alexametrics
dimanche 21 avril 2024
Heure de Tunis : 08:50
A la Une
Qu'est-ce que la faillite d'un pays ?
04/04/2022 | 19:59
3 min
Qu'est-ce que la faillite d'un pays ?

 

La situation économique de la Tunisie est assez sensible et de temps en temps, on entend certains économistes ou opérateurs dire que le pays est au bord de la faillite. Mars dernier, la banque américaine d'investissement Morgan Stanley a mis en garde : La Tunisie se dirigerait, selon elle, vers un défaut de paiement si la détérioration actuelle de ses finances publiques se poursuivait.

La veille, le vice-Premier ministre libanais, Saadé Chami, a indiqué, lors d'un entretien télévisé dimanche sur la chaîne al-Jadeed, que « L'Etat et la Banque du Liban (BDL, la banque centrale du pays, ndlr) sont en faillite ».

 

Mais concrètement, qu’est-ce que cela veut dire ?

La faillite représente la situation dans laquelle une entité (personne ou entreprise) ne dispose plus de fonds suffisants pour faire face à ses échéances et ses dettes, n’ayant plus les ressources nécessaires pour payer ses passifs. Cet état de fait doit être déclaré par une juridiction judicaire, qui dépend d’un pays à un autre. Or, cette définition ne peut s’appliquer à un pays.

Le pays est plutôt dans une situation de défaut ou de cessation de paiement : il n’est plus capable de payer ses créanciers, en termes d’emprunt et d’intérêt.

L’Etat entre dans une spirale avec un effet boule de neige de la dette qui se traduit par une aggravation du déficit public résultant d'un écart entre le taux de croissance économique et le coût de la dette publique.

Certains traits caractéristiques sont observés comme une perte de la souveraineté du territoire ou/et une perte de la légitimité sur les prises de décisions publiques ainsi qu’une non-aptitude à garantir le service public nécessaire à son fonctionnement ou à dialoguer en tant que membre à part entière de la communauté internationale.

 

Résultat des courses, des négociations sont entamées entre l’Etat et ses créanciers afin d’aboutir à un report ou une annulation partielle de la dette. Cette dernière option permettra d’alléger la dette du premier et de récupérer une partie de leurs fonds du second. Par contre, cela aura un impact direct sur la réputation du pays : vu sa situation, il sera exclu des marchés financiers. En conséquence, l’accès au financement sera difficile et avec des conditions difficiles et défavorable.

Le pays peut être mis sous tutelle d'un autre pays ou d'une institution internationale le temps de rembourser ses dettes. A titre d’exemple, l'Egypte en situation de cessation de payement en 1876 avait été placée sous la tutelle de l'Angleterre et de la France.

Autre fait important, le défaut de paiement peut déclencher une crise bancaire, économique ou de change.

 

Plusieurs pays se sont retrouvés en défaut de payement. A titre d’exemple, le Mexique en 1982, la Croatie en 1996, la Russie en 1998, l'Ukraine en 2000l’Argentine en 2001, le Venezuela en 2004 et la Grèce en 2015.

En 2020, cinq Etats se sont trouvés dans l’incapacité de rembourser leurs emprunts : l’Argentine, l’Equateur, le Liban, le Suriname et la Zambie.

 

Etre en faillite, est de ne plus être en mesure de faire face à ses engagements. La pandémie du Covid-19 a fragilisé la situation économique de plusieurs pays, qui se trouve obligé de s’endetter à des taux de plus en plus exorbitants pour faire face à leurs dépenses. Selon le site Ouest-France, Fitch Rating a calculé qu’en 2022 le montant des intérêts payés dans l’année par les pays riches et par les pays pauvres sera le même, 711 milliards d’euros, alors que les pays pauvres ont emprunté trois fois moins d’argent que les pays riches. A méditer.

