alexametrics
vendredi 03 février 2023
Heure de Tunis : 22:07
Dernières news
Noureddine Taboubi : le gouvernement s’est engagé à lever les subventions et à céder certaines entreprises publiques
31/10/2022 | 18:33
1 min
Noureddine Taboubi : le gouvernement s’est engagé à lever les subventions et à céder certaines entreprises publiques

 

Le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi a indiqué, lundi 31 octobre 2022, dans une déclaration médiatique, que la politique de la répression et l’atteinte aux droits et libertés ne peuvent créer un climat social et économique stable.

 

Le secrétaire général de l’UGTT a assuré que la levée des subventions et la cession des établissements du secteur public sont complètement rejetées, soulignant que le gouvernement s’était engagé auprès du FMI à céder la BH Bank, la RNTA et un certain nombre des quais du port de Radès. Dans ce contexte, Noureddine Taboubi a affirmé que la centrale syndicale avait déjà présenté ses visions pour la réforme du système de compensation en ciblant les bénéficiaires. Toutefois, il a tenu à mettre en garde contre les inexactitudes relayées par certaines parties en rapport avec les bénéficiaires des subventions qui devraient être, selon le gouvernement, les classes et les familles démunies, alors qu’en réalité, tous les fonctionnaires, ouvriers, enseignants ont besoin des subventions.

 

Le responsable syndical a indiqué que l’UGTT tient aux lignes rouges imposées par rapport à ces points, refusant la récupération de ses positions par les partis politiques.

 

S.H

 
31/10/2022 | 18:33
1 min
Suivez-nous
Commentaires
grendizer
comment
a posté le 01-11-2022 à 11:28
Si on avait fait çà en 2012 la facture aura été moins salée , mais comme les islamistes ne voulait pas redresser l'économie donc ils ont retardé cette réforme 11 ans , maitenant on est dos au mur et devant un gouffre béant et il faut sauter et les cons de l'UGTT le savait mais ils faisaient l'autriche car ça fait leur jeu
Tunisino
Aucune réforme
a posté le 01-11-2022 à 11:24
Aucune réforme n'est possible sans planification stratégique, sauf que les littéraires et les illettrés politisés, le déchet des machines éducative et professionnelle, ne sont que des imbéciles. A tout moment il est possible de sauver la Tunisie ensuite aller vers l'excellence avec juste un minimum de fierté, un peu de vision, et beaucoup de sciences. Il faut commencer par fixer un objectif national stratégique, comment la Tunisie doit-elle devenir dans quelques dizaines d'années (numéro 1 en Afrique dans 50 ans par exemple). Ensuite établir tous les indicateurs relatifs (car tout se mesure contrairement à la logique arbitraire des littéraires et des illettrés politisés), établir et exécuter le plan stratégique capable de réaliser les indicateurs, impliquer tous les tunisiens par toute technique scientifique possible, et exploiter la crème de la crème des compétences patriotes tunisiennes. C'est simple comme bonjour, sauf que les politiciens tunisiens sont des imbéciles. Les reformes arbitraires sans aucune vision, à la Saied ou à la Taboubi, ne peuvent qu'enfoncer la Tunisie dans la boue.
Ghislaine
Réponse
a posté le à 01:29
C'est toujours très facile de parler, mais quand faut passer à l'acte y a plus personne
Abir
Quand on tient pas à ses paroles
a posté le 01-11-2022 à 11:22
Monsieur Taboubi, vous et ks, quand vous promettez des décisions aux Tunisiens et vous ne l'appliquez pas, les Tunisiens ne croient plus en vous, voir ne vous respectent plus ! Prenez ça comme principe! Apprenez les leçons de la combattante maître ABIR MOUSSI ! Elle tient toujours à ce qu'elle avance ou promet et c'est pour ça qu'elle a un monde qui la soutienne
Gg
Abruti!
a posté le 01-11-2022 à 10:54
"...la levée des subventions et la cession des établissements du secteur public sont complètement rejetées... les bénéficiaires des subventions qui devraient être, selon le gouvernement, les classes et les familles démunies, alors qu'en réalité, tous les fonctionnaires, ouvriers, enseignants ont besoin des subventions."
Cet abruti n'a toujours rien compris.
Encore un effort dans l'entêtement, et même ces mesures drastiques ne suffiront plus!
Alias
Ce monstre qu'est devenu l'ugtt
a posté le 01-11-2022 à 10:45
Cet abruti nous sort encore ses lignes rouges !! remarquez qu'il tient seulement à ses tiroirs-caisses .
Tant qu'on continue à tolérer les débordements de ces dirigeants syndicalistes inconscients , la santé économique et sociale du pays ira de pire en pire .
cesarios
M. le président, c'est l'heure d'actualiser et de faire exécuter la loi.......................
a posté le 01-11-2022 à 09:41
M. le président est invité de charger le ministère des finances de dénicher légalement tous ceux qui sont soupçonnés des hommes ou des femmes politiques et administratifs, douteusement d'avoir ramassé des colossales richesses en leur imposant, la pratique du processus "min eyna laka hedha", il faut que le peuple doit savoir d'où et comment leur viennent -t- elles durant la pénible et odieuse décennie que les TUNISIENS et les TUNISIENNES ont sauvagement subis......Aussi la justice doit faire son travail dans les règles de l'art et avoir la volonté et la persévérance de rendre à césar ce qui appartient à césar
Réformes, réformes
Rien que des réformes...
a posté le 31-10-2022 à 22:05
Mr Taboubi, vous avez déjà signé le pacte social avec le gouvernement et cela était apprécié par les Tunisiens comme étant un acte de sagesse et de patriotisme. Maintenant, il n'y a plus de marche arrière ! Aujourd'hui, l'économie tunisienne est au bord de la faillite et tout le monde doit mettre la main à la pâte y compris l'UGTT pour réaliser des REFORMES profondes, douloureuses et parfois impopulaires. La fiscalité, la fonction publique, les retraites, l'enseignement, la santé, les phosphates, la levée partielle des compensations, le gel temporaire des salaires et la privatisation des entreprises publiques déficitaires doivent être les premiers chantiers des réformes à traîter pendant les prochains mois. Sans la réalisation desdites REFORMES, la Tunisie n'aura aucune chance pour sortir de la crise dans laquelle elle se débat actuellement. Bonne chance à TOUS .
Jiani
Ce boucher doit se calmer
a posté le 31-10-2022 à 20:17
Ces syndicalistes pourris ne laisseront jamais e aussi se développe. Il bloquent tout l'éducation des enfants, la production de phosphates, le développement des énergies renouvelables et KS ne trouve pas encore le courage de les mettre en prison. Il attend la constitution du futur parlement pour les laisser agir et mener cette guerre avec cette organisation mafieuse.
Karim
Investir
a posté le 31-10-2022 à 20:12
Si vous voulez investir votre argent sans une ste
Cherche la ste ou l'état ne siège pas

