alexametrics
B.N.CHECK

Présidentielle : les candidats doivent impérativement déposer 10.000 DT de caution

Présidentielle : les candidats doivent impérativement déposer 10.000 DT de caution

 

Nidhal Kraïem, candidat à la présidentielle indépendant a exprimé, lors du dépôt de sa candidature le 2 août 2019, son étonnement face à la condition selon laquelle les candidats doivent déposer une caution de 10 mille dinars.

M. Kraïem, avocat et universitaire de profession, a même clamé que cette condition n’était pas exigée par la loi.

 

Vérification faite, la loi organique n°2014-16 du 26 mai 2014, relative aux élections et aux référendums dispose dans son article 42 que le candidat à la présidentielle doit impérativement déposer à la trésorerie générale de Tunisie une caution financière de 10 mille dinars.

Ce montant ne sera restitué au candidat que s’il obtient au moins 3% des suffrages exprimés après la proclamation des résultats.

 

 

Une déclaration étrange de la part d’un avocat qui est censé s’y connaître en matière de législations et une pratique également surprenante de la part de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) qui accepte des candidats farfelus et des dossiers incomplets.

 

B.L

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (6)

Commenter

Moufid
| 04-08-2019 07:40
Je pense qu'à ce rythme il y a aura 100 ou 200 candidats à la présidentielle. Même l'épicier du coin veut se présenter. Bonjour les dégâts ! Le Quatar a mis à disposition un montant pour permettre aux éventuels candidats de se présenter.

Citoyen_H
| 03-08-2019 18:24
"Une déclaration étrange de la part d'un avocat qui est censé s'y connaître en matière de législations"

Une bonne partie de ceux qui ont mené notre NATION dans les abysses sont des avocats de "formation".

Un tracteur de pousse pousse a plus de jugeote et de culture que ces avocaillons.
Citez en moi, un ou une de ceux qui squattent virtuellement la basse-cour nationale, qui était célèbre avant 2011.
Quasiment tous, avaient des fins de mois difficiles, non pas qu'on les empêchait de travailler, mais parce que ce sont tous des médiocres, des nullards comme on n'en fait plus.
Hahahahaha, hahahaha, hahahahaha.........

Attendez voir, vous n'êtes pas encore au bout de vos surprises.

Kalek, éna avoucati wallé éné hakam....
Pures foutaises.










Majorité silencieuse
| 03-08-2019 17:54
Comment peut-on imprimer une loi dans un document officiel sans prendre la peine de vérifier l'exactitude de ce qui y est écrit: « SI IL OBTIENT » et non « s'il obtienne « 

Maxula
| 03-08-2019 17:39
"une erreur de collégien : que s'il obtient et non que s'il obtienne."

Vous croyez que le "traducteur"(*) a été recruté au sein de la rédaction de BN ?
Je me pose la question, car (BL) le rédacteur de l'article nous en fait "une belle"(**) également !
Sachant qu'un "suffrage" (exprimé ou pas !) est un nom "masculin" !
Maxula.
(*) Texte traduit à partir de l'arabe, langue "officielle" de l'administration !
(**) "3% des suffrages exprimées après la proclamation des résultats."

abouali
| 03-08-2019 16:57
Il s'agit de dix mille et non de mille dinars.
Par ailleurs, l'article 42 qui figure en fac similé comporte une erreur de collégien : que s'il obtient et non que s'il obtienne. Kif sidi kif jouadou. Le juriste qui a rédigé et le candidat qui ignore cette disposition sont du même niveau, cad nul ! Et ça veut gouverner le pays. Pauvre Tunisie !

A . V .
| 03-08-2019 16:20
Cette bande de guignols , ils croient être candidat à la présidentielle c'est un petit tour dans un café du coin pour boire un Capussin et prendre un chicha et rentrer à la maison .
Je trouve mille dinars n'est pas assez .

A lire aussi

Marzouk insinue que la présidence de la République a pioché dans son programme

20/08/2019 21:35
4

L’ancien président par intérim de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie),

19/08/2019 10:27
3

Wissem Saïdi a été à l’origine de cette

18/08/2019 22:51
21

la chanteuse se porte bien et elle donnera le soir-même un concert

18/08/2019 13:07
1

Newsletter