alexametrics
lundi 22 avril 2024
Heure de Tunis : 23:26
Dernières news
Officiel : Imed Boukhris remplace Chawki Tabib à la tête de l'Inlucc
24/08/2020 | 18:49
1 min
Officiel : Imed Boukhris remplace Chawki Tabib à la tête de l'Inlucc

 

Le Conseil des ministres a décidé de limoger le président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption (Inlucc), Chawki Tabib et de le remplacer par le juge près de la cour de cassation, Imed Boukhris et ce, lors d’une réunion tenue, lundi 24 août 2020, à la Kasbah sous la présidence du chef du gouvernement chargé des affaires courantes, Elyes Fakhfakh.

 

A noter que le communiqué publié par la présidence du gouvernement ne précise pas les raisons du limogeage de Chawki Tabib.

Rappelons que, le décret-loi 120 relatif à l'Inlucc stipule que le président de l'instance est nommé sur proposition du gouvernement. Il est, alors, possible que le chef du gouvernement procède à son limogeage.

 

I.M

 

24/08/2020 | 18:49
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Abel Chater
'?La République appelle au secours. Limogez Elyès Fakhfakh tout de suite et endossez-lui une camisole de force.
a posté le 24-08-2020 à 21:56
Le président Kaïs Saïed nous a eus avec sa désignation de ce fou à lier, Elyès Fakhfakh. Ce n'est pas un politicien, c'est un ***
On lui dévoile des irrégularités qui ne vont pas en adéquation avec son poste de premier ministre. Au lieu d'avoir honte, de demander pardon au peuple tunisien et au président Kaïs Saïed, qui l'a désigné au poste de premier ministre, l'homme s'acharne par sa fuite en avant, contre les ministres d'Ennahdha, parce que le parti d'Ennahdha ne soutient pas son double-jeu entre ses affaires personnelles et les affaires de l'Etat tunisien, dont il est tenu à protéger. Ce «Hamiha Haramiha», a limogé tous les ministres d'Ennahdha, surtout le plus aimé par le peuple tunisien, le Docteur Abdellatif Mekki. Nous avons pensé à un esprit enfantin revanchiste et nous avons classé Elyès Fakhfakh, dans les tiroirs du souterrain politique. Par la suite, sans le moindre honneur ni la moindre pudeur, il s'est mis à désigner les siens, par la manière la plus abusive de ce monde qu'on ne puisse l'imaginer. Maintenant, il ose encore se venger de son propre juge, Chawki Tabib, qui a dévoilé les dépassements criminels d'Elyès Fakhfakh, preuves à l'appui. C'est le criminel qui limoge le juge qui l'a condamné. Un comportement à mille pour cent anticonstitutionnel. Cela me rappelle le défunt dictateur déchu Bourguiba, lorsqu'il a emprisonné Amor Chachia, puis il l'eut désigné président des prisons de la Tunisie, afin qu'il se venge de ses propres geôliers.
Il faut que les députés de l'ARP se rassemblent en plénière tout de suite, afin de mettre fin à la mission d'Elyès Fakhfakh, dans les heures qui viennent. L'homme est devenu dangereux pour tous les acquis démocratiques de la Tunisie. Le député Yassine Ayari, qui a dévoilé les crimes d'Elyès Fakhfakh, doit aller se cacher, jusqu'à ce qu'Elyès Fakhfakh soit incarcéré dans un lieu sûr, sinon il va l'assassiner par tous les moyens en sa disposition de premier ministre provisoire.
Le président Kaïs Saïed, n'a plus le droit de se contenter de rester spectateur. La Tunisie avec ce fou à lier Elyès Fakhfakh, est en danger.
La République tunisienne appelle au secours. Au secours. Au secours. Limogez Elyès Fakhfakh tout de suite. Aujourd'hui-même.
Lambda
Abbou le payera
a posté le 24-08-2020 à 20:31
Abbou paiera très cher ce limogeage. Tres très cher. Cest de la bassesse extraordinaire et elle ne passera pas comme ça
takilas
Fakhfakh en ébullition.
a posté le 24-08-2020 à 20:19
Et si Fakhfakh cherche à payer les pots cassés.
Il est en train de divaguer à gauche et à droite cherchant la clémence de nahdha, puisque depuis dix ans c'est nahdha gouverne en parallèle en toute audace selon la nouvelle méthode dictatoriale.
MFH
Si je ne peux pas t'écraser, j'écrase ton ombre.
a posté le 24-08-2020 à 19:13
Toutes ces mesures confirment que Fak Fak n'est pas propre.