alexametrics
Dernières news

Rached Ghannouchi : Ennahdha cherche l’oiseau rare pour la présidentielle

Rached Ghannouchi : Ennahdha cherche l’oiseau rare pour la présidentielle

 

Le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, était présent, ce lundi 20 mai 2019, sur le plateau de « Paris –Tunis » sur la chaîne France 24, pour revenir sur plusieurs questions d'actualité, dont sa dernière visite à Paris, et la situation politique actuelle en Tunisie.

 

Revenant sur sa dernière visite à Paris, Rached Ghnnouchi a assuré qu’il s’agit d’une visite officielle effectuée d’une manière consensuelle. « C’est une visite qui témoigne de la profondeur des relations entre les deux pays. C’était l’occasion d’examiner plusieurs dossiers, dont notamment, l’affaire des appareils secrets, la lutte contre le terrorisme ou encore la situation en Libye », indique Rached Ghannouchi assurant qu’il a informé les autorités tunisiennes de cette visite.

 

Rached Ghannouchi a abordé la situation politique actuelle en Tunisie, indiquant qu’Ennahdha a toujours approuvé le consensus national, « Nous avons le président de la République, Béji Caïd Essebsi, puis nous avons soutenu Youssef Chahed, qui a été ramené par Béji Caïd Essebsi, de par notre attachement à la stabilité gouvernementale. Nous avons fait ça dans l’intérêt de la Tunisie. Et grâce à notre soutien, ce gouvernement a été maintenu. Nous n’avons aucun intérêt personnel avec Youssef Chahed », a-t-il souligné.

 

Le chef du parti islamiste est revenu, également, sur la montée de la présidente du PDL, Abir Moussi, dans les sondages d’opinion assurant qu’il ne s’agit que d’un phénomène passager. «  C’est un phénomène éphémère, qui disparaitra. Cette sorte de nostalgie est une réaction tout à fait ordinaire après chaque révolution. Mais une chose est sûre, le peuple qui a goûté à la liberté, ne reviendra jamais à la tyrannie ».

 

Dans un autre contexte, le chef d’Ennahdha s’est exprimé par rapport à la position du parti pour la prochaine présidentielle, affirmant qu’il va y participer sans doute. «  Cela dit, nous n’avons pas encore déterminé notre candidat. Sera-t-il un membre d’Ennahdha ou un candidat consensuel, rien n’est encore fixé. Nous cherchons encore l’oiseau rare », assure-t-il.

 

Concernant les instances constitutionnelles, notamment la Haica, Rached Ghannouchi a indiqué que cette instance a achevé sa mission et qu’il est temps de la remplacer, « La mission de la Haica est terminée. Il faut mettre en place une nouvelle instance qui aura la charge de réguler le paysage médiatique. L’intervention de la Haica avec Nessma a été trop musclée. Son rôle, étant de veiller à l’application de la loi en trouvant des solutions et non de fermer les établissements. Certes, on a du mal avec les nouvelles notions de liberté, mais nous devons nous y faire progressivement. Nous passons d’une démocratie naissante vers une démocratie stable et durable. Et les médias sont un pilier de la démocratie ».

 

S.H

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (36)

Commenter

Ahmed
| 21-05-2019 22:04
Plus elle a ses chances.

Angel
| 21-05-2019 20:38
"Mais une chose est sûre, le peuple qui a goûté à la liberté, ne reviendra jamais à la tyrannie" dixit ghanouchi!
VRAI DE VRAI une chose est sûre, le peuple qui a goûté à la liberté, ne reviendra jamais à la tyrannie surtout pas celle de la chaaria!!!!

Zohra
| 21-05-2019 20:37
Je paris que vous ne vous trompez pas c'est la réalité. En Tunisie il y a moyen pour les vaincre l'union, il faut s'unir pour faire un bloc contre eux. Et par l'éducation on y arrive.

Kol wahid yachatah fi tajine maagour. Wahid Abir, wilakhir Youssef, Nabil, Saïd, Boujimaa......Et la liste est longue

Chahya taiba

Un avis honnête!
| 21-05-2019 20:07
S'il vous plaît ne rêvons pas d´avantage !!
Je ne suis certainement pas un fan d'Ennahdha et ne le sera probablement jamais. Mais la plupart des commentateurs ici sont politiquement semi-ignorants: la grande majorité de notre peuple n'est pas éduquée à la démocratie et politiquement indifférente (tout simplement simpliste et khobsiste!).
On oublie que la majorité est croyante et pieuse (Allhiste!) sont.
Il faut savoir que Ennahdha a, et a eu au siècle dernier, la majorité en Tunisie. Les électeurs d'Ennahdha restent des électeurs d´Ennhdha et voteront probablement Ennahdha toujours. Je dirai même que la structure électorale est la même dans toute l'Afrique du Nord, la solidarité des islamistes est et sera donc certainement plus forte!
Eh bien, malheureusement, nous devons être réalistes et honnêtes avec nous-mêmes !!
Bien que nous puissions nous livrer à la masturbation politique pendant longtemps, il n'y aura aucun moyen de contourner les partis islamiques, durant ce siècle, pour gouverner le pays!

J' espère que je me trompe!

Zohra
| 21-05-2019 20:05
Débiles mentaux

Forza
| 21-05-2019 19:07
Ghanouchi sait se contrôler, c'est un de ses points forts. Il a aussi travaillé sa rhétorique.

HatemC
| 21-05-2019 18:52
C'est connu les islamistes ne sont pas franc du collier '?'
Ils ont un double langage '?' un pour leur sponsor Occidentaux avec leur rhétorique maintenant largement répandu du parti politique civil, égalité des sexes dans les textes bien sur mais non appliqués, consensus pour enrhumer les crétins occidentaux '?'
Et un langage en interne et celui là est radical '?' il est diffusé par ses sponsors locaux, un langage destiné à islamiser le pays '?'

Aucun islamiste Nahdhawi ne se présentera, il sera laminé '?' Nahdha veut monnayer ses voix au plus offrant '?' c'est donnant / donnant '?' mes voix et tu appliques ma politique '?' autrement dit le candidat "préféré" des islamistes aura les coucougnettes entre le marteau et l'enclume tout comme BCE '?' HC

Assyl
| 21-05-2019 18:29
qui vous mettra en cage ...

Zohra
| 21-05-2019 18:13
NARI NARI AL BOUHALI TALIG WE AATALI

Vous êtes tous des débiles manteaux, en tout cas sidi cheikh est bien installé sur son trône. Il vous nargue tous autant que vous êtes.

Vous savez pourquoi parce-que vous êtes un peuple fataliste.

L'union fait la force, sans ça vous n'aurez rien du tout.

observator
| 21-05-2019 18:04
Celui qui compte et non qui calcule .
Faites un effort avec le sens.

A lire aussi

L’organisation tunisienne des jeunes médecins a rendu public un communiqué, ce mercredi 23 octobre

23/10/2019 21:24
1

Lors de ce forum organisé par la chaîne turque officielle anglophone, M. Ghannouchi a préconisé

23/10/2019 20:01
7

Plusieurs organisations et instances nationales ont exprimé leur indignation, ce mercredi 23 octobre

23/10/2019 19:35
0

Le président de la République, Kais Saïed s’est rendu cet après-midi du mercredi 23 octobre 2019 au

23/10/2019 18:34
3

Newsletter