alexametrics
Dernières news

Omar Mansour, les droits et devoirs des journalistes sont déjà fixés par décrets

Temps de lecture : 1 min
Omar Mansour, les droits et devoirs des journalistes sont déjà fixés par décrets

 

 

Interrogé sur son programme concernant la liberté de la presse et le secteur des médias, le candidat à la présidence Omar Mansour a affirmé, ce samedi 7 septembre 2019, qu’il organiserait, s’il venait à être élu, un dialogue avec les journalistes à propos de leurs droits et devoirs.

Omar Mansour a affirmé que les journalistes sont tenus de faire preuve de responabilité dans l'exercice de leur métier mais qu'ils devront, par la même, bénéficier des garanties nécessaires afin de les protéger. 

 

Omar Mansour semble ignorer que les droits et devoirs des journalistes sont déjà fixés par les deux décrets-lois 115 et 116 qui encadrent le travail des professionnels de l’information et régulent le système des médias.

 

Il ne s'agit pas de l'unique question que Omar Mansour semble ne pas maîtriser. Le candidat à la présidentielle a multiplié, ce soir, les réponses approximatives et évasives s'attirant un flot de critiques. 

A.S

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (6)

Commenter

1/rasonnable
| 08-09-2019 14:34
Il a brillé par son incompétence aux questions simple comment serait-il capable pour affronter des diplomates chevronnés.

A4
| 08-09-2019 12:50
Monsieur Mansour est peut-être un bon juge ou un bon gouverneur. Mais il doit avouer que sa limite d'incompétence s'arrête là. Il l'a démontré hier. Point !!!

sassi
| 08-09-2019 11:10
il est propre mais il ne manipule pas bien son langage

Troooop tard!
| 08-09-2019 09:55
Ce n'est pas un débat, c'est plutôt des monologues question-réponse.

Mais c'était quand-même très intéressant à voir, et j'avoue que la grande Star de ce premier "débat" est Madame "Abir Moussi"...

Il n'y a aucun doute, je vote Abir Moussi...

vous pouvez voir ce soi-disant "débat" en entier sur le lien suivant:
https://www.youtube.com/watch?v=mQ2lnBPwg8o

Tronçonneuse
| 08-09-2019 08:48
Le candidat Mansour a été décevant effectivement : on a l'impression qu'il est venu à ce grand oral plus par obligation que par volonté de convaincre. Ses réponses étaient approximatives dans l'ensemble et trop expéditives... son passé de juge d'instruction semble le desservir. Dommage, il fera un exécutant inflexible mais il n'à pas la carrure d'un président.

Maxula
| 07-09-2019 23:10
Même si "les droits et devoirs des journalistes sont déjà fixés par les deux décrets-lois 115 et 116", qu'est-ce qui empêcherait un président de la République d'organiser une sorte de "Grenelle de l'information" pour renforcer ces "droits et devoirs" et trouver les moyens juridiques pour sanctionner les abus et les recours aux "fake-news" dont certains organes de presse sont devenus les spécialistes ?
Mansour a raison de vouloir serrer les boulons !
Maxula.

A lire aussi

Le président de la République, Kaïs Saïed s’est rendu, ce soir du lundi 27 janvier 2020, au domicile

27/01/2020 22:54
0

L’expert en économie et ancien ministre des Finances, Hakim Ben Hammouda a été l’invité de Myriam

27/01/2020 21:22
1

plusieurs réactions au sein de la société civile ainsi que du côté de certains politiciens.

27/01/2020 20:02
0

A la fin des années 90, il a passé le flambeau à son fils Tarek Yassine Hamila, pour repartir

27/01/2020 19:22
1

Newsletter