alexametrics
vendredi 07 octobre 2022
Heure de Tunis : 03:00
Dernières news
L’Isie insiste à ne pas voir les infractions au code électoral
15/07/2022 | 11:38
3 min
L’Isie insiste à ne pas voir les infractions au code électoral

 

C’est un panneau géant d’affichage urbain dressé sur la route X2 à Tunis, jouxtant la centrale patronale Utica. On y lit « Dites oui pour que l’Etat ne pourrisse pas et que les objectifs de la révolution soient atteints. Non à la pauvreté, au terrorisme, à l’injustice et à la douleur ». 

 

 

Ce panneau fait l’objet d’une polémique sur les réseaux sociaux depuis près d’une semaine, puisqu’il enfreint le code électoral. On lui reproche également d’avoir été mis aux côtés de l’Utica comme pour suggérer que les chefs d’entreprise soutiennent le « oui » au référendum. 

 

 

En dépit de la polémique, le panneau est encore visible sur la X2 comme Business News a eu à le remarquer, à le prendre en photo, vendredi 15 juillet 2022. L’affichage illégal est visible sur les deux faces du panneau. 

 

 

Que fait l’Instance supérieure indépendante des élections (Isie) ? Elle a publié un communiqué rappelant qu’il est strictement interdit d’utiliser le drapeau de la Tunisie dans la campagne électorale, mais son communiqué est resté lettre morte. Elle n’a rien fait de concret pour retirer le panneau en question, ni les dizaines d’autres panneaux qui se trouvent un peu partout dans le pays, comme le relèvent les Tunisiens sur les réseaux sociaux. 

 

Membre décrié de l’Isie, Sami Ben Slama a attiré l’attention sur le sujet et a invité les instances régionales à appliquer la loi drastiquement, afin que l’intégrité du référendum soit préservée. En récompense, il a été soumis à un questionnaire, comprenant 55 accusations, à la tête desquelles on trouve cette invitation aux instances régionales à appliquer la loi !! 

 

 

Qu’entend l’Isie par ce laisser-aller et ces violations de la loi en plein jour ? 

Dans un post Facebook publié vendredi 15 juillet 2022, Sami Ben Slama donne une explication : « Il y a une politique étrange et intentionnelle de fermer les yeux devant les panneaux et affiches publicitaires contraires à la loi. Ce n’est pas de la faiblesse ou de la nonchalance. Ce n’est pas non plus de chercher à favoriser le « oui » comme le croient certains. L’objectif est bien plus insidieux et profond. Il s’agit de créer un climat favorable pour produire des objections afin de frapper l’ensemble du processus référendaire et l’annulation des résultats de bureaux de vote, voire des circonscriptions entières. N’oubliez pas que la première des 55 accusations que j’ai reçues touche à ce sujet et ils la considèrent comme la plus dangereuse pour leur projet insidieux. J’essaie de protéger l’Isie et le processus et j’invite les bureaux régionaux à appliquer la loi et, en retour, ils considèrent cela comme une faute grave ! Est-ce logique ? Il s’agit là d’une preuve, parmi des centaines, qu’il existe une politique délibérée et claire pour frapper le référendum. Reste la question, qui est derrière tout cela et il travaille pour l’intérêt de qui ? ».

 

Bon à rappeler, le président de l’Isie, Farouk Bouasker est le même qui refusait, en 2019, de faire cesser les infractions commises par les islamistes et par Qalb Tounes qui bénéficiaient de chaînes télévisées mobilisées pour leur propagande. Malgré les appels de la Haica, M. Boausker refusait de réagir, confie à Business News un membre de la Haica présent aux réunions de coordination entre les deux instances. 

 

R.B.H

15/07/2022 | 11:38
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Forza
Derrière le putschiste
a posté le 16-07-2022 à 09:02
Les militaires, les insécuritaires et les familles oligarques, l'Utica représente les oligarques. Ce qui unit les généraux et les oligarques c'est la volonté de maintenir les avantages et de ne rien changer dans l'économie de la rente, Saied est leur pion.
JEMNI HORR
NOOOOOOOOOOOOOOON
a posté le 15-07-2022 à 18:19
Les médias et les partis se contentent de relever les infractions sans aucune autre action, bougez non de dieu !!!!!!!!!!!!!!!!
Flore
Gaute
a posté le 15-07-2022 à 15:48
Persiste?!!!!!
BOUSS KHOUK
BN !! POURTANT. DEPUIS DES ANNEES
a posté le 15-07-2022 à 14:57
ET DEPUIS 2011 , Ce n'etaient pas les photos qui manquaient pour dénoncer les pires des INFRACTIONS ET AUTRES !! OU ETIEZ VOUS PENDAND CE TEMPS LA maintenant vous nous faites UN. CACA NERVEUX déguisé !!!! BN , attention ça commence à glisser , la chute peut faire mal !!!
mtz
la loi
a posté le 15-07-2022 à 13:14
mais qui applique la loi en Tunisie on fait du sur mesure .on va pas froisser echaab yourid .
on va pas provoquer la colère des mouches bleus .
alors on ferme les yeux on dénonce mais on agit pas .aucune suite
Mansour Lahyani
Insiste à ne pas voir, en quelle langue ces choses-là sont dites?!!
a posté le 15-07-2022 à 12:07
Rien d'étonnant : l'Isie ne comprend probablement pas ce charabia...
Virtuel
Depassements
a posté le 15-07-2022 à 11:40
La justice veille aux infractions pour les recours ulterieurs