alexametrics
Dernières news

Premières retombées de la classification par l’UE de la Tunisie en tant que paradis fiscal

Temps de lecture : 2 min
Premières retombées de la classification par l’UE de la Tunisie en tant que paradis fiscal

Les premières retombées de la classification par l’Union européenne de la Tunisie en tant que paradis fiscal ont commencé.

 

Riahi Nassreddine, le gérant d’une société de services informatiques, de consulting et de voix sur IP, a été choqué, ce matin mercredi 27 décembre 2017, d’apprendre par courrier que son partenaire Oxone Technologies a suspendu sa relation contractuelle avec sa société, explique-t-il dans une déclaration à Business News le jour même. Oxone Technologies représente 35 à 40% de son chiffre d’affaires.

 

Oxone Technologies explique que sa décision est motivée par la clôture du partenaire bancaire du compte de la société, à cause de l’admission de la Tunisie sur la liste noire des paradis fiscaux.

«Cette décision unilatérale et indépendante de leur volonté a pour conséquence directe la suspension de nos relations commerciales. En effet, ce partenaire était le seul à accepter d’ouvrir des comptes aux sociétés basées en Tunisie», explique Oxone Technologies.

Autre conséquence fâcheuse pour la société tunisienne, le partenaire français l’informe que le partenaire bancaire allait «séquestrer les fonds en sa possession», qu’il travaillait «à la récupération de ces derniers dans les meilleurs délais » et qu’il ne pouvait «régulariser la situation de l’entreprise tunisienne qu’à partir de la levée de ce séquestre».

 

Nassreddine Riahi a affirmé que cette nouvelle est un coup de massue, qu’il n’en pouvait plus et qu’il pensait sincèrement à délocaliser son activité. «Après les problèmes récurrents, les blocages de la Banque centrale de Tunisie, les frais de transfert bancaire qui ne cessent d’augmenter, je pense sérieusement à partir», a-t-il indiqué. Pour lui, financièrement ce n’est plus viable.

Sa société emploie 10 personnes diplômées du supérieur, sans compter sa personne et son partenaire dans la société.

 

Imen Nouira

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (13)

Commenter

Polaris
| 28-12-2017 16:29
OXONE, appartient à ... Pierre ACHACHE !!!!
suivez mes yeux ...

sly
| 28-12-2017 15:40
Oxone Technologies représente 35 à 40% de son chiffre d'affaire. Affaires AVEC S

BN : merci d'avoir attiré notre attention.

Jilani
| 28-12-2017 13:49
On vous des frais à chaque opération et qd vous voulez convertir vos devises en dinars, vous n'obtenez jamais le taux en vigueur, c'est un taux négocié tjrs inférieur à celui du jour. Qd vous voyagez il faut justifier par un ordre de mission. Avec tout ce calvaire vous finissez par comprendre qu'il vaut mieux laisser son argent à l'étranger et tant pis pour le pays.

Amor
| 27-12-2017 21:49
Quand le président du gouvernement, les chefs de partis, le président de l'instance de lutte conte la corruption ainsi que les journaux n'ont de cesse de dénigrer la Tunisie qui constituait, avant le 14/01/2011, une place financière respectable et respectée, il est bien naturel que la Tunisie soit classée paradis fiscal, que ses notes soient revues à la baisse par toutes les agences de notation, que les investisseurs fuient le pays, que le dinars perde de sa valeur et que la Tunisie paie plus cher son service de la dette en attendant que les unités industrielles et hôtelières du pays soient bradées aux étrangers.
Arrêtez de dénigrer le pays, vous allez affamer le peuple qui se retournera contre vous.

versus
| 27-12-2017 20:22
Une fois de plus un étalage des experts en tout, sauf pour la production, le travail pour le tunisien est comme pour l'arabe saoud, illicite.
Allez, c'est pas fini, le plus gros reste à venir, financement sur les marchés, niet, subventions, niet etc etc etc.

Gg
| 27-12-2017 18:59
La Tunisie est schizophrène. Dirigée par des frères musulmans, villégiature de repos pour des milliers de terroristes de toutes obédiences, 50% de son économie relève du marché noir... et elle voudrait des alliances solides avec des groupes comme Oxone?
Allons, le message de l'UE est pourtant clair, pour une fois: le double langage ne marche plus, on arrête de prendre les bailleurs de fonds pour des imbéciles. La patience à ses limites!

Rationnel
| 27-12-2017 18:29
Apple a des 5 filiales enregistrées en Irlande et Hollande comme Apple Operations International, la stratégie s'appelle 'double irish with a Dutch sandwich' . Ces filiales se chargent de la vente en Europe et payent un taux de taxe très bas (0%).

Riahi Nassreddine peut créer une filiale en Irlande qui s'occupe de ses ventes en Europe sans a voir a délocaliser ( https://www.companyformations.ie/company-formations/non-resident-companies/ ). Plusieurs types de sociétés enregistrees en Irlande ont un taux de taxation de 0% jusqu'à 2019. L'Irlande n'est qu'une option, plusieurs autres options existent. L'ambassade Tunisienne en Irlande devrait aider les sociétés Tunisiennes a éviter le sabotage de l'UE.

HAtemC
| 27-12-2017 18:15
Société spécialisé dans le domaine du paiement sécurisé ...

Si la joint venture est installé en zone France ... cela s'explique ...

Les entreprises financières tel Oxone technologies qui utilisent la zone franche comme plateforme pour leurs opérations financière échappent à l'impôt en Tunisie puisqu'elles bénéficient du régime fiscale en off-shore,  et le comble ne paie pas d'impôt dans leur pays d'origine ...
Le pire c'est que le terrorisme utilise ces plateformes pour transférer de l'argent en toute opacité ...
Certaines entreprises en off shore pratiquent le blanchiment ..

La lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme est déficient en Tunisie ... HC

Hâbleur
| 27-12-2017 18:03
@sass vous êtes informaticien et non géant ou p
President d entreprise pour comprendre les difficultés de trésorerie
Forma resume bien La situation dans son commentaire

sass
| 27-12-2017 17:19
Je suis moi-même informaticien et je demande à notre ami Riahi que c'est un chantage de la part de son partenaire et il peut porter plainte à un tribunal Européen et je suis certain qu'il aura gain de cause .L'affaire est louche , il ne doit pas céder mais s'il veut délocaliser au Maroc , la situation n'est pas aussi rose , ce pays est sur la liste grise dressé par UE rien que pour sauver les sociétés Européennes

A lire aussi

des réserves face à l’absence d’un gouvernement d’union

26/02/2020 00:01
0

suis déçu en écoutant, par exemple, les propos du député Safi Saïd. Non pas pour ce qu’il dit, mais

25/02/2020 23:23
0

cette mesure concernant l'amélioration du climat de l'investissement intervient dans le cadre de

25/02/2020 22:11
0

Newsletter