alexametrics
mardi 20 février 2024
Heure de Tunis : 22:43
Dernières news
Radhouane Ayara à propos du train fou : Il s’agit d’une erreur humaine isolée
27/07/2018 | 10:08
2 min
Radhouane Ayara à propos du train fou : Il s’agit d’une erreur humaine isolée

 

Le ministre du Transport, Radhouane Ayara, est revenu sur l’affaire du train fou de la veille sur une des lignes desservant la banlieue sud. «Il y a une responsabilité, il y a une erreur», a-t-il admis ce vendredi matin 27 juillet 2018 au micro de Chaker Besbes dans l'émission La Matinale sur Shems Fm, et en présentant ses excuses «sincères» aux passagers.

 

M. Ayara a spécifié qu’un rapport préliminaire a été élaboré le jour même de l’incident et qui pointe une erreur humaine isolée du conducteur.

Il a ajouté que les locomotives sont récentes et acquises en 2012 et qu’elles répondent à toutes les normes de sécurité, mais le conducteur a non seulement ignoré les consignes de ne pas quitter sa cabine mais avait manipulé des systèmes de sécurité qui auraient dû arrêter net le train.

«Un enquête judiciaire, administrative et technique a été ouverte. C’est la première fois que ce genre d’incident arrive en Tunisie et il est le résultat d’un chevauchement d’erreur», précise-t-il.

Et de noter que «l’incident a été traité avec tout le professionnalisme nécessaire avec déviation du train de sa ligne initiale, coupure de l’alimentation électrique et sécurisation des intersections».

 

S’agissant de la panique des citoyens après ce grave incident qui heureusement a eu des répercussions moins graves, le ministre a tenu à rassurer en expliquant qu’il ne s’agit que d’un incident isolé, que les mesures de sécurité seront renforcées, qu’une note officielle sera transmise aux chauffeurs leur interdisant de quitter le poste de pilotage et que des agents seront mis sur les quais pour vérifier la fermeture des portes

 

Radhouane Ayara a indiqué que le rapport final de l’incident sera prêt dans une semaine.

 

I.N

27/07/2018 | 10:08
2 min
Suivez-nous

Commentaires (17)

Commenter

Sémir
| 28-07-2018 09:28
Y a que dans les pays du Tiers Monde sous développés qu'arrivent des choses pareilles.

La Tunisie a helas régressé vers plus de sous développement et à cela s'est ajouté l'islamisme qui gangrène tout le pays.

Par exemple, encore dans un hôtel une femme en burkini se baignait dans la piscine avec son bébé et ses couches culotte !!

La touriste occidentale a révélé cela dans les réseaux sociaux et ne reviendra plus en Tunisie !!

Voilà la REALITE en Tunisie.

Abir
| 28-07-2018 08:00
Vous n'êtes pas des vrais hommes ,tous vous travaillez pour votre intérêt ,personne ne démissionne même si le peuple entier se crame,ça vous laisse indifférents!

Tunisien triste
| 28-07-2018 04:57
Une phrase m'inquiète "...il a manipulé le système de sécurité " phrase bien courte mais son sens est énorme. Un conducteur connaît bien les conséquences d'un tel geste surtout sachant qu'il va quitter la cabine. J'espère de tout mon c'?ur que cette manipulation du système de sécurité a été faite antérieurement à ce voyage. Si ce n'est pas le cas la chose devient très grave.

Une autre question me tracasse: si le conducteur a pu sortir du train, c'est que le train était à l'arrêt. Est-ce qu'il est possible que la locomotive démarre toute seule puis se mette à accélérer!

Citoyen_H
| 27-07-2018 23:29
" les cabines conducteurs sont équipés d'un mécanisme dit de "l'homme mort" ou "Crocodile", qui consiste en une pédale au plancher de la cabine sur laquelle est censé appuyer régulièrement le conducteur, sinon le train s'arrête automatiquement au bout de quelques secondes ( cas de malaise du conducteur)".

Tout simplement.
C'est le béaba de la sécurité active.

