alexametrics
mercredi 28 septembre 2022
Heure de Tunis : 03:54
Dernières news
Pénurie d'huile végétale : à cause des impayés de l’Etat, des usines sont en péril
15/09/2022 | 12:15
3 min
Pénurie d'huile végétale : à cause des impayés de l’Etat, des usines sont en péril

 

L’huile est manquante sur le marché, ont affirmé les professionnels du secteur. Non seulement les quantités importées ne sont pas suffisantes mais aussi la dernière cargaison qui est entrée au pays date de mi-août. Pire, certains prestataires n’ont pas été payés, plusieurs usines sont fermées et risquent de ne plus ouvrir outre le fait que d’autres fermetures pourraient intervenir, si la situation perdure.

 

Au micro de Jihène Miled dans son émission Sbeh Enness sur Mosaïque FM, le président de la Chambre d’embouteillage des huiles végétales, Mokhtar Ben Achour, a affirmé, jeudi 15 septembre 2022, qu’il y a un manque flagrant d’huile dans le pays depuis un an et demi à deux ans.

« L’approvisionnement et les quantités importés ne sont pas suffisants : pour répondre aux besoins du pays. Il nous faut 170.000 tonnes par an, alors qu’aujourd’hui, l’Office de l’huile n’a importé que 30 à 40% de la quantité nécessaire pour couvrir nos besoins », a-t-il expliqué.

Et de préciser que les professionnels d’embouteillage n’ont pas été approvisionnés depuis un mois, plus précisément depuis mi-août 2022. Ainsi, les usines, qui assurent 9.000 emplois directs et indirects, sont à l’arrêt. Et les salariés ne sont pas payés et sont souvent payés un mois sur deux, selon le rythme de travail. Pour cette rentrée scolaire, ils sont sans revenus, n’ayant pas travaillé.

Et de spécifier que l’entrée sur le marché de consommation de la dernière cargaison d’huile date du 15 août dernier.

 

 

 

Interrogé sur la date d’arrivée de la prochaine cargaison d’huile, le président de la Chambre d’embouteillage des huiles végétales, Mokhtar Ben Achour pense qu’elle sera en octobre.

S’agissant des demandes d’augmentation de prix de l’huile, il a expliqué qu’en tant qu'usines d'embouteillage d’huile, la fixation des tarifications ne fait pas partie de leur prérogative et que les marges bénéficiaires sont fixées par le ministère du Commerce.

Et de noter que si on supprime la compensation, le prix du litre sera situé au minimum entre cinq et six dinars.

 

En réponse à une interrogation de l’animatrice, M. Ben Achour a souligné que des usines sont en train de fermer. Selon lui, sur les 43 unités, une a déposé le bilan, vingt sont en difficultés et en péril. Ainsi et toujours selon ses dires, 80% du secteur est en faillite.

 

Pour sa part, le président de la Chambre des raffineurs d’huiles végétales Slim Ben Aissa a affirmé que les raffineurs d’huiles n’ont pas été payés depuis mai 2021, donc depuis un an et demi.

Il a aussi mis en relief la baisse flagrante de leurs activités, qui a aussi eu des répercussions sur leur rentabilité.

En effet, les besoins du pays sont de 170.000 tonnes. Or, l’Office des huiles a importé 100.000 tonnes en 2021 et jusqu’à mi-septembre il n’a importé que 55.000 tonnes sur les 120.000 tonnes prévues

« Nous sommes à l’arrêt et nous n'avons pas été payés ! Nous sommes devenus dans l’incapacité de payer nos employés, la Steg et tous les intervenants. Même les banques ont arrêté de nous financer », a-t-il martelé. Et de spécifier que deux usines situées à Sousse et à Sfax ont fermé leurs portes alors que les autres sont en difficulté et sont menacés également de fermeture.

 

I.N

15/09/2022 | 12:15
3 min
Suivez-nous
Commentaires
URMAX
@ BN : L'hiile d'olives est aussi une huile végétale !
a posté le 15-09-2022 à 23:10
Les végétaux, sont les plantes.
Les arbres - dont l'olivier - étant des plantes, ils sont donc aussi des végétaux.
Insinuez-vous les huiles de graines ?
(Tournesol, soja et a moindre mesure, le mais)
URMAX
@ BN ... Une petite correction s'impose ...
a posté le 15-09-2022 à 23:05
Vous dites dans le titre "pénurie d'huile végétale ... "
...
Voulez-vous parler des huiles de graines (tournesol, soja, auxquelles nous pouvons ajouter le mais) ?
...
Sachez que l'huile d'olives est aussi une huile végétale ; un olivier étant un arbre et un arbre étant aussi un végétal. (tout comme l'huile de palme, mais qui est tres mauvaise et dangereuse pour la santé).
Rationnel
Stupidite du programme de compensation
a posté le 15-09-2022 à 14:08
M. Ben Achour: "si on supprime la compensation, le prix du litre sera situé au minimum entre cinq et six dinars." Avec 5 ou six dinars il est plus intelligent de consommer l'huile d'olives locale que l'huile vegetale importée qui contribue a plusieurs maladies chroniques.
Le problème essentiel en Tunisie est celui du déficit commercial. Le choix de compenser des produits importes aggrave le déficit commercial. Le sabotage des énergies renouvelables par l'UGTT aggrave le déficit commercial puisque le déficit énergétique représente 40% du déficit commercial.
Le déficit budgétaire peut être monétiser (c-a-d; la banque centrale peut prêter directement au gouvernement pour combler le déficit budgétaire, K.S. peut modifier la structure de la banque centrale en une soirée). On aura de l'inflation mais la Turquie prouve que les gens peuvent s'adapter et survivre avec plus de 80% d'inflation. On aura l'inflation dans les deux cas importée ou monétaire.
Il est stupide d'emprunter en dollars pour payer des salaire en dinars.
La caisse de compensation encourage des habitudes alimentaires et pousse les gens a consommer des produits importes nocifs comme le sucre, l'huile vegetale (on ne sait même pas de quelle huile vegetale il s'agit), des pâtes et a abandonner le régime alimentaire méditerranéen plus sain.
1/3i
170 000 tonnes annuelles ?
a posté le 15-09-2022 à 13:32
si je calcule, cela fait 15 kg par habitant... nourrissons et vieillards inclus !

c'est à dire 1.4 litres par personne, par mois.
et après on se demande pourquoi autant de problèmes de santé en Tunisie.
Vu que la majorité fait ses vinaigrettes avec de l'huile d'olive, on imagine la quantité de produits frits entièrement dans l'huile. C'est effrayant.
Gg
Et l'huile d'olive?
a posté le 15-09-2022 à 13:17
Combien d'huile d'olive produisez vous par an?
Rationnel
La production d'huile d'olives varie
a posté le à 15:45
La Tunisie a produit 240 000 tonnes 2020-2021, la majorité est exportée a un prix similaire (moins de 3 dollars) a celui du prix de reviens de l'huile industrielle (soja..). C'est une politique stupide mais qui perdure. On n'a jamais considéré l'équation totale de cette politique. On est perdant si on ajoute les frais de transport, de marketing et d'exportation de l'huile d'olives et ceux de l'importation de l'huile industrielle on est perdant même si on ignore les frais médicaux.
La Grèce consomme la majorité de sa récolte localement et ils ont ont une espérance de vie (82 ans) 6 ans supérieure a la notre (76 ans). Le taux de diabète est de 7% en Grèce vs 20% en Tunisie.