alexametrics
lundi 22 avril 2024
Heure de Tunis : 10:40
Dernières news
L’UGTT mobilise ses rangs pour la grève du 16 juin
15/06/2022 | 12:58
2 min
L’UGTT mobilise ses rangs pour la grève du 16 juin

 

L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a publié, ce mercredi 15 juin 2022, un communiqué de presse où elle dénonce une campagne de diffamation déclenchée suite à l’annonce de la grève générale du secteur public, par des parties qui tentent de politiser la cause et recourent aux rumeurs et à la désinformation.

 

L’Union a précisé que cette campagne a viré en campagne d’incitation contre les militants et les dirigeants syndicalistes créant un état de tension qui laisse présager une vague planifiée de violences et de chaos.

« Nul ne peut nier la dégradation sans précédent de la situation sociale des salariés de toutes catégories, la détérioration des salaires, la cherté de la vie, la dégradation du pouvoir d'achat, des services sociaux, la pression fiscale élevée, le monopole endémique et la prolifération de la contrebande… des problèmes auxquels qu’aucun des gouvernements successifs n’a été en mesure d’endiguer à cause de mesures impopulaires et inefficaces. Le gouvernement actuel tient à poursuivre la même approche, reniant les droits des travailleurs, et déterminé à leur faire porter les conséquences de ses choix » a lancé la centrale syndicale.

 

L’UGTT a enfin souligné que la grève du 16 juin 2022 est « l'occasion pour les travailleurs d'affirmer leur unité, de défendre leurs droits et de lutter contre le harcèlement et les menaces y compris celle de recourir à la mise à disposition, un travail forcé inconstitutionnel et illégal ».

 

On rappellera que la réunion qui s’est tenue le 12 juin entre les représentants de l'UGTT et du gouvernement n'a débouché sur aucun accord excepté sur un délai pour les pourparlers concernant le statut de la fonction publique et qui a été fixé pour fin juillet 2022. L’UGTT a décidé de maintenir la grève générale programmée le 16 juin.

 

M.B.Z

 

 

 

 

15/06/2022 | 12:58
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Sherlock Homss
N'allez pas chercher loin
a posté le 15-06-2022 à 15:45
Les dirigeants de l'UGTT devraient normalement apposer leurs signatures sur l'accord de prêt du FMI pour qu'il soit avalisé et, comme tous dirigeants véreux et affamés qui se respectent, ils veulent leur "part du gâteau" en menaçant de faire la grève générale avant l'arrivée de l'envoyé du même FMI en Tunisie les 20 et 21 Juin.
Pas plus compliqué que ça.
Petit x
@MBZ,
a posté le 15-06-2022 à 15:35
Vous répétez comme un perroquet les débilités de la maudite UGTT sans aucun commentaire objectif de votre part. Est-ce à ce point, vous les journalistes, vous êtes devenus castrés et sans voix devant les mafieux destructeurs de ce pays comme l'UGTT, les Khouanjias, les gauchistes, et la liste est longue ?

Tout le monde vous le dit et répète que les caisses de l'Etat sont vides (tout saute aux yeux), alors comment voulez vous améliorer le pouvoir d'achat des tunisiens toutes catégories confondues sans que le peuple se mette pour de bon au travail le vrai travail de qualité et productif ?

Réveillez vous merde dites la vérité et dites que l'UGTT est à l'origine du "KHARAB TOUNES" AVEC BEAUCOUP D'AUTRES Y COMPRIS K.SAEID ? Il ne faut plus caresser aucune partie dans le sens du poil la situation est très très grave dans le pays, plus de place au populisme d'où qu'il vienne...

Allez censurez moi si vous voulez ça m'est égal personnellement je n'ai qu'un seul Parti c'est la Tunisie et tout le monde le sait bien sur ce site depuis 2011 ...
Agatacriztiz
Fatigué et usé le Taboubi, à force d'être usant et fatiguant.
a posté le 15-06-2022 à 14:46
Ce n'est pas l'UGTT qui s'entête à maintenir l'ordre de grève générale, mais c'est ses dirigeants, conscients de leur erreur de ne plus pouvoir faire marche arrière après avoir "encensé" le 25 Juillet et salué l'initiative du chef de l'état à mettre fin à la "gabegie" stérile parlementaire et refusant aujourd'hui de participer au dialogue proposé par le Président sur l'avenir de la Nation, tout comme le font ces mêmes acteurs d'une "partitocratie" aussi ridicule que prétentieuse dont veut se débarrasser la majorité du peuple tunisien.
Taboubi persiste dans son erreur en accusant aujourd'hui le gouvernement de ne pas donner suite aux revendications d'augmentations des salaires d'un secteur public saturé, alors qu'il sait pertinemment que le gouvernement, dans l'état actuel des finances publiques, n'est pas en mesure de le faire.
La récente grève des employés de la CNAM, qui n'ont rien obtenu après je ne sais plus combien de jours d'arrêt de travail aurait dû pourtant lui servir de leçon.
Au lieu de se cantonner dans son rôle syndical et participer à un dialogue constructif tout comme son prédécesseur Abassi, dialogue pour lequel ce dernier avait reçu le prix Nobel, Taboubi et ses acolytes se sont englués à vouloir jouer le rôle "d'incontournables" dans les prises de décisions gouvernementales, se gaussant de recevoir, comme des roitelets de villages, délégations sur delegations, aussi insipides et creuses les unes que les autres.
Ce qu'il ne sait pas, mais qu'il pressent peut-être, c'est qu'il soit remis en question par une base syndicale qui a envie d'autre chose que de continuer à supporter ses vaines gesticulations et ses discours stériles.
Zba
Itihed el kharab
a posté le 15-06-2022 à 14:37
L'ugtt agonie sous les pieds des sales opportunistes et ignorants qui ne font que ruiner le secteur public et le pays
nazou de la chameliere
N'importe quelle personne sensée
a posté le 15-06-2022 à 13:32
Encouragerait et soutiendrait l'ugtt.
Ce gouvernement va supprimer les compensation sur les produits de première nécessité.
Ce qui fera exploser, le prix de ces mêmes produits de deux de trois voire de cinq fois le prix !!!

Et là il y'a un trop gros risque de soulèvement populaire !!!

Et c'est ce que le facho attend !!!
L'EFFONDREMENT !!!
L'ugtt veut éviter l'effondrement !!!
Abdo
Sans commantaire
a posté le 15-06-2022 à 13:21
On va fêter la gréve par le travail qui crée la valeur ajoutée.