Après la déclaration du ministre, allez démêler le vrai du faux.
L'amateurisme des hommes politiques de l'après coup d'état, a généré une plaie béante au sein de notre pauvre société de ploucs.
On a voulu du sang neuf.
Nous avons été royalement gâtés.
Nous sommes à l'orée de l'apocalypse.
.
Salutations.

Fehri
| 27-07-2018 20:28
Et si le train fonctionne avec du diesel?

veritas
| 27-07-2018 20:11
il ne peut s'agir que d'un nouveau recrue sans aucune expérience pour conduire un train ,un chauffeur recruté à la hâte par la secte de Montplaisir,un vrais professionnels n'aurait jamais agit de la sorte l'événement a pris une tournure mondiale sur les journaux de la planète entière ou on s'est bien moqué de la tunisie et des tunisiens qui sont bourrés de diplômes paraît -il .
Toutes les sociétés et les institutions de l'etat Sont remplies d'incompétents recrutés depuis 2011 ,toutes les incompétences ont été renvoyées par des accusations de proximité avec l'ancien régime ou bien par ce que ils ont atteint l'age de la retraite anticipé.

Ingenieur Lambda
| 27-07-2018 20:06
Monsieur le Ministre, nous devons avoir a peu pres le meme age, c'est pour ceci que je me permet d'attirer votre attention, que quand nous etions jeunes etudiants dans le milieu des annes 80, du siecle dernier, donc assez murs pour bien se rappeler des choses, nous avons deplore a Tunis un accident semblable au present ayant touche la ligne 1 du metro leger de Tunis, et plus particulierement au niveau de la station des anciens abatoirs de Tunis, qd le conducteur etait descendu justement pour fermer les portes du metro, et sitot fermees, le metro avait demarre automatiquement laissant le conducteur en rade a quai,
Cet accident le premier du genre en Tunisie avait fait apres le deraillement du metro a "la cania" suite a un virage, plusieurs morts et blesses, nous etions tellement choques qu'on se le rappelle aujourd'hui plus de 30 ans plus tard.
Ce premier accident aurait du etre enseigne ds les centres de formation de la SNCFT et les Societes du metro leger Tunisienne, mais je vois qu'il n'en ai rien.
Seconde chose, dans tous les trains du monde les cabines conducteurs sont equipes d'un mecanisme dit de "l'homme mort" ou "Crocodile", qui consiste en une pedale au plancher de la cabine sur laquelle est cense appuyer regulierement le conducteur, sinon le train s'arrete automatiquement au bout de quelques secondes ( cas de malaise du conducteur)
Autre choses, tous les trains et metros du monde sont equipes lateralelement et au niveau des cabines voyageurs par des alarmes "bourons poussoirs" ou manettes "d'arret d'urgence" a la portee des voyageurs pour etre actionnees par ces voyageurs eux meme en cas d'urgence comme hier.
Mais a mon grand etonnement aucun des deux systemes n'etait en marche hier ce train, et je pense sur tous nos trains, et ce et a ma grande crainte qu'ils aient ete volontairement debranches par la SNCFT surtout pour le second Systeme d'arret d'urgence, au motif que certains vandales ou autres ecerveles n'en fassent usage abusivement. Auquel cas la responsabilite de la compagnie des chemins de fer est totalement engagee, et elle doit y repondre devant ses malheureux passagers d'hier et devant tous ses clients passes et futurs pour les risques qu'elle leur fait prendre.
A bon entendeur salut.

Ali Baba au Rhum
| 27-07-2018 20:03
Erreur humaine isolée du conducteur qui avait ignoré les consignes et manipulé les dispositifs de sécurité , selon le ministre ; avait il le profil nécessaire et la formation adéquate pour se voir confier de telles responsabilités? et ses collègues ne sont ils pas suceptibles de commettre des fautes semblables? c'est tout le système de recrutement et de contrôle des qualifications des conducteurs qui doit être revu, en particulier lorsque lorsqu'il est soumis à des interférences politiques

Gg
| 27-07-2018 18:54
Cette phrase dit tout: "le conducteur... avait manipulé des systèmes de sécurité qui auraient dû arrêter net le train."

bahrila
| 27-07-2018 12:46
Errare humanum est, perseverare diabolicum