un éventuel retour en Tunisie de terroristes tunisiens repentis de Syrie, Rached Ghannouchi a appuyé cette idée indiquant que le terrorisme n’est pas tunisien et que la réconciliation doit concerner toute personne qui exprime des regrets sincères, même ceux qui ont commis des crimes de sang. Rached Ghannouchi a appelé au dialogue avec les djihadistes, même ceux du mont Châambi, pour les détourner de l’idéologie obscurantiste et contraire aux valeurs de l’islam et les ramener sur le droit chemin.

 

Quant à la question de la reprise des relations diplomatiques avec la Syrie, il a estimé que l’Etat syrien perd de plus en plus son autorité sur son sol et que les conditions actuelles rendent cette reprise inopportune.

 

Rached Ghannouchi a précisé que la vie politique est régie par les intérêts et qu’une coopération avec Nidaa Tounes, loin des conflits idéologiques, est plus qu’envisageable, notamment lors des prochaines élections municipales, si cela peut servir le pays. Il a déclaré que le congrès national d’Ennahdha décidera de le maintenir au poste de président du parti ou pas, congrès qui aura lieu avant la fin de l’année ou au plus tard au début de 2016 et qui tranchera sur la question de l’aspect idéologique et politique du parti.

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (23)

Commenter

bizertin
| 27-08-2015 17:43
normal et soutien 100%
sinon BCE sort les dossiers de la troika.

3ABROUD
| 27-08-2015 17:35
"...estimant que l'argent ayant fait l'objet de délits financiers pourrait être récupéré et investi pour développer les régions et créer de l'emploi...".
Mon oeil ? Où est-ce que vous avez étudié le développement économique régional ? Ses théories ? Ce n'est pas de la théologie ! Mon cheikh, il ne faut pas faire des ingérences !

tunivigil
| 27-08-2015 16:32
plus il parle, plus il se dévoile et plus il montre sa vraie nature et son but ultime c a d la daechisation du pays qui ne va pas tarder d'ailleurs vu l'état de déliquescence des institutions et l'infiltration des administrations par la pieuvre islamiste ! il est patient et redoutable le kheriji !le fruit est presque mur !et nos pseudo démocrates laics et modernistes de carthage et des hauteurs de gammarth et la marsa passent leur temps à refaire le monde ! ils vont bientot déchanter ...

URMAX UFGOBZ
| 27-08-2015 15:19
IL est 15h15 ; scéance unique.
Je n'ai pas encore déjeuner et honnêtement j'avais un petit creux.
Mais maintenant, après avoir vu cette image d'horreur, je crois que je vais m'abstenir d'avaler quoi que ce soit jusqu'à demain matin, de part le "haut-le-coeur" qui a suivi cette vision démentielle et en espérant avoir oublié cette tronche durant la nuit ! beuurk !

Bourguibiste nationaliste
| 27-08-2015 13:45
Le chef des islamistes est égalemen le chef des menteurs et des cyniques.

Ali
| 27-08-2015 13:12
M Ghannouchi parle de djihadistes et non de terroristes. Et cela prouve beaucoup de choses parmi lesquelles le soutien des frères musulmans tunisiens à ces gens .
En plus il ose proposer le reconciliation même avec ceux qui ont commis des crimes de sang; Où va t on?

Bourguibiste nationaliste
| 27-08-2015 09:15
Aucune confiance dans ce type qui a acoompli dans le passé des sales besognes et continue à le faire en Libye et ailleurs.

canalou
| 27-08-2015 07:34
ni taouba ni reconciliation avec un ikhouani wahabite un discours en apparence pacifiste mais plein de mines mortelles .Peut on faire confiance aux recidivistes ? la taouba dans l islam ne s applique pas aux recidivistes . Il joue meme avec la parole sacree

Gabès-la-polluée
| 26-08-2015 22:03
Pour rappel, l'oasis maritime de Gabès, aujourd'hui gravement pollué, a eu des hommes valeureux, patriotes, modernistes et favorables à l'émancipation de la femme.
Voici quelques-uns: mohamed Ali El Hammi, Tahar Haddad, Daghbagi, Jalloul El Farissi, Mme Sassi, Hassine Abid et sa mère qui ont caché Bourguiba dans l'oasis de Nahal (un oasis-village se trouvant à 800 m de la ville de Gabès) pour éviter qu'il ne soit appréhendé par la gendarmerie coloniale.
Toutefois, je concède que le gouvernera de Gabès, plus exactement la délégation d'El Hamma, à 35 km de Gabès, a eu son traître, en l'occurrence Rached Kheriji ('''' ''''''') , né à Al Kherja (banlieue d'El Hamma), plus connu sous le nom de Rached Ghannouchi.

gaddo59
| 26-08-2015 21:42
je ne veux pas lire de quoi s'agit
je te dis seulement que a cause de toi on tous dans la ***
MALEDETTO ***
il arriverà un jour ou tu payerai très CHER ce que tu a fait a ce beau Pays d'une fois
je suis très en colere a cause de toi PEZZO DI STRONZO
je connais maintenant la HAINE et le racisme a cause de toi
***
tu etait capable de fair murir tout un Pays avec ta revenge
MALEDETTO PER L'ETERNITA'
un jour viendra et je te trouverai
MALEDETTO 100000000000 DE FOIS ***
A.C.

A lire aussi

La possibilité de voir Rached Ghannouchi candidat de son parti, Ennahdha, à la tête de la liste de

18/07/2019 08:31
2

La fédération générale de la Poste tunisienne relevant de l’UGTT a annoncé, via la page Facebook de

18/07/2019 08:23
0

Une conférence de presse a été tenue, ce mercredi 17 juillet 2019, par le gouverneur de la BCT,

17/07/2019 23:28
2

Le dirigeant nahdhaoui, Mohamed Ben Salem a exprimé, dans une déclaration accordée à Al Jazeera.net,

17/07/2019 22:44
3

Newsletter