Dès que l'état possède une part dans une ste elle nomme les dirigent en fonction de leurs nom prénom
Et surtout de leurs incompétence plus tu es incompétent plus tu monte dans l'échelle
BH <== une fourmiere de fonctionnaires incompetant et de je m'enfoutiste
BORHAN
LA CULTURE DU SECRET...!
a posté le 31-10-2022 à 20:12
A ce jour, l'opinion publique ne connait pas ni les tenants ni les aboutissants de l'accord conclu entre le gouvernement tunisien et le FMI,...non plus les exigences imposées par cette institution internationale des riches.
Personnellement, je ne comprends pas l'attitude du pouvoir qui nous cache d'une part la réalité socio-économique catastrophique et les concessions faites au FMI.
De toute façon, ce document choc sera sera évidemment publié et nous ne serons pas surpris de découvrir ce que nous réserve le gouvernement comme "sacrifices" pour croire en un miracle irréalisable pour sauver ce qui reste comme meubles à réparer.
La réalité est, à mon avis, celle que vit le peuple dans son quotidien surtout si vraiment le gouvernement passera à l'action en réduisant voire en supprimant la caisse de compensation.
A première vue, le pouvoir ne mesure pas du tout la gravité de la situation générale dans le pays surtout que le peuple doute de plus en plus dans la capacité des dirigeants en matière de gestion d'une crise installée pour encore des années et des années.
Certes, le sujet est encore très vaste et nécessite une analyse plus approfondie.
Je termine juste en évoquant la valeur réelle d'un dinar qui se déprécie sans cesse au risque de se transformer en chiffons de papiers.
C'est ce que je crois.
Bbaya
Avant 25 juillet si quelqu'un ose penser de céder une entreprise public il annonce grève générale!
a posté le 31-10-2022 à 19:39
Maintenant : Koul wela tayar guarnek!

Comme dans les temps de benali
Un arabe adore celui qui le traite comme un esclave! Un peu de démocratie ça le rend ivre!

Je dis à ce taboubi tayar guarnek!
takils
Le travail c'est la santé de tout le monde.
a posté le 31-10-2022 à 19:03
Pour ce qui est des subventions les prix peuvent varier d'un secteur à l'autre et selon produit, omme pour ce qui est de l'agriculture.
Ceci étant, et en contrepartie, les "dégrèvements" agricoles ou de pêche alloués, seront étudiés plus rigoureusement, car les corruptions dans cette démarche administrative, ont été fréquents voire devenue théoriquement indispensable lors de loctroi des subventions.
Sans oublier de revoir la question de détaxe pour certains engins et moyens de transport.
En somme que l'état soit le seul bénéficiaire et intervenant, et que finissent les marchés convenus aux particuliers, puisqu'il s'agit en fin de compte de subventions sous d'autres formes.
Que l'état soit gestionnaire et qu'il engagev et recrute des diplômés en chaque matière correspondante et pour chaque organigramme adéquat.
Donc l'UGTT est censée exercer sa fonction originelle, celle d'assister les travailleurs dans un pays de travail.
veritas
il faut récupérer l'argent chez les criminels islamistes.
a posté le 31-10-2022 à 18:53
L'argent spolié entre 2011 et 2021 doit être récupérer par tout les moyens chez les criminels islamistes de haut rangs , leur sbires ,leur affiliés dont certains hommes d'affaires et plusieurs contrebandiers et spéculateurs '?'.l'argent spoliés c'est l'équivalent de 20 ans du budget de l'état tunisien'?'il faut qu'il y est une volonté politique pour récupérer l'argent volé de la dernière décennie et non pas perdre du temps à courir derrière la famille de ben ali pour une récupérer une goutte d'eau par apport aux montants disparus des caisses de l'état durant la période 2011-2021 .
Bensa
Enfin RNTA
a posté le 31-10-2022 à 18:47
Le seul perdant de la vente de la RNTA est l'équipe dirigeante de lugtt , c'est la seule entreprise de ce secteur dans le monde qui perd de l'argent