alexametrics
vendredi 31 mai 2024
Heure de Tunis : 00:10
Autos
Mercedes offre un facelift et une autonomie accrue à l’EQS
16/04/2024 | 19:59
4 min
Mercedes offre un facelift et une autonomie accrue à l’EQS

 

Depuis leur lancement, Mercedes‑Benz n’a eu de cesse de développer l’EQS et sa fratrie. Indépendamment des mises à jour des modèles et plus vite que jamais auparavant, des innovations ont été incorporées aux gammes des EQS, EQE, EQS SUV et EQE SUV. L’entreprise a répondu aux retours du marché et des clients plus promptement que jamais avec de nombreuses mises à niveau de produits. En cette année 2024 sous le signe du changement, l’EQS bénéficie d’un pack de mise à jour extrêmement étendu. Le fleuron électrique propose désormais 82 kilomètres d’autonomie en plus, une nouvelle grille de radiateur à éléments chromés et une étoile Mercedes dressée sur le capot avant, ainsi qu’un confort encore accru à l’arrière.

 

L’EQS était déjà l’une des voitures électriques les plus autonomes. À l’avenir, les clients pourront parcourir encore plus de kilomètres sans devoir s’arrêter pour recharger. Grâce à une capacité de batterie portée de 108,4 à 118 kWh, le rayon d’action maximal de l’EQS 450 4MATIC, par exemple, passe de 717 à 799 kilomètres. Cela équivaut à un gain d’autonomie de plus de 11%. Avec une autonomie de 683 à 822 kilomètres, l’EQS 450+ franchit même la barre des 800 kilomètres. L'EQS 350 a également été ajoutée à la gamme. Le modèle d'entrée de gamme a une autonomie de 642 à 683 km.

Mercedes‑Benz a porté de 750 à 1.700 kilogrammes la capacité de remorquage des berlines EQS et EQE à transmission 4MATIC. Elles atteignent donc un niveau similaire à celui des SUV qui en sont dérivés. Les clients pourront désormais tracter un van pour chevaux, par exemple.

Autre mesure technique : grâce au degré élevé de récupération en service journalier, les disques des freins sont sollicités moins souvent que dans les modèles thermiques. À l’avenir, une fonction spéciale entretiendra le système de freinage en appliquant automatiquement les plaquettes sur les disques de temps à autre.

 

La grille de radiateur d’un noir profond (Black Panel), qui se raccorde sans hiatus aux projecteurs, est le trait distinctif des véhicules Mercedes‑EQ. Leurs stylistes ont raffiné ce visage singulier pour l’EQS : le produit phare électrique est désormais doté d’une nouvelle calandre à éléments chromés comme équipement de série de la gamme Electric Art. Des lamelles chromées et affleurantes créent un élégant contraste avec le fond noir foncé environnant. Cette grille est associée à une étoile posée debout sur le capot avant et allie le cachet avant-gardiste de l’EQ au prestigieux emblème de Mercedes‑Benz.

Le goût des détails soignés se reflète aussi à l’intérieur : les buses de ventilation placées sur les montants B sont pourvues à présent d’un cadre en chrome galvanisé. Le coussin supplémentaire à l’arrière est souligné par un liséré en cuir Nappa.

 

Les EQS dotés de l’option Pack Confort arrière Plus à sièges de direction comportent désormais un repose-pieds incliné spécial du côté droit du compartiment arrière. Placé entre les rails du siège avant, il augmente notablement le confort du passager arrière, qui peut ainsi y poser les pieds en les inclinant.

Ce dernier détail est un autre élément de confort, mais nullement le seul, du Pack Confort arrière Plus : le siège passager peut se replier en avant et l’angle du dossier à l’arrière peut être réglé jusqu’à 38°. C’est le gage d’un surcroît de place. Cette option comprend aussi le chauffage de siège Plus et le chauffage de la nuque et des épaules à l’arrière, ainsi que le réglage pneumatique de la profondeur d’assise. Un élément décoratif éclairé est intégré dans la face arrière des sièges avant.

Le fait que Mercedes‑Benz ait accru le confort à l’arrière de l’EQS en plusieurs étapes vaut aussi pour le Pack Sièges arrière proposé de série depuis un certain temps. L’angle du dossier peut être réglé entre 27° et 36° d’une pression sur un bouton. Le caractère individuel des sièges est souligné par l’aspect stratifié de leurs housses. Cinq millimètres de mousse en plus dans le dossier et la housse qui se détache des rembourrages latéraux assurent un confort assis renforcé.

 

Avec la fonction "Changement automatique de voie" (ALC), Mercedes‑Benz propose aussi à présent une autre évolution intelligente des systèmes d’aide à la conduite dans la gamme Niveau 2 SAE en Europe. Le déboîtement latéral automatique est assuré sur les autoroutes à deux bandes structurellement séparées où la vitesse est limitée à 140 km/h maximum. Cette fonction est installée en usine sur les modèles EQS de l’année de modification 2024.

Le changement automatique de voie fait partie de l’assistant de régulation de distance actif Distronic avec Active Steering Assist. Si la voiture détecte un véhicule plus lent devant elle, elle peut amorcer le déboîtement elle-même dans une plage de vitesses de 80 ‑ 140 km/h. Si les radars voient qu’il y a assez de place, et que des marquages au sol sont repérés, la voiture peut dépasser le véhicule plus lent qui la précède, en mode 100% automatique. Pour cela, il faut que la route comporte au moins deux bandes où la vitesse est limitée, et que le véhicule soit équipé de la navigation MBUX. Le système n’exige pas d’intervention du conducteur pour exécuter le changement automatique de voie. Le conducteur reste responsable de la conduite du véhicule. Les changements de voie doivent donc être continuellement surveillés.

 

D’après communiqué

16/04/2024 | 19:59
4 min
Suivez-nous