alexametrics
Dernières news

Rached Ghannouchi reçu par Elisabeth Guigou à Paris

Rached Ghannouchi reçu par Elisabeth Guigou à Paris

 

La présidente de la commission des Affaires étrangères au Parlement français Elisabeth Guigou ainsi que le chef de la diplomatie Française, Jean Marc Ayrault, ont reçu hier mardi 21 juin 2016 une délégation du mouvement Ennahdha présidée par le leader du mouvement, Rached Ghannouchi, en visite officielle à Paris.

 

Dans son discours, Rached Ghannouchi a évoqué la transition démocratique tunisienne ainsi que les défis auxquels le pays est confronté durant la période actuelle. Il a indiqué que la qualité des relations bilatérales entre la France et la Tunisie est satisfaisante et que la valeur travail doit être prônée pour maintenir la constance de ces relations. Un dialogue a ensuite eu lieu avec les élus français de la commission.

 

Etaient présents lors de cette visite : Houcine Jaziri  et Saida Ounissi les deux députés d’Ennahdha élus sur la circonscription France nord, Aroua Ben Abess élue d’Ennahdha à Tunis 2, Rafik Abdessalem chargé des relations extérieures de l’ancien bureau exécutif du parti et Ridha Idriss membre du Conseil de la Choura.

 

K.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (27)

Commenter

M.chatti
| 23-06-2016 12:40
Je ne comprends plus rien. Comment peut-on en vouloir à un parti d'entretenir des bonnes relations avec un pays stratégique ? R. Ghannouchi est le leader du plus grand parti en Tunisie, c'est un fait. Il a pour rôle d'entretenir des bonnes relations avec de nombreux Etats. Dois-je rappeler le système de gouvernement parallèle en Angleterre ? Pourquoi les anglais ne s'indignent-ils pas quand le leader de l'opposition fait des visites « officielle » dans des pays amis ?
Ensuite, nous donnons à Ennahdha la carrure de l'Etat. Ce que ce parti fait ne les concerne qu'eux. Tant qu'ils ne représentent pas la Tunisie, je ne comprends pas pourquoi on en fait tout une histoire.

rzouga
| 23-06-2016 10:37
Une bande de guignols à Paris! cela peut être un titre de film comique!Sidi cheikh entouré de ses interprètes langue de bois; ce n'est sûrement pas l'image du nouveau citoyen que les tunisiens veuillent donner à l'étranger!

Le Baron
| 23-06-2016 09:26
en lisant certains commentaires l'impression qui ressort c'est que la France a laissé tomber ses sbires a Tunis en apportant son soutien (de façade) a leur cauchemar RG hhhh j'adore la pleurniche de certains c'est comme si ils étaient trahis par leur mère nourricière

hr
| 23-06-2016 09:06
les français ne sont pas dupes. ce monsieur veut redorer son blason mais il n'a aucun charisme. il ne connait rien à la politique. il ne prêche que la haine et son mépris de l'humanité. il veut mettre en évidence son gendre pour qu'il prenne sa place. je n'aime pas ce monsieur

Le Demystificateur Universel
| 23-06-2016 08:50
Il saute aux yeux que ces ennemis sont l'hydre franjo-sioniste et l'hydre islamiste,qui sont de connnivence,ou plutôt la derniere est vassale de la seconde,pour affamer les peuples musulmans,devaster leurs pays,piller leurs richesses.

Bourguibiste nationaliste
| 23-06-2016 08:39
Honte aux socialistes qui se mettent à genoux devant les islamistes et le Qatar. Honte à ceux qui mangent du caviar dans les mains des qataris.

CONQUERANT
| 23-06-2016 08:03
Une semaine après que la chaîne radiophonique "EZZITOUNA", aux mains des intégristes Nahdhaouis, eut expliqué par le menu aux auditeurs Tunisiens, médusés, comment battre sa femme, l'égérie du féminisme triomphant, Élisabeth Guigou, canonise le représentant du courant ***, Rached Ghannouchi, en posant avec lui pour la postérité. L'image est une insulte non seulement pour les femmes en Tunisie et ailleurs, mais également pour les libéraux qui pensaient que cette digne héritière d'Olympe de Gouges avait fait le pari de la lumière sur l'ombre et la liberté sur la servitude.
Pendant que l'un, Béji Caïd Essebsi, mène des intrigues au palais de Carthage pour de sombres desseins politicards, l'autre, Rached Ghannouchi, imperturbable-et en plein mois de ramadan s'il vous plaît-parcourt le monde à la recherche d'une consécration qui ne va pas tarder à lui échoir entre les mains. La politique est un théâtre d'ombres passantes. Place au plus futé.

SAUVONS LA NATION TUNISIENNE
| 23-06-2016 07:22
Alors on croit mater daesh en s'affichant avec l'extremisme religieux déguisé en vizir qui vise le califat et la place du calife ?

On se rappellera tout de même que c'est sous le gouvernement de la gauche mitterandiste que les caves de France et de Navarre se sont remplies de soi disant musulmans utilisant des caves sous couvert de l'islam....le tout pour préparer l'embrigadement et le rençonnage des citoyens tranquilles mais que l'on a placé devant le choix manichéen de pour ou contre.
Cet embrigadement des jeunes et moins jeunes basé sur la culture de la haine et de l'exclusion de l'autre a préparé le terrain qui mène aux actes terroristes mortels que l'on connait et au maintient de la menace terroriste qui sévit actuellement en France. Mais bon...un deal est un deal, une cave contre des voix aux urnes....Aujourd'hui plus personne n'a peur de le dire.

Ce qui est remarquable c'est l'acharnement de la gauche française à miser sur le mauvais cheval donc cette gauche soutient l'arabie saoudite ce grand pays des droits du mec, et dans la logique des choses les islamistes de tout poil y compris la nahda tunisienne.Comme si des islamistes caressaient le doux rêve de la démocratie et de l'égalité des genres?? C'est juste incompatible ...mais le fric saoudien ou qatari vaut bien une messe....non ?

Illico
| 23-06-2016 03:58
Sachant que le vent est entrain de tourner en faveur des "frères" et que Ennahda se prépare à faire main basse sur la Tunisie, la France connue pour le cynisme et l'opportunisme de sa politique étrangère vis-à-vis des pays du sud, prend acte de ce changement annoncé et se prépare à fricoter avec le gourou et sa secte. Avec de juteux contrats à la clef.

versus
| 22-06-2016 22:35
Le calife a déclaré que l'Etat tunisien n'était laïc. ben oui, avec le référent à l'islam tout en haut de la constitution, ça ne peut être un Etat laïc

A lire aussi

L’examen des recours concernant les résultats du 1er tour du scrutin présidentiel a été achevé, ce

21/09/2019 21:29
2

L’ancien président de la République, Zine El Abidine Ben Ali, décédé le 19 septembre 2019, a été

21/09/2019 18:10
6

Un problème qui a engendré une sanction par les urnes du système au pouvoir soulignant que Youssef

21/09/2019 16:38
32

Un appel qui a été, visiblement, réfuté catégoriquement par Kaïs Saïed qui a réitéré son engagement

21/09/2019 15:43
52

Newsletter