alexametrics
B.N.CHECK

Non, les tarifs de l’électricité et du gaz n’ont pas augmenté

Temps de lecture : 1 min
Non, les tarifs de l’électricité et du gaz n’ont pas augmenté

Plusieurs citoyens ont dénoncé  « une supposée augmentation » au niveau des tarifs de l’électricité et du gaz ces derniers jours. Certains d’entre eux jugent « déraisonnable » cette augmentation qui intervient au moment où le pays traverse une crise sociale et économique. L’argument invoqué : une nouvelle tarification au profit des collectivités locales dans la facture de la Steg du mois d’octobre 2020.

 

Cette information a été catégoriquement démentie par la responsable des services à distance et agence virtuelle au sein de la direction commerciale et marketing de la Société tunisienne de l'électricité et du gaz (Steg), Hend Ennaifer.

Contactée par BN check jeudi 26 novembre 2020, Mme Ennaifer a précisé que la redevance dédiée aux collectivités locales était en vigueur depuis 2012. Celle-ci était dans la facture mais la Steg a décidé de l'inclure dans une rubrique à part afin d’apporter plus de « transparence » et de « clarté » vis-à-vis de ses clients.   

Notons que les « redevances pour prestations publiques payantes » sont dues à l'occasion des prestations publiques fournies par les collectivités locales. Parmi les contributions des collectivités locales figurent les travaux de généralisation de l'électrification et de l'éclairage public et la maintenance.    

Selon l’article 91 du Code de la fiscalité locale, cette redevance est à la charge des abonnés au réseau électrique résidant dans le périmètre de la collectivité locale concernée. Elle est perçue au moyen des factures de la consommation de l'électricité et du gaz.

 

I.M.

Votre commentaire

Commentaires
Tunisien
Voilà un responsable zélé...
a posté le 28-11-2020 à 12:01
Je suis surpris par cette réaction laconique, car à ma connaissance les services de la STEG seraient en grève illimitée. Je me suis rendu à leur guichet à Ennasr où ils ont eu l'amabilité d'informer le public qu'ils sont en grève.
Que ces braves ne viennent pas nous bassiner qu'ils sont en déficit, car la déficience est au niveau du personnel de l'institution.
Citoyen_H
RAS LE BOL DES REPERCUSSIONS NEGATIVES,
a posté le 26-11-2020 à 16:13
que l'on subit, depuis que les bagla-liha ont kidnappé le pouvoir.

Depuis le coup d'état de 2011, le couple anarchie et cherté se sont installés et proliféré tout azimut.
Le simple et modeste citoyen est devenu la poule aux oeufs d'or idéal pour boucher le trou abyssal conséquent à la dilapidation de milliers de milliards par les charognards affamés de la troika et de leurs satellites.
Y en a marre de raquer sans cesse pour payer les méfaits des e**ulés d'enakba et d'etayar, ex-cpr.
Y en a marre de les voir encore agir, libres comme si rien n'était, marre de les voir encore occuper des postes clés à tous les niveaux et marre de les voir étêtés toute tentative de reprise de notre frêle économie.
Il y a un moment à tout et la société civile, qui signe à chaque fin de fin de mois des chèques en blanc à ceux qui ne cessent de nous e*cu*er profondément sans aucun retour sur investissement.
Il est grand temps que le peuple se réveille et demande justice contre ceux qui nous ont jeté sciemment dans un gouffre sans fond, tout en ne cessant pas de nous plumer à la première occasion.
Sus aux imposteurs, sus aux voleurs, sus aux traitres..........................






A lire aussi

Or, le chef du gouvernement a omis, un détail de taille. En effet, les dispositions de la

16/01/2021 18:49
6

Ces informations sont totalement

04/01/2021 13:03
1