alexametrics
lundi 27 juin 2022
Heure de Tunis : 23:03
Dernières news
Nabil et Ghazi Karoui appellent I-Watch à dévoiler la partie politique qui a demandé à consulter leur dossier
05/01/2021 | 18:24
2 min
Nabil et Ghazi Karoui appellent I-Watch à dévoiler la partie politique qui a demandé à consulter leur dossier

L’organisation I-Watch et son président Achraf Aouadi ont été appelés, mardi 5 janvier 2021, à révéler l’identité de la partie politique qui avait demandé à consulter le dossier de l’affaire Nabil Karoui, actuellement sous les verrous pour suspicions de blanchiment d’argent et d’évasion fiscale. 

Cet appel a été émis par voie de communiqué signé par les frères Karoui et publié sur la page Facebook de Nabil Karoui. 

Le communiqué a rappelé, également, que M. Aouadi a lui-même affirmé qu’une personnalité politique influente avait insisté pour consulter le dossier de l’affaire Karoui. 

 

Le patron de la chaîne Nessma TV et président du parti Qalb Tounes a été placé en détention le 24 décembre 2020 après son audition par le juge d’instruction en charge de l’affaire au pôle judiciaire économique et financier. 

Une délégation composée de l’épouse de M. Karoui, Salwa Smaoui, du député de Qalb Tounes, Yadh Elloumi, et du représentant légal de Karoui & Karoui, Naoufel Youssef, s’est rendue au siège de I-Watch mardi dans le cadre du suivi de cette affaire, lit-on dans le même communiqué. 

I-Watch a, dans ce même contexte, été invitée à consulter les documents juridiques et comptables des frères Karoui et de leur entreprise « en toute transparence ». 

 

Estimant qu’il n’y a aucune raison d’emprisonner Nabil Karoui tout au long du traitement de l’affaire dans la mesure où il ne représente aucun danger pour les citoyens, les élus de Qalb Tounes ont appelé, mardi 5 janvier 2021, à la libération du patron de Nessma TV et ont réclamé un « procès impartial ». 

Le président du bloc Qalb Tounes, Oussama Khelifi, a lui, évoqué des lacunes dans le rapport d’expertise assurant que le parti allait faire appel aux associations et organisations nationales et internationales pour lever le voile sur ces dépassements. 

Il convient de rappeler que I-Watch a déposé plainte contre les frères Karoui en août 2016 sur la base d’une présomption d’évasion fiscale. 

 

N.J. 

05/01/2021 | 18:24
2 min
Suivez-nous
Commentaires
aloulou
k&k
a posté le 06-01-2021 à 01:46
aulieu de mettre des brassards les partisants de nabil peuvent accrocher des paquets de spaguetties au cou
aloulou
k & k
a posté le 06-01-2021 à 01:43
au lieu de mettre des brassards , les partisans de k&k peuvent accrocher un paquet de macaroni au cou
Mêmepaspeur
Vaines gesticulations
a posté le 05-01-2021 à 23:34
Si le clan Kakaroui a quelque demande à faire, c'est à la justice que ces messieurs-dames devraient s'adresser et non à une "association" qui était dans son rôle quand elle a mené "légitimement" des investigations, prises en compte (un peu trop tardivement, certes) par cette même justice.
Sinon, cette délégation menée par la femme(*) du con-cerné, s'apparente plus à une vile opération de pression, quoique vaine et puérile. . ."I WATCH" n'étant pas obligée de les recevoir ni même de les écouter. . .
MPP.
(*) Celle-ci se sentirait-elle visée par la justice au même titre que son "cher-et-pou", l'ayant secondé dans ses transactions-trafics à l'étranger, en passant par les Emirats-des-Rats, le Luxembourg-Suisse-paradis fiscaux ?
Hum. . . ya dhnoubi !
MPP.