 

Imen NOUIRA

04/04/2022 | 19:59
3 min
Suivez-nous
Commentaires
DIEHK
Cafaates & Faillite de ma Tunisie !
a posté le 07-04-2022 à 09:37
Je vais crotter sur la faillite en Tunisie et ses cafaates incultes.
Quel est l'homme qui ne meurt pas insolvable envers son père ? Il lui doit la vie, et ne peut la lui rendre. La terre fait constamment faillite au soleil ! La vie, madame, est un emprunt perpétuel ! Et n'emprunte pas qui veut ! Ne suis-je pas supérieur à mes créanciers ? J'ai leur argent, ils attendent le mien ; je ne leur demande rien et ils m'importunent. Un homme qui ne doit rien, mais personne ne songe à lui, tandis que mes créanciers s'intéressent à moi même à
80 bougies !
Sachez que :Quel est l'homme qui ne meurt pas insolvable envers son père ? Il lui doit la vie, et ne peut la lui rendre. La terre fait constamment faillite au soleil ! La vie, madame, est un emprunt perpétuel ! Et n'emprunte pas qui veut !
Ah! Sur le vieux que suis-je:
Vieux : On avait pour eux infiniment plus de respect que pour les seniors, suspectés, lorsqu'ils s'accrochent trop longuement, de vouloir mettre en faillite leur caisse de retraite.
Mais, je vous assure que si Auschwitz n'a servi à rien, Dieu a fait faillite ; et si nous faisons faillir Dieu, nous ne comprendrons jamais Auschwitz.
Mais, je vous dis que c'est une vérité, qu'une politique ISLAMISTE conduit un pays moderne à la faillite.
Moi, je n'ai rien compris de ce que viens d'écrire et si un lecteur a compris ce que j'ai écrit : Je le serai reconnaissant de m'expliquer c'est quoi la faillite de la Tunisie...
Moi, c'est dans mon âme que j'erre, éperdu sur les routes d'une intelligence en faillite, sans feu ni passion, à la recherche d'une idée qui ne serait pas truquée, et qui vaille ce que je vaux.
Amen...








Sami
Faillite
a posté le 05-04-2022 à 22:47
Le bec dans la merde et il continue à chanter!
Nu ,une bague à la main.
En quasi faillite,il continue à dépenser, à importer, à distribuer les primes et les subventions, à accorder des avantages fiscaux, à distribuer des voitures administratives, à fermer les yeux sur les créances carbonisées, à consolider des impayés irrécupérables, .
Solution préconisée: geler les salaires et les recrutements ! Quelle trouvaille .
Mansour Lahyani
Nous allons bientôt découvrir la réponse à ce sphinx !
a posté le 05-04-2022 à 11:11
Je reviens avec la réponse dans un bref instant...
Le Sphinx qui cour sans godasses !
ML :N'arrivte pas à revenir !
a posté le à 10:27
ML :N'arrive pas à revenir ?
Il court toujours derrière sa réponse à ces Sphinx!!!
Qu'est-ce qu'elle court vite cette réponse à ces Sphinx, je pense qu'elle a enlevé ces godasses pour courir + vite, l'Egypte connait 1 rayon dans les godasses de ces Sphinx!!
Parolé, parolé, parolééééé............!
On attend l'épuisement de cette course pour voir la montagne accouchée d' souris!
Ma parole....
fakhfakhs
comment
a posté le 05-04-2022 à 10:58
Si on ne prend les décisions nécessaires maintenant c'est le cénario Libanais qui nous attend , alors il faut dés maintenant:
- Geler les salaires des le fonction publique
- Pas de recrutement dans le fonction publique ( ceux qui partent en retraite ne seront pas remplacer )
- Augmenter l'age de la retaite à 64 ans
- Assénir les entreprises publique ( vendre ce qui peut être vendues, réduire les effectifs , réduire les priviléges.......)
- Le phosphate , le pétrole et le gaz doivent fonctionner à 100% et toutes gréves ou entrave doit être mater.
- Annuler la caisse de compensation ( le pain à 600 millimes , de toutes les façon il n' y a plus de baguette il n' y a que le pain de semoule qui est à 600 millimes , l'essence à 3 dinars le litre .......)
- Avoir des relations avec Israel comme le Maroc , le Bahrein.....
Je sais que l'UGTT est contre toutes ces mesures mais si le pays sera en faillite on le fera malgrés nous , mais il y a peut être il y a un petit espoir si on confisque tout ce que les Nahdhaouis ont volés ( et je vous assure que se sont des centaines de millards).
Bien sûr beaucoup de gens vont dire on va revenir à la dictature , mais citez moi un seul domaine qui s'est dévelloper en soit disant démocratie .
Si une famille est en faillite et si le père de famille ne prend pas des mesures draconiennes pour sauver la situation il ira en prison et sa famille sera dans la rue , et vous pouvez appliquer cette formule à un état en faillite.
mukawama
redressement de la tunisie
a posté le à 12:30
le plan de redressement et de relance de la tunisie avait etait deja en parti proposé il ya 8ans via cette discussion , il relevait de minimum 150 decisions a prendre

