alexametrics
mardi 09 août 2022
Heure de Tunis : 10:46
Dernières news
Ouverture d'une enquête sur l'ISIE
08/06/2017 | 14:16
1 min
Ouverture d'une enquête sur l'ISIE

Le procureur de la République près du tribunal de première instance de Tunis a décidé, le 8 juin 2017, d’ouvrir une enquête concernant l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE).

 

Le procureur se base sur le rapport de la cour des comptes qui avait pointé certains dépassements dans la gestion de l’instance et sur la plainte déposée par l’avocat Fathi Laâyouni. L’enquête a été confiée à la première brigade centrale de la Garde nationale à l’Aouina.

 

Les soupçons portent sur de la mauvaise gestion, pointée par la cour des comptes et sur la dilapidation de deniers publics, objet de la plainte de Me Laâyouni.

 

M.G

08/06/2017 | 14:16
1 min
Suivez-nous

Commentaires (5)

Commenter

Abou Walid
| 09-06-2017 09:07
Les affaires administratives et financières de l'ISIE ou de tout autre secteur étatique doivent être confiées à des gestionnaires qualifiés validés par la ''Fonction Publique" et s'il faut passer par les urnes la ''qualification professionnelle'' doit prévaloir, sinon la ''mauvaise gestion'' reste inéluctable et des deniers de l'Etat partent en fumée après quoi il faut aller chercher derrière les ''intentions''?!

jaghmoun
| 09-06-2017 01:09
DES MILLIARDS EN JEU ET DES LOUPS.
l'isie est incapable de recuperer le
fric des listes defaillantes depuis
2011 cout :12 milliards de perdu.
quand une institution comme l'isie
broye des centaines de milliards du
fric de l'etat,on la laisse jouer
comme elle veut cad depenser sans
compter et meme profiter du magot
enorme qui coule a flot.
GVT.LAISSE FAIRE ET ABSENT LAXISTE
ET NE SUIT PAS LA GESTION DU FRIC
PUBLIC ET VERSE S'IL LE FAUT ENCORE.
la tunisie est acculée par la mauvaise
gestion et l'argent par les fenetres
voir l'etat de LA STAR au bord du
gouffre risque une OPA ETRANGERE.

kameleon78
| 08-06-2017 19:50
ISIE ou IVD, même combat, quand il y a de l'argent public c'est la dépense effrénée, ces deux instances pensent que l'argent public coule à flots et il suffit de demander plus pour en avoir plus jusqu'à ce qu'on n'arrive plus à contrôler ses dépenses (limousines haut de gamme, voyages à l'étranger, hôtels de luxe, restaurants chics), plus on en a, plus on veut, du moment que c'est la Princesse qui règle la note. On devrait jeter un coup d'oeil sur le train de vie somptuaire de Sihem Ben Sédrine, on croirait que c'est Cheikha Mouza, on mène la belle vie avec votre argent, le pauvre contribuable qui se tue à longueur de journée à son travail à la sueur de son front.

dfgyui
| 08-06-2017 19:02
Je pense que le budget de l'ISIE est supérieur au coût des 50 mesures annoncées par le gouvernement dans le gouvernorat de Béjà.Et Cela pour nous sorti des résultats des élections connus d'avance.Avec le régime parlementaire actuel, Ennahdha sera toujours là pour imposer sa loi. L'ancienne formule des élections nous donne un président qui impose sa loi mais cela les élections coûtent pas un sou au pays.Le contribuable est gagnant.

Un tunisien qui ne comprend plus rien.
| 08-06-2017 15:15
Allez voir du côté de la SPLT (société de promotion du lac de Tunis).

Là-bas c'est la gestion par excellence.

La dernière : un cadre à qui il reste MOINS D'1 MOIS DE TRAVAIL avant la retraite, est parti participer à un séminaire en'' France, OUI en FRANCE.

La toute dernière : les cadres qui sortent à la retraite, sont réembauchés en tant que consultant, donc salaire multiplié par 2.

Bien sûr les avantages en nature restent : voiture de fonction etc'

Alors que cette société fonctionne en veilleuse : depuis 7 ans, aucun nouveau lotissement !

Il est vrai que le DG met toujours à la disposition des directions du Ministère de l'Equipement, des voitures'..

Conclusion : messieurs les DG, pour rester à votre poste, faites comme le DG de la SPLT.

M. CHAHED, où sont les membres de votre ministère qui soi-disant cherchent les sociétés à mauvaise gestion.