http://mukawama.com/index.php?id_cms=6&controller=cms

ce n est pas comme si la tunisie n avait pas de ressource mais c surtout une incompetence et le lobby de famille de la marsa ( importatrice ) qui ont refusé que leurs avantages soient perdu
Tunisiano
Scénario catastrophe fort probable
a posté le 05-04-2022 à 03:44
C'est triste d'en arriver la, c'est d'autant plus triste que tout le monde pressent cette inévitable issue pour la Tunisie.
C'est assez bien expliquer comme article, mais ca ne parle pas au Tunisien ca, pour eux c'est l'Etat et ceux qui seront assis autour des tables de négociations. Le Tunisien doit comprendre que ca risque d'être chaotique, les salaires ne seront pas fournis ou connaitrons une coupe, même chose pour les retraites, les prestations d'assurance vont revoir leur remboursement à la baisse, tout va devenir toujours et encore plus chère car la Tunisie si elle est en défaut de paiement doit coute que coute exporter et pour encourager l'exportation (surtout avec la réputation de dingue qu'on a) elle devra dévaluer sa monnaie, encore plus ...
Côté service public, sans salaire les fonctionnaires ne travailleront forcément pas, plus de sécurité, plus de santés plus de réparations des mauvaises infrastructure, plus de nouveaux projets, gels des emplois, insécurité dans les rues, risque même de pillage, ce sera la loi du plus fort et c'est à ce moment que celle et ceux qui étaient contre les femmes voilées ou barbus regretteront qu'il n'y a pas plus de religion autour d'eux pour fixer les limites et mettre en place une certaine morale.
Et tout ca continuera sans arrêt jusqu'à ce que la Tunisie se réassît avec ces créantiers et leur propose une solution qui les convaints de reprendre les négociations, et la ca risque de partir dans tous les sens, vendre des terres au plus offrant, l'ingérences sera encourager et le pire c'est que cette paupérisation va accentuer la corruption, plus rien ne se fera sans argent, même une ordonnance ou un billet devra se monnayer au plus offrant
Chanchan
C'est lorsque nahdha s'accapare de tout.
a posté le 05-04-2022 à 01:48
Et que cette nahdha fait des ravages sur la trésorerie du pays et après la même nahdha, origine de la faillite, se demande qui a été à l'origine de la faillite.
Un pays de débiles mais escrocs.
salahtataouine
article hors sujet !!
a posté le 04-04-2022 à 22:07
on doit avoir une culture economique et financiere pour traiter un tel sujet !!
le premier point les "banques centrales " ne sont pas des banques de l etat et de la nation (c est du privé mais amis ...la grande finance sait faire !!)
secondo expliquer la dette (et la creation monetaire ) ...à titre d exemple je vous prete 100 dinars et vous me rendez 1200 ( 120 dinars par mois au bout de 10 mois vous ne me devez plus rien !!).....par contre un etat qui empreinte 1 milliard , doit de bourser chaque anneé sur 5 ans par exemple 2.5% de taux d interet '(service de la dette ) ........au bout de 5 ans il doit toujours le milliard (massmar jha !!)
comprendre dejà ca pour parler d une faillite ..............
veritas
Les huissiers devant la porte '?'
a posté le 04-04-2022 à 20:48
Quand on est faillite il faut penser que les créanciers vont envoyer leur huissiers pour saisir tout ce qui est saisissable a l'intérieur comme à l'étranger .